This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 01 février 2011 08:32

Liberté d’expression : "On ne peut tout mélanger et comparer !"

Chacun doit pouvoir s’exprimer et les seules limitations à la liberté d’expression sont, pour moi, les appels au meurtre ou les appels à porter atteinte à l’intégrité physique de personnes.

Toutefois on ne peut mettre sur le même plan, les hommes courageux, tels Dieudonné, censuré et souvent persécuté, parce qu’il ose exprimer des vérités sur des «puissants», et d’autres, «exprimant», lâchement et sans fondement, leur haine des Musulmans, sous les masques de «la défense de la laïcité».

Dans le premier cas, Dieudonné, il ne bénéficie d’aucune mobilisation politique et médiatique pour le défendre, bien au contraire !

Dans le second cas, les islamophobes sont «poursuivis» par leurs alliés objectifs des polices sionistes de la pensée, dont-il font partie, d’ailleurs (pour les besoins de leur propagande et entretenir l’illusion de l’impartialité !), bénéficient de procès-promotion, du soutien des médias, des politiques et jusqu’au sommet de l’Etat (Philippe Val de Charlie Hebdo et Eric Zemmour).

Quand on ne risque rien ou pratiquement rien en vomissant la haine sur les Musulmans, ce que font les racistes anti-musulmans (je n’aime pas trop le terme islamophobie qui minimise (phobie) un racisme organisé et intentionnel) on a «beau jeu» de mettre en avant «la liberté d’expression» et d’affirmer (faussement) qu’ils sont victimes de leurs victimes !

Non, on ne peut vraiment pas comparer la liberté absolue d’expression des oppresseurs et de leurs alliés, avec celle, constamment réprimée, de leurs victimes !

Daniel Milan

Plus dans cette catégorie : « Nouvel an, en Pologne

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir