This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 04 février 2010 18:02

Les nouvelles méthodes et tactiques de l'Occident pour affronter la Révolution islamique

IRIB - Le 22 du mois Bahman 1357 du calendrier persan (le 11 février 1979), la plus grande révolution du 20ème siècle a abouti à la victoire, en Iran, une révolution qui fut considérée comme "le séisme politique du 20ème siècle" et qui a débouché sur le renversement de l'ancien régime monarchique iranien, dans un pays que l'on considérait, d'ailleurs, comme "l'îlot de stabilité des Etats-Unis"; une révolution qui a installé, en Iran, un ordre politique qui est le plus démocratique au monde et qui repose sur les enseignements religieux, en remplacement d'un régime monarchique inféodé à l'Occident. Reposant sur les convictions religieuses et divines, le refus de la mainmise étrangère et le rétablissement de la justice, la Révolution islamique a très vite provoqué la colère des puissances arrogantes qui se sont mobilisées contre cette révolution, une fois qu'elle a abouti à la victoire. Tandis que le bloc communiste s'effondrait, l'hostilité, à l'égard la Révolution islamique, ne se calma pas, et le monde occidental se mit à réinventer, chaque jour, de nouvelles méthodes, pour affronter la nation iranienne. En fait, l'Occident a poursuivi, ces trois dernières décennies, sa confrontation avec la Révolution islamique, en ayant recours à des méthodes assez variées. Au lendemain de la victoire de la Révolution islamique, cette confrontation s'est faite par l'orchestration de campagnes malveillantes sur une prétendue exportation de la révolution; ce fut ainsi qu'une guerre de 8 ans a été imposée à l'Iran, par l'ancien régime baathiste irakien, qui bénéficiait de l'appui tous azimuts des puissances des blocs de l'Est et de l'Ouest. Dans le même temps, les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont commencé à diaboliser l'idée de la souveraineté religieuse, auprès des monarchies héréditaires de la région, et cela, afin de réunir les Etats arabes de la région dans un front uni contre l'Ordre islamique, nouvellement, installé, en Iran. Une fois que la guerre imposée s'est terminée et que la nature belliqueuse de l'ancien régime de Saddam, tout comme les appuis inconditionnels américains à ce régime, ont été révélés, la guerre des nerfs et médiatique des Etats-Unis et des ennemis de la Révolution islamique s'est estompée, pour céder la place à de nouvelles méthodes d'agissements anti-iraniens. ___________________________ On peut dire que les conspirations ennemies qui ont suivi la victoire de la Révolution islamique ont été, largement, animées par les courants qu'avaient planifiés les puissances arrogantes, pour affronter cette révolution. Par ailleurs, les ennemis ont recouru à d'autres méthodes, comme le boycott économique et les opérations terroristes, afin de déstabiliser le pays. Malgré la multiplicité et la variété de ces complots, le peuple iranien a su, avec vigilance, ôter à l'ennemi et aux éléments infiltrés dans le pays, toute occasion de fomenter des complots et des conflits interethniques ou interconfessionnels. Trois décennies de résistance de la nation iranienne ont renforcé et approfondi les racines de la Révolution islamique et cela a conduit les ennemis de l'Islam et de l'Ordre de la République islamique à changer de méthode et à planifier de nouveaux complots. Entraver les progrès de l'Iran, sur différents plans, scientifique et économique, et tenter d'isoler ce pays, sur la scène politique internationale, constituent, aujourd'hui, l'objectif principal des Etats-Unis d'Amérique et des ennemis de la nation iranienne. Pour parvenir à cet objectif, l'ennemi a tenté, ces dernières années, de mettre à exécution des scénarios, d'ailleurs, très compliquées, inspirés par la Softwar (Guerre Douce) et par l'idée de l'OTAN Culturel. Malheureux, sur le plan de la guerre et du boycott économique, l'Arrogance mondiale a lancé une nouvelle phase d'agression contre l'Ordre de la République islamique, à savoir, le renversement, à la manière douce. Les planificateurs d'opérations, au sein des services de renseignement et sécuritaires, israélien et britannique, ont, donc, intégré à leur ordre du jour, une nouvelle manière d'affronter la Révolution islamique. Les recherches montrent que les médias soumis à l'Occident jouent un rôle essentiel dans ce courant. Des Droits de l'Homme et élections à l'affaire nucléaire, les médias inféodés à l'Occident ont tenté de montrer une image tronquée des événements et évolutions de l'Iran. Ce rôle a été très perceptible, dans les événements survenus, en Iran, après la 10ème présidentielle du 12 juin dernier, des événements que les Occidentaux ont tenté de faire dégénérer en émeutes internes, en exploitant la Toile, c'est à dire le réseau d'Internet. Elaborer une image négative, de fausses informations et des analyses mal intentionnées et non fondées, sur les événements de l'Iran, sont, entre autres, les nouvelles méthodes de l'ennemi. ___________________________ Une étude analytique de ces trois dernières décennies nous permet de conclure que ce qui a changé, dans les hostilités, à l'encontre de la Révolution islamique, c'est la méthode, mais l'objectif des ennemis n'a pas changé. Un affaiblissement, sinon un renversement de l'Ordre de la République islamique, constitue toujours un important objectif de l'ennemi, pour réaliser son but principal qui consiste à empêcher le réveil islamique, au niveau du monde musulman tout entier. Ce courant était, aussi, en marche, dans les événements post-électoraux, en Iran, avec un scénario planifié, pour renverser l'Ordre de la République islamique et imposer un retour en arrière au peuple iranien. Dans l'ensemble, on pourrait dire que les Américains et les Britanniques suivent, dans un même temps, deux objectifs, à travers une stratégie anti-iranienne conjointe. D'une part, ils envisagent de se réserver une présence permanente, dans leurs bases militaires, sur le sol des pays de la région, avec le faux espoir d'encercler l'Iran, sur le plan militaire. De l'autre, ils consacrent des budgets spéciaux, pour soutenir les courants terroristes, fomenter des différends interethniques et interconfessionnels et provoquer des émeutes, en Iran. Pour ce faire, ils ont investi dans la mise en place ou le renforcement des réseaux satellitaire ou virtuels et des chaînes de radio. Malgré tout, leur projet de renversement, à la manière douce, et leur complot de révolution colorée ont fini par échouer. Les ennemis du peuple et de la République islamique d'Iran avaient cru de manière erronée pouvoir répéter, en Iran, l'expérience des révolutions colorées qu'ont vécu l'Ukraine et la Géorgie, révolutions qui, rappelons-le, ont eu lieu, avec l'aide des instances pro-occidentales et pro-américaines, et qui avaient pour objectif de changer les souverainetés politiques, dans ces pays. ___________________________ En tout état de cause, le peuple iranien a appris, par expérience, qu'il ne fallait jamais sous-estimer les conspirations. Cependant, la poursuite des pressions et des agissements des ennemis n'empêchera pas l'Ordre de la République islamique de rester campé, avec fermeté et détermination, sur ses positions justes et indépendantes. Et il n y'a aucun doute que les complots contre le peuple iranien et la Révolution islamique se poursuivront…    

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir