This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 03 janvier 2015 08:33

L’Iran, au cours de la semaine passée (24)

A l'occasion de son message, à l'adresse de ses homologues, au sein des 5+1, Mohammad-Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères,

a mis l'accent sur l'utilisation pacifique, par l'Iran, de la technologie nucléaire, rappelant l'opportunité qu'offrent les négociations nucléaires, pour instaurer la stabilité et la sécurité, aussi bien, sur la scène régionale, qu'internationale», a-t-il ajouté. Pour ce qui est de la politique régionale de l'Iran envers le régime sioniste et les pays occupés par ce régime, cette source l'a qualifiée de claire. «Il est impossible que l'Iran reste les bras croisées vis-à-vis de la demande de ces pays, qui réclament la liberté, l'indépendance et la fin de l'occupation», a précisé Zarif. «Pour ce qui est de la réouverture de l'ambassade de Téhéran, à Washington, le ministre iranien a rappelé qu'à présent, le gouvernement iranien n'a aucun projet, pour la réouverture de son ambassade, à Washington. Cela dépend de la prise de position des Etats-Unis envers les évolutions et le genre d'interaction qu'ils souhaitent établir, en rapport avec les affaires iraniennes et régionales.

............................................

Les ministres iranien et irakien de la Défense ont signé, lundi, à Téhéran, un accord de coopération qui clarifie les domaines de coopération entre l’Iran et l’Irak, dans le domaine de la défense. Les deux parties ont convenu, également, de coopérer, ensemble, pour la création d’une armée nationale irakienne, en vue d’assurer l’intégrité territoriale et la sécurité de l’Irak. Les deux parties se sont mises d’accord sur la poursuite de leurs concertations, de manière régulière. Le général Dehghan a souligné que le soutien de l’Iran de l’armée, de l’unité et de l’intégrité territoriale de l’Irak, fait partie des stratégies défensives et sécuritaires et des principes politiques de l’Iran, dans la région. Khaled Mat'ab Yassin al-Obaïdi, le ministre irakien de la Défense, faisant allusion aux dernières victoires de l’armée et des forces populaires de l’Irak, face aux terroristes takfiris de Daesh, a dit qu’il espérait qu’avec la formation de l’unité nationale, en Irak, pour faire face au terrorisme, le processus du nettoyage des régions souillées par la présence des terroristes, s’accélère. Le ministre irakien de la Défense a eu également une rencontre avec le président du Parlement iranien, Ali Larijani, qui a affirmé la détermination de la RII à continuer de soutenir l’Irak et de l’aider dans sa lutte contre les terroristes.


............................................

«La seule voie susceptible de réhabiliter les droits bafoués du peuple palestinien est la poursuite de la résistance, face au régime sioniste», a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères. «La manière dont on s’est comporté envers le peuple palestinien, dans le cadre du projet de résolution, soumis au Conseil de sécurité, prouve que la réhabilitation des droits des Palestiniens ne passe que par la Résistance», a souligné, mardi, Mohammad-Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, lors de sa rencontre avec Mme Nejla Moalla Harrouch, la ministre tunisienne du Commerce et de l'Artisanat. En allusion au danger de l’extrémisme et du terrorisme, dans la région, en tant que difficulté partagée par tous les pays de la région, Zarif a mis l’accent sur la nécessité de la participation active de tous les gouvernements  à la lutte contre ces phénomènes. La partie tunisienne a, pour sa part, mis l’accent sur le soutien de son pays à la RII, dans l’utilisation pacifique de la technologie nucléaire et le règlement des questions, via les négociations nucléaires. «La cause palestinienne a, toujours, retenu l’attention de la Tunisie. Nous espérons que tous les  pays de la région se tiendront, unanimement, au côté de la Palestine» a ajouté  Mme Nejla  Moalla Harrouch.

............................................

Au cours d’une rencontre, à Téhéran, avec le secrétaire exécutif de l'IGAD, Mahboub Maalin, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, a évoqué l’importance de l’Afrique, dans la politique étrangère de la République islamique d’Iran. Il a insisté, par la suite, sur le rôle des organisations régionales, surtout,  l’Autorité intergouvernementale, pour le développement, (IGAD). Le chef de la diplomatie iranienne s’est dit favorable au développement des relations de la République islamique d’Iran avec les organisations régionales. «Il n’y a aucun obstacle à la promotion de ces coopérations», a-t-il souligné. Pour sa part, le secrétaire exécutif de l'IGAD, Mahboub Maalin, s’est félicité de sa visite, en Iran. Il a souhaité voir les consultations et les concertations avec les autorités iraniennes aboutir à de nouvelles solutions, pour assurer la paix et la sécurité des pays islamiques.

............................................

Lors des manœuvres «Mohammad Rassoul Allah», les sous-marins de la classe «Ghadir», de la force navale de l'armée de la RII ont simulé des opérations de détection de sous-marins, via un sonar passif, avant de tirer des torpilles. Les sous-marins ont tiré des torpilles sur des cibles et les ont anéantis. Les exercices militaires comprenaient, entre autres, le tir de missiles furtifs, le tir de roquettes, à tête explosive, depuis les frégates rapides "Azarakhch", des opérations offensives, menées par les commandos marins, depuis la mer, face à la côte  et appuyées par des hélicoptères AB 212, équipés de lance-roquettes et de mitrailleuses lourdes et optimisées, qui ont été dévoilé par la Force navale au cours de cette manœuvre.

A noter qu’à la suite d’un avertissement lancé par la patrouille aérienne de l’armée de la RII, les navires extrarégionaux et un navire américain ont quitté la zone des manœuvres «Mohammad Rassoul Allah». Des avions, des navires, des frégates rapides, des sous-marins lourds de la classe «Taroq» et des bateaux locaux améliorés ont lancé des opérations de déminage, en mer d’Oman et dans la zone des manœuvres.

............................................

Au cours d’une rencontre à Téhéran, avec l’ambassadeur d’Aler, à Téhéran, le président de la Commission pour la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien a souligné la nécessité de la coopération entre l’Iran et l’Algérie, en matière de lutte contre le terrorisme. « Eu égard aux menaces du terrorisme, au Nord de l’Afrique et au Moyen-Orient, les deux pays peuvent procéder à un échange d’expériences et jouer un rôle efficace, en matière de lutte contre le terrorisme», a  affirmé Allaeddin Boroujerdi, le Président de la Commission pour la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien.

............................................

Le Président de la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Mines de Téhéran a fait part des entretiens entre les présidents des Banques centrales de l'Iran et de la Russie, pour trouver les moyens censés faciliter le transfert de la monnaie et des devises entre les deux  pays. «La Banque iranienne Mir Busines, ouvrira une succursale, à Astrakhan», a déclaré Valiollah Afkhami Rad, mardi, lors de la session de la délégation des représentants de la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Mines de Téhéran, en faisant un compte rendu de la dernière situation économique russe et des échanges économiques de l'Iran avec ce pays. «Les relations commerciales de l'Iran avec la Russie, en 2013, étaient à leur plus bas niveau, soit 168.000 dollars. Cette réduction  portait, plutôt, sur les importations iraniennes. », a-t-il indiqué. «  Le montant qu'on reçoit des importateurs de marchandises iraniennes est très élevé. Par ailleurs, on reçoit un dépôt de garantie des droits douaniers, sur les marchandises iraniennes, qui sont deux fois supérieurs au tarif qui devra  être payé, en un mois, et cela a beaucoup entravé le commerce entre l'Iran et la Russie. L'absence de transport régulier, en mer Caspienne, et la pénurie de conteneurs, pour le transport de marchandises, figurent parmi les autres obstacles se dressant devant le commerce entre les deux pays», a souligné Valiollah Afkhami Rad, Président de la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Mines de Téhéran.

............................................

La Conférence internationale portant sur l’unité du monde de l’Islam se tiendra bientôt à Téhéran. Le secrétaire général de l'Association mondiale pour le Rapprochement des écoles islamiques, l’Ayatollah Mohsen Araki, a déclaré lundi qu’un des plus importants programmes de la semaine de l’unité, est la tenue de cette conférence internationale à laquelle participeront un grand nombre d’éminentes personnalités de divers pays. « Les mesures et voies censées régler les problèmes dus aux séditions lancées dans le monde de l’islam seront étudiés lors de cette conférence. » a dit le secrétaire général de l'Association mondiale pour le Rapprochement des écoles islamiques. La Conférence internationale de l’unité du monde de l’islam se déroule du 7 au 9 janvier 2015, simultanément à la semaine de l’Unité.

............................................

Dans son dernier numéro de 2014, le magazine américain Times a établi une liste des meilleurs scientifiques de l’année qui ont contribué aux recherches en cours pour le contrôle de l’épidémie d’Ebola. Sur cette liste de 22 savants internationaux figure aussi le nom de l’Iranienne Pardis Sabeti. Pardis Sabeti, née le 25 décembre 1975 à Téhéran, est une généticienne iranienne  résidant aux Etats-Unis. Elle est connue pour avoir développé une méthode statistique pour identifier la signature de la sélection naturelle sur le génome. En 2011, Sabeti était professeur assistante au Center for Systems Biology and Department of Organismic and Evolutionary Biology de l'Université Harvard.

............................................

Un festival du cinéma iranien se tient à partir du 28 décembre au Koweït pour familiariser les koweïtiens avec l’art cinématographique iranien et la culture du pays, a annoncé le responsable de ce festival qui se tiendra pendant quatre jours.  Plusieurs films du cinéma iranien seront projetés sur l’écran au Koweït. Au dernier jour du festival, une séance de questions/réponse sera organisée en présence des critiques, des experts et des cinéastes iraniens et koweïtiens.

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 



 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir