This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 05 février 2015 10:43

L’Iran, au cours de la semaine passée (27)

Le 12 bahman du calendrier persan premier février marque le début de la décade de l'aube.

Il y a 36 ans jour pour jour l'Imam Khomeyni défunt fondateur de la Révolution islamique est rentré en Iran après 15 ans d'exil. L'accueil chaleureux que le peuple iranien lui a réservé reste inédit dans l'histoire contemporaine de l'Iran. Aussitôt il s'est rendu au cimetière de Téhéran Behecht-e-Zahra (Paradis de Zahra) où il a prononcé son discours historique. Dix jours après son arrivée en Iran soit le 22 bahman 1357 11 février 1979 la Révolution islamique d'Iran a connu son avènement. Cette période de dix jours depuis l'arrivée de l'Imam Khomeyni en Iran jusqu'au jour de la victoire de la Révolution islamique a été ainsi baptisée "la décade de l'aube" commémorée chaque année partout en Iran. Les festivités de la Décade de l'aube commencent le premier février et dureront jusqu'au 11 février, date de la victoire de la Révolution islamique.

.......................................................

La RII a toujours vu, dans un esprit de bonne foi, en le continent africain un ami et un partenaire, a déclaré le président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni. Il l'a dit mardi matin, à Kampala, lors d’une rencontre avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, rappelant que son pays accueillait, à bras ouvert, l'essor des relations avec la RII dans tous les domaines. Qualifiant d'indéniable, le rôle positif et constructif de la RII, en apportant aide et assistance dans le sens de la paix et de la sécurité régionale, le président ougandais a émis l'espoir que les négociations nucléaires parviennent à des résultats positifs souhaités et envisagés par l'Iran. De son côté, le chef de la diplomatie iranienne a évoqué l'importance de l'établissement des relations avec les pays africains dont l'Ouganda, ce qui fait partie de la stratégie de la politique extérieure de la RII. Zarif s'est aussi attardé sur le terrorisme, la violence et l'extrémisme, les plus importants défis du monde entier, du Moyen-Orient en Europe en passant par l'Afrique. "La situation actuelle exige le renforcement des coopérations sérieuses et réalistes pour éliminer ces menaces.", a-t-il fait remarquer.

.......................................................

« L’Iran est prêt à coopérer avec les pays amis dans le sens de la lutte contre le terrorisme et la violence », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères en visite au Burundi, lors de sa rencontre avec le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Laurent Kavakure. Lors de cette rencontre, Mohammad-Javad Zarif s’est attardé sur les menaces extrémistes mettant en danger l’Iran et le Burundi disant que Téhéran, qui assume la présidence tournante du Mouvement des Non-alignés, est prêt à œuvrer pour la formation d’une coalition internationale contre la violence et l’extrémisme sur fond de proposition du président iranien, Hassan Rohani. En visite au Burundi dans le cadre de sa tournée africaine, le chef de la diplomatie iranienne a souhaité que la présence des hommes d’affaires iraniens dans cette tournée rende le terrain propice à l’essor des coopérations irano-burundaises. Dans le cadre de sa tournée africaine, Mohammad-Javad Zarif s’est rendu au Kenya et en Ouganda et il est attendu mercredi en Tanzanie. 

.......................................................

Le satellite "Fadjr" a été lancé, avec succès, dans l'espace. Il devait se mettre en orbite à une altitude se situant entre 250 et 400 km. Capable d'envoyer vers le globe terrestre des images de haute résolution, ce satellite est le 4ème  satellite de fabrication iranienne à être envoyé, par l'Iran, dans l'espace. Auparavant, 3 satellites avaient été envoyés, entre 2009 et février 2012, dans l'espace. Les médias internationaux ont couvert le lancement de ce satellite, de diverses manières. Associated Press a établi un lien entre le lancement du satellite "Fadjr", les négociations nucléaires entre l'Iran et les 5+1 et la fabrication de missiles capables de porter des ogives nucléaires. Selon Al-Manar, l'Iran a franchi un nouveau pas vers l'envoi d'un cosmonaute, dans l'espace. "Téhéran continue  de lancer ses satellites, dans l'espace, tandis que le Premier ministre du régime sioniste continue de proférer des accusations, à l'encontre de ce pays", a écrit le quotidien libanais, An-Nahar. Spoutnik  russe a diffusé : "Le satellite "Fadjr" a été  lancé, avec succès, et mis en orbite. Les observateurs internationaux craignent que le programme spatial de l'Iran conduise à la fabrication de  missiles capables de porter des ogives nucléaires. Et ce, alors que, citant des autorités américaines, la Voix de l'Amérique a annoncé que le programme balistique de l'Iran représente une menace,  pour la région.

.......................................................

Le commandant des forces aérospatiales des  Gardiens de la Révolution iranienne, le  général Ali HajjiZadeh a déclaré que "l'Iran exporte sa  technologie de missiles  et d'autres équipements militaires à des pays comme  la Syrie, l'Irak, la Palestine et le Hezbollah, afin de pouvoir lutter contre l'entité sioniste et contre Daesh ou  autres groupes terroristes". Le général HajjiZadeh  a souligné que  « la Révolution islamique a apporté des acquis précieux pour l'Iran, pour  la région et le monde islamique. Cette victoire a apporté la sécurité dans différents domaines ». « La force aérienne du GRI est parvenue au stade où elle est capable de produire massivement des missiles à courte et moyenne portée. Dans la  construction de drones, cette force  exporte  ses produits militaires et la technologie de construction de drones». Il a expliqué que "les capacités de l'Iran en termes de production  militaire et de défense a atteint  un stade  dans  l'industrie des missiles, la permettant de produire des  missiles de courte et de moyenne portée à grande échelle".

.......................................................

Aux premiers jours de sa présence dans les eaux libres internationales et le golfe d'Aden, la 33e flotte iranienne a libéré 2 pétroliers iraniens des mains des pirates de mer, a-t-on appris de Farsnews. La 33e flotte iranienne est une flotte de renseignement, d'opérations et de formation. Cette flotte qui avait levé l'ancre de Bandar Abbas, pour entamer sa mission d'assurer la sécurité des lignes maritimes de communication de l'Iran et être présent dans les eaux de l'Asie de l'Est, a réussi à libérer dans la zone du golfe d'Aden 2 pétroliers iraniens des mains des pirates de mer.

Entre temps, le commandant de la force navale de l'armée iranienne, le général Habibollah Sayyari a affirmé que les équipements maritimes de l'Iran dans le nord de l'océan Indien et dans le golfe d'Aden sont en mesure de rivaliser avec ceux des pays puissants.

Aujourd'hui grâce aux efforts des spécialistes des industries navales du ministère de la Défense de considérables avancées ont été réalisées dans la fabrication des équipements militaires. La force navale dispose des équipements les plus modernes.

.......................................................

« La conférence ministérielle du Mouvement des Non-alignés se tiendra au mois de juin 2015 à Téhéran », a déclaré le président du secrétariat des Non-alignés, (MNA). Selon le Club des journalistes, le président du secrétariat du Mouvement des Non-alignés, MNA, Hamid Baïdinéjad, a fait part de la tenue d’une conférence ministérielle du MNA au mois de juin 2015 à Téhéran. Le 16ème Sommet du MNA s’est déroulé il y a trois ans à Téhéran, capitale iranienne, et la RII a pris le relais de la présidence du Mouvement des Non-alignés pendant trois ans. Le Venezuela accueillera en septembre 2015 le 17ème Sommet du MNA au cours duquel il assumera la présidence tournante du mouvement pendant les trois ans à venir. Ensuite, l’Iran fera partie de la Troïka de ce mouvement aux côtés de deux autres pays. Lors de la conférence ministérielle du MNA, prévue en juin 2015, l’Iran élaborera un document qui sera soumis au Sommet du Venezuela après son adoption à la conférence de Téhéran.

.......................................................

«Actuellement, le transfert d'argent entre les deux pays  est possible, via  la banque Mir  Business, à Moscou, et le bureau de change de la Banque Melli, à Téhéran», a fait part l'ambassadeur iranien, à Moscou, en annonçant la signature  d'un nouvel accord consulaire entre l'Iran et la Russie, en 1394 du calendrier iranien, (2015). «Auparavant, les tarifs élevés, la difficulté dans le transfert d'argent et l'obtention des visas, étaient les 3 principales entraves, dans les relations commerciales et économiques des deux pays, mais avec les démarches, entreprises ces derniers mois, nous nous attendons à de bonnes nouvelles, à ce propos», a ajouté Mahdi Sanaï, l'ambassadeur de la RII, à Moscou. En allusion au fait qu'avec les démarches entreprises par la Banque Melli de la RII, le transfert d'argent est, actuellement, possible entre les deux pays, via la Mir Business, à Moscou, et le bureau de change de la Banque Melli, à Téhéran, Mahdi Sanaï a indiqué qu'en plus, ont été entamées les correspondances nécessaires, tandis qu'on s'attend à ce qu'on soit, l'année prochaine, témoin de la signature d'un accord entre les deux parties.

 

 

 

 





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir