This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 02 octobre 2014 19:20

L’Iran, au cours de la semaine passée (16)

Le président iranien propose que la mer Caspienne soit nommé "mer de paix et de développement", en proposant, aussi, l'interdiction d'entrée des forces militaires, dans ce bassin maritime.

Lors du Sommet des pays riverains de la mer Capsienne, qui s'est tenu, à Astrakhan, en Russie, le Président iranien, Hassan Rohani, dit que la mer Caspienne doit devenir le foyer du développement et du bien-être des habitants des pays riverains, et un symbole de la paix et de la coopération des nations. Le Président Rohani a insisté, aussi, sur la nécessité de la coopération commune des pays limitrophes, pour assurer la sécurité de la mer Caspienne. «Nous devons établir, ensemble, la sécurité de ce bassin maritime. Il faut, donc, que les pays limitrophes ne permettent pas que cette zone maritime devienne un foyer de l'extrémisme, du terrorisme, du trafic des drogues ou du crime organisé», a-t-il ajouté.

De même, lors de son interview avec la télévision russe, le Président Hassan Rohani a déclaré que les sanctions anti-iraniennes de l'Occident sont tout à fait inutiles.  Il a souligné, lundi, dans cette interview avec la chaîne 2 de la télévision d'Etat russe, que les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux se servent, souvent, des sanctions économiques, comme un levier politique contre les autres pays. «Les sanctions que les Occidentaux ont imposées, ces dernières années, aux Iraniens, sont toutes illégales», a-t-il ajouté, en estimant que le dialogue est la seule voie qui existe, pour régler les différends entre l'Iran et l'Occident. Le Président Rohani a ajouté que, pour déjouer l'usage politique des sanctions économiques des pays occidentaux, les pays souverains doivent développer leurs coopérations économiques régionales et internationales, en estimant que les pays riverains de la mer Caspienne pourront le faire, à leur tour. «Les pays de la mer Caspienne doivent promouvoir leur coopération économique et commerciale», a-t-il proposé, en faisant état de la disponibilité de Téhéran à développer son partenariat avec tous les pays du bassin caspien. Dans cette interview, le Président Hassan Rohani a annoncé que, l'année dernière, l'Iran exportera ses produits agro-alimentaires, en Russie, sur une grande échelle.

......................................................................

Le Ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif dit que les négociations entre l'Iran et les 5+1 reprendront d'ici 10 jours. « Les négociations entre l'Iran et les 5+1 auront lieu, d'ici 10 jours, au niveau bilatérale, multilatérale » a précise, le chef de la diplomatie iranienne, à Astrakhan, dans une interview avec l'Agence russe, Itar-Tass. S'agissant des relations entre l'Iran et les 5+1, Zarif a dit que les deux pays n'avaient pas de problème dans leurs relations et que les positions des deux pays sont très proches au sujet du nucléaire iranien ».

Le Ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov avait déclaré, dimanche, que l'Iran et les 5+1 étaient tombés d'accord sur 95% des cas dans le cadre de l'accord global nucléaire et que seuls 2 ou 3 questions étaient restés non résolues, et que bien qu'elles soient difficiles, mais sont susceptibles d'être réglées.

......................................................................

Lors de sa rencontre avec Bachar al-Assad, le Président  syrien, le représentant du Guide suprême de la Révolution islamique et secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Chamkhani, a fait l'éloge de la persévérance, sans égal, du gouvernement et du peuple syriens, dans leur lutte tous-azimut contre le terrorisme Takfiri. "La formation de la soi-disant coalition contre Daesh et le tapage médiatique de l'Occident et de ses alliés régionaux, qui sont en contradiction manifeste avec leurs précédentes actions, dans le sens de la formation des groupes terroristes, constituent  un document irréfutable prouvant la justesse des politiques de principe des gouvernements iranien et syrien, au cours des 3 dernières années, pour ce qui est de la lutte incessante contre le courant terroriste Takfiri", a affirmé Ali Chamkhani.

"L'importance de contrer la pensée takfirie des terroristes soutenus par certains pays de la région, n'est pas moindre que celle de faire face aux terroristes eux-mêmes, qui massacrent et détruisent", a, pour sa part, souligné le Président syrien, Bachar al-Assad.

"Là où s'infiltrent les terroristes, disparaissent le patrimoine historique et la civilisation des nations", a ajouté Assad. "La lutte contre Daesh avec les pays qui soutiennent le terrorisme est irréalisable", a-t-il ajouté.

......................................................................

Le Président du Parlement irlandais, en visite, à Téhéran, a rencontré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif. "La RII demande la levée des obstacles dressés devant le développement des relations avec les pays européens et occidentaux", a affirmé Zarif, avant d'ajouter : "Certes, cela dépend de la volonté de l'autre partie".

"Malheureusement, au lieu d'attaquer Daesh, les infrastructures syriennes sont prises pour cibles, tandis que la résolution du problème ne passe pas par cette voie", a-t-il précisé, en allusion aux actions occidentales contre Daesh.

"L'Iran est un îlot de paix et de stabilité, dans la région", a, pour sa part, déclaré le Président du Parlement irlandais, en allusion à la puissance de la RII.

"L'Irlande est un pays qui privilégie la paix, un pays, qui a de longs antécédents, dans l'instauration et le maintien de la paix", a-t-il ajouté.

......................................................................

La Commission de la politique extérieure de l'Assemblée islamique d'Iran a condamné les prises de position du Premier ministre britannique contre l'Iran. Dans une déclaration émise mardi au Parlement, la Commission a tenu à rappeler au ministère iranien des Affaires étrangères qu'un essor des relations avec la Grande-Bretagne n'est pas dans le sens des intérêts du pays, tant que le Premier ministre britannique, David Cameron ne présente  pas ses excuses au peuple iranien. « Tout le monde en est conscient que le gouvernement britanniques en semant des différends d'ordre confessionnel parmi les nations musulmanes, et cela en créant des groupes mécréants et takfiris tels que Daesh, Al-Qaïda et les Monafeqin, qu'il protège, a causé heurts et conflits entre les pays de la région. C'est cette image que les nations de la région gardent en mémoire de ce pays. », indique le communiqué de la Commission, ajoutant : « La situation politique et économique critique et instable de la Grande-Bretagne a conduit  Cameron aux délires. Davis Cameron a encore une fois mis en exergue l'hostilité contre l'Iran. »

......................................................................

Le commandant en chef du département aérospatial du CGRI, le général Hajizadeh a apporté de nouvelles révélations sur les opérations d'espionnage des Etats Unis contre le programme balistique iranien :" les avions américains surveillent le territoire iranien dans un périmètre de 450 kilomètres à l'intérieur du pays. En effet, il n'existe aucun moment de la journée, de jour comme de nuit que les avions US ne mènent pas leurs opérations d'espionnage. Leurs radars fonctionnent très activement et sans arrêt. C'est en raison des missiles iraniens que les radars us sont contraints de changer constamment leur position. Il y a deux mois, nos forces ont organisé un test de missile de longue portée dans le sud-est du pays. Quand un missile est tiré, il traverse souvent de nombreux corridors aériens. Ce qui nous oblige d'altérer des réseaux aériens pour éviter tout vol dans ces zones. Au cours de ce teste, les américains ont fait décoller leurs avions RC-135S, appareil spécialisé dans la surveillance des missiles, de la région de Guam c'est à dire à quelques 7000 kilomètres de l'Iran où cet avion espionnait la Chine et la Corée du nord vers les frontières iraniennes"!! Le général Hajizadeh a affirmé a également évoqué des manœuvres de diversion iraniennes qui visent surtout à tromper les américains : il nous arrive d'annoncer des exercices militaires qui n'ont pas lieu rien que pour attirer les appareils US près de nos frontières et de mettre à l'épreuve leurs capacités. Il en a été ainsi des avions RQ4 et RC-135 qui se sont aventurés ces derniers temps à proximité de notre espace aérien au niveau du port  iranien de Tchabahar. Ils ont volé pendant 13 heures sans que les exercices militaires en question aient lieu. Cela nous a permis de collecter de nombreuses données sur ces avions de reconnaissance"

......................................................................

Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique, CGRI, fabrique un nouvel hélicoptère de combat. La Force aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique est en train de fabriquer son plus nouvel hélicoptère de combat.

Le général Amir-Ali, commandant de la Force aérospatiale du CGRI, explique : « On est en train de fabriquer un hélicoptère de combat qui est en effet plus grand que nos autres hélicoptères. Cet hélicoptère aura l'espace pour deux membres d'équipage. Il est de nature à 100% de combat et on annoncera aux médias dès qu'il sera prêt ».

La Force aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique dispose de multiples hélicoptères dont les hélicoptères de la génération Chahed. Ces derniers sont le pur produit des experts iraniens, actifs dans la Force aérospatiale.

Le général Hajizadeh, commandant en chef du département aérospatial du CGRI vient de l'annoncer : l'Iran a fabriqué des missiles de croisière sol-sol. " Le missile baptisé Ya Ali est le premier engin de croisière sol- sol fabriqué par les Pasdaran. Ce missile est d'une portée de 700 kilomètres et il peut être tiré à partir des rampes de lancement terrestres et contre les cibles volantes comme des avions. L'Iran possède déjà une gamme variée de missiles de croisière mer -mer : Nasr, Kothar, Zafar et Noor d'une portée de 120 kilomètres, Ghader d'une portée de 200 kilomètres, Ghadir d'une portée de 300 kilomètres sont tous des modèles de missiles de croisière maritimes iraniens. Tous ces engins pourront être tirés à partir des hélicoptères, des drones, des chasseurs bombardiers.

Après avoir passé leur test final, quelques armes sophistiquées ont été dévoilées par le corps des Gardiens de la Révolution islamique, (CGRI). L'arme «Assef» à 3 canons, de calibre 23 mm, avec une cadence de tirs de 900 balles, par minute, (cadence de tir : 900 cps/mn). De même, une mine, en bordure de route, a été dévoilée. Cette mine est capable d'anéantir, dans un rayon  de 150 mètres, une colonne de véhicules blindés.

Ce qui est important, lors des attaques, ce sont un feu  intense, et l'autre, la haute précision, pour la première, la mitrailleuse "Assef", qui a passé, avec succès, son test. Cet engin peut être installé sur les hélicoptères et les véhicules.

......................................................................

L'Iran ciblera les militants de l'Etat islamique (EI) "en profondeur du territoire irakien" s'ils tentaient de s'approcher des frontières iraniennes, a déclaré un commandant de haut rang cité samedi par le média Press TV.

"Nous ne permettrons pas au groupe terroriste de l'EI de s'approcher des frontières du pays. Nous sommes totalement prêts à les contre-attaquer", a souligné le commandant des Forces terrestres de l'armée iranienne, le général de brigade Ahmadreza Pourdastan. "Si le groupe terroriste de l'EI envisage de venir près des frontières du pays, nous les prendrons pour cibles en profondeur du territoire irakien", a insisté le général iranien.

Il a fait savoir que son pays avait déployé des forces terrestres dans les régions frontalières à l'ouest en vue d'y renforcer la sécurité et que ces forces jouissaient d'une haute capacité opérationnelle et pourraient "tuer dans l'œuf les menaces".

Auparavant, le guide suprême d'Iran, l'Ayatollah Ali Khamenei a souligné que les remarques faites par des responsables américains à propos de la formation d'une soi-disant coalition internationale contre les militants de l'EI étaient "absurdes, creuses et partiales". Washington cherche à étendre sa présence militaire dans la région du Moyen-Orient en déclarant la guerre aux terroristes de l'EI, a fait remarquer M. Khamenei.

......................................................................

"L'Iran et la Chine sont d'avis que la lutte contre le terrorisme doit se faire, sans ingérence dans les affaires intérieures des autres pays", a déclaré Ali-Akbar Velayati, le Président du Centre de recherches stratégiques du Conseil du discernement du bien de l'Ordre de la RII, annonçant que la Chine ne rejoindrait pas la coalition américaine contre Daesh. Ali-Akbar Velayati et le recteur de l'Université Riman, en Chine, se sont rencontrés.

«Outre des questions d'ordre politique, économique et financier, nous avons parlé du transfert de la technologie entre les deux pays», a précisé Velayati. «Pour ce qui est du terrorisme, les deux pays sont décidés à lutter contre ce phénomène ; cependant, ils n'approuvent pas ce que font les Etats-Unis, de manière unilatérale», a-t-il indiqué.

"Nous sommes d'avis qu'ils détruisent les infrastructures syriennes, sous prétexte de la lutte contre les terroristes, qu'ils ont, eux-mêmes, créé et nourri", a souligné Ali-Akbar Velayati.

Les négociateurs de la Commission interétatique russo-iranienne discutent du lancement d'une ligne de construction de Tu-204 CM en Iran.

C'est une source auprès du ministère russe de la Défense qui l'a annoncé à l'agence de presse PRIM. Ce n'est pas la première fois que ce sujet est discuté ; la compagnie russe de construction d'avion s'est abstenue d'en parler. La question de remettre des Tu-204 CM à l'Iran a déjà été évoquée  mais en raison de la prise de position de Washington, cela a été reporté. Ce type d'avion est doté de moteurs PS-90A2 dont la licence appartient à un constructeur de moteurs d'avions américain Pratt & Whitney. En février 2014, le vice-ministre russe de l'Industrie avait annoncé que la licence de ces moteurs a été achetée. Selon le rapport de PRIM, il a indiqué que ces avions sont construits pour l'Iran.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir