This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 17 janvier 2015 06:36

L’Iran, au cours de la semaine passée (26)

IRIB- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif,
a quitté, mercredi tôt dans la matinée, Téhéran à destination de la ville suisse de Genève où il devra rencontrer son homologue américain, John Kerry. Lors de cette rencontre, la première après les négociations de novembre 2014 à Vienne, les deux hommes discuteront des voies censées rapprocher les visions de part et d'autre. Selon un membre de l'équipe négociatrice iranienne, messieurs Zarif et Kerry se pencheront sur toutes les questions concernant les négociations nucléaires. A noter que le volume de l'enrichissement d'uranium par l'Iran et le calendrier de la levée des sanctions ainsi que la durée de l'accord global restent les sujets de divergences entre les parties iranienne et occidentale. Mohammad*-Javad Zarif est accompagné, à ce tour de discussions, par ses vice-ministres. A l'issue de sa rencontre avec John Kerry, Mohammad-Javad Zarif entamera une tournée européenne.

...............................................................

La porte-parole du ministère iranien des AE a condamné dans les termes les plus vifs la fusillade terroriste contre les locaux du journal Charlie Hebdo : tout acte commis contre les êtres innocents est condamnable puisque c’est contraire aux principes des enseignements islamiques" " Tout abus envers la liberté d'expression , tout extrémisme intellectuel, toute offense envers les personnalités aimées et respectées des peuples et des religions, toute profanation contre les valeurs et les symboles religieux sacrés est inadmissible et contraire à l'Islam", a-t-elle dit. De même, le président iranien a souligné dimanche 11 janvier, lors de sa rencontre avec le ministre chypriote des Affaires étrangères, Ioannis Kasoulides que l’Iran condamne le massacre des gens, partout, dans le monde, que ce soit en Irak, au Pakistan, en Afghanistan, au Liban, en Syrie, ou en France, en Grande Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis». «Les circonstances actuelles du Moyen-Orient et même, du bassin méditerranéen, nécessitent une coopération mutuelle accrue, pour faire face à l’extrémisme, au terrorisme et à la violence», a-t-il indiqué. De son côté le chef de la diplomatie iranienne, a condamné l’acte terroriste à Paris. «Ces incidents nécessitent la formation d’une coalition internationale réelle, pour la lutte contre l’extrémisme», a-t-il rappelé au cours de son entretien avec son homologue chypriote.


...............................................................

Arrivé lundi à Téhéran, le ministre irakien du Pétrole a eu lundi après-midi, une rencontre avec le ministre iranien des Affaires étrangères au sujet de diverses affaires. Adel Abdel Mahdi, ministre  irakien du Pétrole et  Mohammad-Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne, se sont rencontrés lundi après-midi à Téhéran, examinant ensemble les dernières évolutions des relations bilatérales Iran/Irak, l’usage des bonnes potentialités dont bénéficient les deux pays dans le domaine des coopérations bilatérales et multilatérales pour améliorer la situation politique et économique. Les deux ministres ont, aussi, plaidé pour la coopération irano-irakienne dans le domaine de la lutte anti-terrorisme, souhaitant davantage de coopérations et coordinations régionales qui permettront de trouver des issues censées confronter ce phénomène néfaste.


...............................................................

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov s’est entretenu à Téhéran avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avant la reprise des négociations nucléaires à Genève. Zarif et Riabkov ont échangé leurs points de vue sur les modalités du dialogue nucléaire entre l’Iran et les 5+1. Au cours de cette rencontre, Mohammad Javad Zarif a présenté son analyse des dernières évolutions dans les négociations nucléaires et a remercié le rôle constructif de la Russie, en estimant que Moscou pourra accélérer le processus de la conclusion de l’accord nucléaire final. Le chef de la diplomatie iranienne a évoqué ensuite le potentiel important de l’Iran et de la Russie pour développer et approfondir leurs relations non seulement sur le plan politique, mais aussi dans le domaine des échanges économiques et commerciaux. De son côté le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov a insisté sur l’engagement de la Russie pour faire avancer les négociations nucléaires entre l’Iran et les 5+1. Il a ajouté que la Russie est prête à promouvoir le niveau de ses coopérations politiques au niveau régional et internationale. Lors de son voyage d’un jour à Téhéran, Sergueï Riabkov s’est entretenu aussi avec les deux vice-ministres iraniens des Affaires étrangères, Seyed Abbas Araqchi et Majid Takhte Ravanchi, tous deux membres de la délégation iranienne dans les négociations nucléaires entre l’Iran et les 5+1.


...............................................................

Le président vénézuélien est arrivé vendredi soir à Téhéran où il a rencontré les responsables de haut rang de la RII. A sa descente d’avion, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a été accueilli par le ministre iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce, Mohammad-Reza Nemat-Zadeh, et le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Majid Takht-Ravantchi. Le président vénézuélien a été reçu pendant sa visite à Téhéran par son homologue iranien, Hassan Rohani. Le Venezuela, l’Iran et la Russie comptent parmi les pays étant cibles de  « la guerre de pétrole » et touchés par la chute des cours du brut sur les marchés mondiaux.


...............................................................

Au cours d’une rencontre, à Ankara, le ministre iranien des Télécommunications et de la Technologie d’information et le ministre turc des Affaires étrangères se sont prononcés, en faveur de la promotion de la coopération économique. Ils ont examiné les moyens permettant d’accroître la coopération bilatérale Téhéran-Ankara, dans les domaines, économique, commercial. Les deux ministres ont évoqué, aussi, les coopérations entre les deux pays, sur le plan régional. Le ministre turc des Affaires étrangères a fait état de la visite, dans un proche avenir, du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, en Iran. «La Turquie estime que le rôle de certains pays, dont l’Iran, est indéniable, pour mettre un terme à la crise syrienne», a-t-il dit. Pour sa part, le ministre iranien a jugé nécessaire une coopération  urgente entre l’Iran et la Turquie, pour combattre le terrorisme.

...............................................................

Un traité stratégique sera bientôt signé entre l’Iran et l’Afghanistan. «Le traité stratégique Téhéran-Kaboul prévoyant la lutte conjointe contre le terrorisme, les modalités du processus de paix, le développement des relations économiques et  en matière de transit, la lutte contre le trafic de drogue et le règlement des difficultés des immigrants, sera signé, lors de la prochaine visite, en Iran, de Mohammad Achraf Ghani, le Président afghan», a annoncé le porte-parole du président afghan, Nazifallah Salarzi. Lors sa visite de la semaine dernière, en Iran, Hanif Atmar, le conseiller à la sécurité nationale de l'Afghanistan, a évoqué les modalités des coopérations, pour ce qui est des pourparlers de paix, en Afghanistan, l'un des points les plus importantes  du traité stratégique Téhéran-Kaboul. Le traité stratégique Téhéran-Kaboul avait été proposé, par l'Iran, à l'époque de la présidence de Hamed Karzaï à la tête de l'Afghanistan. «Ce traité comprend, plutôt, la lutte conjointe contre le terrorisme, les modalités du processus de paix, le développement des relations économiques et  en matière de transit, la lutte contre le trafic de drogue et le règlement des difficultés des immigrants», a-t-il indiqué. Salarzi a salué les coopérations,  dans ce droit fil, des pays voisins. La visite, en Iran, de Mohamed Achraf Ghani, est sa 10ème visite officielle, depuis sa prise de fonction.

...............................................................

L'Iran a commencé à produire en série ses avions de chasse Saegheh élaborés indépendamment, selon un article publié jeudi par Tehran Times. Le Saegheh est un avion de chasse monoplace construit en Iran. Comparable à l'avion de chasse américain Northrop F-5, il comprend cependant deux stabilisateurs verticaux au lieu d'un. Cet appareil conçu conjointement par l'armée de l'air iranienne et le ministère de la Défense a été testé avec succès le 20 septembre 2007. L'Iran a annoncé que le Saegheh est un avion de combat qui dispose de grandes capacités de manœuvre et qui peut bombarder des cibles terrestres se trouvant à courte portée. Le chasseur-bombardier a un rayon d'action de 3 000 kilomètres, peut rechercher des avions ennemis et être équipé d'un grand nombre d'armes et de munitions. En septembre 2010, l'Iran a présenté le premier escadron d'avions de chasse Saegheh lors d'un salon de l'aéronautique.


...............................................................

«Malgré les sanctions, l'aérospatial  de l'Iran a réussi à préserver ses capacités défensives», a écrit "Jane's Defence Weekly", hebdomadaire britannique, actif dans les affaires militaires. «En raison de l'embargo sur la vente d'avions de combat sophistiqués à l'Iran, suite aux sanctions imposées depuis 1979 et après la chute du Shâh, la RII est été obligée d'opter pour d'autres mesures, dont l'entretien des équipements de guerre existants, notamment, les avions américains, et de construire de nouveaux avions de combat, comme "Saeqeh". Ces dernières années, les dirigeants iraniens ont ordonné le développement des systèmes indigènes, dont des avions de combat, des avions de patrouille, pour la force navale, ainsi que des hélicoptères de guerre et multivalents. La force aérienne iranienne dispose d'un autre avion de combat, appelé "Simorq", (un avion de combat F-58, transformé en F5-B, à deux cabines). En s'inspirant des modèles occidentaux, et en utilisant l'ingénierie inverse, l'aérospatial iranienne a enregistré des succès, et, peut-être, en coopération avec la Chine et la Russie.


...............................................................


Des sources koweïtiennes font état de la conclusion d’un accord entre les autorités iraniennes et koweïtiennes pour créer une zone de libre-échange commune. Le quotidien koweïtien Al-Raï a écrit que l’organisation koweïtienne des installations portuaires a fait état de l’élaboration d’un document de coopération portuaire entre l’Iran et le Koweït pour la construction d’une zone de libre-échange de marchandises au Koweït pour faciliter les exportations et les importations portuaires de la République islamique d’Iran dans la région du nord-ouest du golfe Persique. Les membres d’une délégation iranienne qui sont actuellement en visite au Koweït ont rencontré les diplomates du ministère koweïtien des Affaires étrangères, mais aussi les responsables de l’organisation koweïtienne des installations portuaires, pour s’entretenir avec eux des modalités de l’application des accords bilatéraux qui avaient été signé lors de la visite de l’Emir du Koweït à Téhéran dans le domaine des coopérations douanières.

...............................................................

L'Iran a battu le record de la production du gaz dans le monde. Aux 9 premiers mois de cette année l'Iran a produit 16 milliards de mètres cubes de gaz en hausse de 12% par rapport à la même période de l'année précédente, battant ainsi le record des Etats-Unis et de la Russie, deux géants gaziers dans le monde. Cette hausse de production, due essentiellement, au champ gazier Pars sud, a permis à l'Iran de doper ses capacités pour assurer ses besoins intérieurs et pour exporter du gaz vers d'autres pays. Selon le Ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, la production du gaz iranien atteindra cette année la barre de 100 millions mètres cubes par jour. Il a fait état d'un programme iranien qui prévoit d'augmenter d'ici 4 ans, le plafond de la production d gaz iranien à un milliard mètre cube par jour.

...............................................................

Dans le cadre des compétitions de la Coupe d’Asie des nations de football en Australie, dimanche soir, l’Iran a gagné son premier match de la poule C devant l’équipe nationale de Bahreïn. Devant 16.000 supporteurs iraniens qui s’étaient réunis au Stade d’Emmy Parc de Melbourne, la Team Melli a obtenu les trois points de son premier match face à Bahreïn (2-0). Pour son deuxième match, l’équipe d’Iran rencontrera jeudi le Qatar (pays hôte de la Coup du monde 2022) qui a perdu son premier match devant les Emirats avec un résultat humiliant (4-1).

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 





 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir