This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 11 octobre 2012 12:50

Le Persan sans peine

Introduction

Madame, Monsieur,

Salam et bonjour. Si vous aimez apprendre le persan, si vous souhaitez mieux connaître la culture et la civilisation de ce pays ancien qu'est l'Iran, vous pourrez suivre la nouvelle série d'émissions hebdomadaire, Le Persan sans peine, en direct, sur notre antenne, ainsi que sur notre site web : http://french.irib.ir. Mais, tout de suite, la première partie du Persan sans peine, qui servira d'introduction à cette série de programmes et brossera un tableau quoique sommaire, de l'historique de la langue persane, de ses antécédents et de sa situation actuelle.

La formation d'une langue nationale représente toujours un processus complexe. Celle de la langue persane est étroitement liée à l'histoire tourmentée de la civilisation persane, qui a vu le jour, sur le vaste plateau iranien. La langue persane a permis de faire passer l'héritage de la Perse ancienne aux générations futures. Et par la langue, une littérature immense et de très haute qualité s'est développée, depuis le Xe siècle, et continue à créer des chefs-d'œuvre. Le livre des Rois du chantre de la poésie épique persane, Ferdowsi, doit beaucoup à la langue persane, ce dont le poète lui-même était conscient, lorsqu'il a rappelle :

J'ai tant souffert ces trente ans durant

J'ai fait revivre l'Iran par ce persan

De la poésie j'ai jeté les bases d'un monument

Epargné de la pluie et du vent

Je ne connaîtrai jamais la mort

Puisque j'ai cultivé la semence de la parole

Rares sont, dans le monde et dans l'histoire, les œuvres devenues comme le Livre des rois, l'expression de l'identité nationale. Le poème de Ferdowsi est en même temps le reflet et le ferment d'une culture, à maints égards, réconciliée avec elle-même. Du point de vue de langue, il constitue un réservoir, une encyclopédie d'une inépuisable richesse. Du point de vue de la perspective historique, il réconcilie passé et présent, intégrant en une culture unifiée la tradition pré-islamique et les apports de l'Islam. Du point de vue, enfin, du genre littéraire, voilà une épopée se mêlant dans le même souffle, le véridique et le légendaire, l'observable et l'imaginaire : Ferdowsi réconcilie l'histoire et le mythe. Le persan est, aussi, la langue de Saadi et de Hafez, de Molana Rûmi et de Attar, de Nezâmi et de Jamî, de Nasser Khosrow et de Khaqani, mais aussi, des poètes et écrivains contemporains, qui sans rompre avec l'héritage, innovent audacieusement. Ils enrichissent le persan de la langue parlée, de vocabulaire régionale, de tournures familières inconnues des grands auteurs classiques.

Le farsi ou le parsi – de son appellation ancienne –  ou le persan en français, appartient au groupe indo-iranien ou aryen, de la famille des langues indo-européennes. Les linguistiques  reconstituent son évolution en trois états, dont le vieux persan, (avestique et le persan achéménide), le moyen persan (pahlavi, parthe et persan sassanide) et, enfin, le persan moderne. Le vieux persan nous est connu par les inscriptions cunéiformes des rois achéménides. Dans la période qui embrasse l'époque ante-islamique, le persan se chargea d'éléments araméens et grecs, et après l'avènement de l'Islam, les mots et expressions arabes et, dans une moindre mesure, le turc, ont été introduits dans le vocabulaire persan. Plus récemment, les emprunts aux langues européennes, surtout, au français et à l'anglais, ont été fréquents. Au fil des siècles, la morphologie de la langue a été largement simplifiée, la conjugaison et la déclinaison complexe des origines ont cédé la place à une morphologie régulière et à une syntaxe rigide. Une évolution, qui est souvent mise en parallèle à celle de l'anglais.

Le persan a le statut de langue officielle, en Iran, en Afghanistan et au Tadjikistan ; il est, aussi, parlé, dans les pays d'Asie centrale, comme en Ouzbékistan, dans des parties du sous-continent indien, et dans les pays du littoral du golfe Persique, dont Bahreïn. Avec ses quelque 200 millions de locuteurs, le persan est la deuxième langue du monde de l'Islam, après l'arabe. Nombreuses sont, aussi, les plus prestigieuses universités du monde entier, qui ont consacré une chaire à la langue et à la littérature persanes. Les langues persanes s'écrivent, aujourd'hui, au moyen d'une variante de l'alphabet arabe, quoiqu'elles n'offrent aucune parenté avec la langue arabe, dont elles diffèrent, aussi bien, sur le plan de la grammaire que des sonorités. Au Tadjikistan et en Ouzbékistan, le persan s'écrit en caractères cyrilliques. Aux 28 lettres de l'alphabet arabe, le persan a ajouté quatre autres dont :

- پ (p)-چ- (tch)ژ- (j) - گ (g). Comme dans l'écriture arabe, les consonnes seules sont représentées par des lettres. Il s'avère nécessaire de donner des explications, sur la prononciation des sons qui n'existent pas en français :

- ر r, qui est roulé comme en espagnol

- خ kh, qui se prononce comme le j espagnol

-ق   q, il s'agit d'un son guttural qui s'approche du r français

- آ  â, qui est un son long (entre le a et le o)

Le persan a trois voyelles brèves a, u et i, et trois longues â, û et î, ainsi que des diphtongues provenant de la combinaison de ces voyelles. La grammaire persane est simple, pas d'articles et pas de déclinaison, ce sont les propositions qui marquent les cas. La  conjugaison aussi est simple, beaucoup de temps et de modes étant remplacés par des périphrases.

En persan, le langage parlé est différent du langage écrit. Les terminaisons sont souvent simplifiées, dans le langage parlé.

Au terme de cette introduction – un peu longue – nous fermons, aussi, la première partie du magazine consacré au farsi et à son apprentissage. Soyez, donc, nombreux à notre prochaine édition, qui sera la première leçon de nos cours de persan. Il va sans dire que vos propositions, vos suggestions et vos critiques sont toujours les bienvenues ; n'hésitez donc pas à nous en faire part. Merci de votre fidélité et    خداحافظ .

 

Système de translittération

 

 

Consonnes

 

 

Consonnes

 

Voyelles longues

Voyelles brèves et diphtongues

ٕ             ‚

ص         s

َا               â

َ                 a

ب          b

ض         ż

ُو              û

ُ                 o

پ           p

ط           ţ

ِي              î

ِ                 e

ت           t

ظ            z

 

َا ي            ay

ث           th

ع             ‘

 

‍َ او             ow

ج           dj

غ            gh

 

َي              iy

چ           tch

ف           f

 

ُاو              uw

ح           h

ق            q

 

 

خ           kh

ك            k

 

 

د            d

گ           g

 

 

ذ            d

ل            l

 

 

ر            r

م             m

 

 

ز            z

ن            n

 

 

ژ            zh

و            v, w

 

 

س          s

ه             h

 

 

ش          sh

ي            y

 

 

 

● Nous conservons la graphie utilisée par les dictionnaires de référence (Larousse, Robert), pour les mots et les noms arabes et persans entrés dans l’usage de la langue française.

Plus dans cette catégorie : Programme1 »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir