This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 07 juin 2015 04:00

L’Iran, au cours de la semaine passée (35)

L’Iran, au cours de la semaine passée (35)
Nous voilà avec un autre Magazine d'Iran, un tour d'horizon de l'actualité iranienne dans la semaine passée

 

.......................................................

Commençons par les rencontres des autorités iraniennes au niveau international.

Le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rencontré jeudi dernier, son homologue grec, Nikos Kotzias, à Athènes. Les deux hommes ont parlé de diverses affaires dont les négociations nucléaires entre l'Iran et le groupe 5+1. Le chef de la diplomatie iranienne a rappelé que Téhéran avait annoncé ses positions avec transparence, et qu'il respecterait l'éventuel accord qui serait signé. Le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotzias, a, de son côté, affirmé que l'Iran détenait l'une des plus grandes réserves pétrolières et gazières du monde. "La Grèce qui a un énorme besoin en énergie, pourrait voir en Iran une source sûre pour son approvisionnement énergétique", a-t-il ajouté. M. Kotzias a précisé que son pays, aussi, disposait de grandes potentialités, dans le secteur des transports maritimes du pétrole et du gaz, et étant un passage important de transit d'énergie vers l'Europe, il pourrait coopérer avec l'Iran, dans ce domaine. Les deux ministres ont souligné la nécessité des coopérations des deux pays, dans différents domaines économiques et politiques.

.......................................................

Une autre visite importante est celle prévue pour le jeudi 4 juin, à Moscou entre le chef de la diplomatie iranienne et son homologue russe. Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Seyyed Abbas Araqchi a déclaré, dimanche, à la presse russe, que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, rencontrera son homologue russe, Sergueï Lavrov, jeudi  4 juin à Moscou, en marge de la réunion de sécurité des pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai. «Les deux ministres s’entretiendront de la coopération irano-russe et des dernières évolutions du processus du dialogue nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances», a précisé M. Araqchi.

.......................................................

Au cours de la semaine dernière, il y a eu des événements qui ont fait réagir la diplomatie iranienne. Entre autres le récent geste  des Etats-Unis et du Canada, qui ont décidé de suspendre provisoirement la reconnaissance, par leurs instances concernées, des diplômes des étudiants iraniens en médecine, qui ont fait leurs études, dans les universités iraniennes, auquel la porte-parole de la diplomatie iranienne a réagi, en qualifiant ce geste de discriminatoire. «Le fait d’instrumentaliser le droit à l’éducation et aux études, qui font d’ailleurs partie des droits humains les plus élémentaires, est un acte injuste et discriminatoire. Pire encore, cette discrimination touche une discipline, qui a pour mission de sauver la vie des gens» a réagi Marzieh Afkham, Porte-parole de la diplomatie iranienne.  La RII examine les voies nécessaires permettant d’annuler cette mesure restrictive contre ses ressortissants, et espère en trouver, dans les plus brefs délais.

.......................................................

La porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Marzieh Afkham a également réagi, sur un autre volet,  aux déclarations des responsables américains, sur la procédure du jugement du ressortissant iranien, Jason Rezaian, en disant que ces déclarations étaient dépourvues de tout fondement légal et juridique. Mme Marzieh Afkham, a déclaré que le pouvoir judiciaire iranien était totalement indépendant, et que les questions juridiques, la procédure et le procès des présumés accusés, dans tout pays, avaient leurs propres étapes légales. «Il vaudrait mieux que les responsables américains se focalisent sur les procédures injustes et le jugement des ressortissants iraniens, emprisonnés sous de fausses accusations, aux Etats-Unis», a souligné la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Jason Rezaian, correspondant du "Washington Post", son épouse et deux autres personnes, accusés d’activités d’espionnage ont été arrêtés juillet dernier à Téhéran.  

.......................................................

Quant à une soi-disant présence d’une délégation iranienne à Oman pour négocier avec la partie américaine, sur la crise yéménite, le  vice-ministre iranien des Affaires étrangères l’a démentie, en rappelant qu’il n’y a aucune médiation iranienne entre le mouvement Ansarallah et les Américains, à Mascate. En allusion au fait que la réunion de paix de Genève consacrée au Yémen aurait lieu, en juin, et que l’ONU s'efforçait de s'assurer que toutes les parties concernées y participeraient, le quotidien émirati "Al-Bayan" avait prétendu que la délégation iranienne était en train de discuter avec les représentants américains et d’Ansarallah, à Mascate.

.......................................................

Dans quelle étape se trouve le dossier des policiers saoudiens, qui est toujours ouvert ? Il s’agit de l’affaire regrettable des adolescents violés en Arabie. Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, en charge des affaires parlementaires et consulaires, a fait état de la tenue du procès de deux policiers saoudiens, impliqués dans le dossier d’ harcèlement sexuel contre deux adolescents iraniens, à l'aéroport de Djeddah. Hassan Qashqavi a déclaré que le procès de deux policiers coupables s'était tenu, lundi, à la chambre 7 de la Cour criminelle de Djeddah, et que le Procureur avait réclamé la peine de mort, pour les deux policiers, conformément à la loi islamique. "Les deux policiers étaient, également, présents à la séance du tribunal", a précisé M. Qashqavi. L'Iran réclame la peine capitale, pour ces policiers saoudiens, et tient à ce que les responsables saoudiens concernés la fassent appliquer, en tant qu'exigence sérieuse.

.......................................................

Des rumeurs ont circulé la semaine dernière au sujet du rapprochement des terroristes takfiris de Daesh des frontières de l’Iran. A ce propos, le général Nasser Arasteh, vice-président du groupe des conseillers du commandant en chef des forces armées a souligné que les terroristes de Daesh n’osaient pas se rapprocher des frontières de l’Iran. Plus loin, dans ses propos, le vice-président du groupe de conseillers du Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que les récentes manœuvres des forces terrestres de l’armée étaient un exemple de la capacité et de la disponibilité de défense des forces armées.

.......................................................

A noter donc que les forces de sécurité iranienne ont démantelé plusieurs cellules et groupuscules terroristes  liés à la milice wahhabite takfiriste de Daech. Selon le ministre iranien de l’Intérieur Seyed Mahmoud Alawi, qui s’exprimait dans un discours avant les sermons de la prière du vendredi à Téhéran, plusieurs membres de ces groupes ont été arrêtés et leurs équipements militaires confisqués. Ils se préparaient à déstabiliser plusieurs régions en Iran, avec l’aide de services de renseignements de pays ennemis, a-t-il précisé, sans mentionner lesquels. Il a rappelé que les forces de sécurité ont déjoué un attentat suicide, prévu l’an dernier à Chiraz et Zahedan, lors de la marche de la journée mondiale de Qods, organisée le dernier vendredi du mois de Ramadan, et elles ont arrêté ou tué les membres de la cellule chargée de l’exécuter. Seyed Alawi a rappelé aussi l’affaire du sportif iranien qui avait été enlevé l’an dernier dans la province de Sistan-Baloutchistan en échange d’une rançon, et dont la libération avait permis alors de découvrir un groupuscule qui voulait effectuer des attentats dans la ville sainte de Machhad, au nord-est du pays.

.......................................................

Place maintenant aux relations internationales de l’Iran.

Le général Hossein Dehqan, le ministre iranien de la Défense et son homologue russe Sergueï Choïgou se sont entretenus au téléphone de la dernière situation des relations défensives, des coopérations techniques et militaires entre les deux pays ainsi que des questions régionales et internationales. Les deux parties ont mis l’accent sur la mise en œuvre au plus vite des accords conclus par les deux pays dans les domaines technique, militaire et sécuritaire. Les deux ministres ont également examiné les récentes évolutions pour ce qui est des crises sécuritaires dans la région ; ils ont également insisté sur la nécessité des coopérations et de coordinations régionales dans la lutte contre la guerre, la violence, le terrorisme et l’extrémisme.

.......................................................

Par ailleurs, la RII et la France ont signé six accords de coopération agricoles, dans les secteurs de la pêche et de l’élevage.

Le vice-ministre iranien de l’Agriculture et le représentant à Téhéran du ministère français de l’Agriculture ont signé mercredi 6 accord de coopération dans les secteurs de la pêche et de l’élevage et de l’agriculture, ainsi que sur les plans de la préservation des végétaux et de l’exportation des produits organiques iraniens vers l’Europe.

.......................................................

Sachez également que le directeur des affaires internationales de la compagnie nationale iranienne du pétrole a fait part de nouvelles négociations entre Ankara et Téhéran sur l’augmentation de l’exportation du gaz iranien vers la Turquie. « L’Iran a gagné le premier tour d’arbitrage. Les répercussions de l’échec au premier tour seraient de plus en plus graves qu’au 2ème tour d’arbitrage gazier entre l’Iran et la Turquie, a affirmé Azizollah Ramazani, directeur des affaires internationales de la compagnie nationale iranienne du pétrole en ce qui concerne la dernière situation de l’arbitrage international gazier entre les deux pays. La date du 2ème tour d’arbitrage n’est pas encore fixée cependant quel que soit le résultat, l’Iran sera le gagnant, a-t-il ajouté. Le gouvernement turc a déposé, il y a 2 ans, une plainte à l’encontre de l’Iran devant la Cour internationale d'arbitrage accusant l’Iran de vendre à un prix élevé son gaz naturel à la Turquie.

.......................................................

Et de la culture pour clore ce Magazine.

Le deuxième train européen, avec à son bord, 74 touristes, est arrivé, à Téhéran.

Le deuxième train européen, qui était entré, la semaine dernière, depuis la frontière de Razi de la province de Khoy, en Azerbaïdjan de l’Ouest, (Nord-Ouest), est arrivé, dimanche, à Téhéran. Les passagers de ce train sont originaires de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Suisse, des Etats-Unis et des pays scandinaves. Ces touristes doivent quitter Téhéran, après une visite du Palais Golestân et du Musée des joyaux de l’Iran. Depuis mars dernier, bon nombre de touristes étrangers, en provenance de l’Europe, des Etats-Unis et de l’Asie de l’Est, ont voyagé en train, en Iran.

 

 

 




 

 




 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir