This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
jeudi, 14 novembre 2013 18:51

Un bébé nait d'une mère en état de mort cérébrale depuis 90 jours

IRIB- En Hongrie, un bébé est né alors que sa mère était en état de mort cérébrale depuis 92 jours. Elle a été victime d'une hémorragie cérébrale à la 15e semaine de grossesse.

C'est un cas unique au monde, selon l'hôpital de Debrecen situé dans l'est de la Hongrie. Les médecins de cet établissement ont mis au monde un bébé dont la mère était en état de mort cérébrale depuis 92 jours. A la 15e semaine de grossesse, cette femme âgée de 31 ans a été victime d'une hémorragie cérébrale massive. Immédiatement hospitalisée, elle n'a cependant pas pu être sauvée. Après deux jours de lutte pour la sauver, sa circulation sanguine et ses fonctions vitales se sont arrêtées, a expliqué le Professeur Bela Fulesdi, président du centre médical de l'Université de Debrecen, où la femme a été traitée. Mais bien que cette dernière ne montrait plus d'activité cérébrale, le bébé lui continuait de bouger et de donner des coups. Les médecins ont alors demandé au père du bébé et aux parents de la jeune femme de faire un choix : arrêter les systèmes qui maintenaient la mère ou les laisser fonctionner dans le but de sauver le foetus. Tous ont opté pour la seconde solution. Pendant trois mois, les médecins ont ainsi maintenu la mère "en vie". Cette dernière était nourrie avec des liquides spéciaux riches en nutriments tandis qu'une batterie d'appareils surveillait l'état de santé du bébé. Puis quelques semaines plus tard, il a été mis au monde. "Pendant trois mois, nous avons fait en sorte de garder le bébé en vie et nous avons réalisé une césarienne à la 27e semaine pour le mettre au monde", a indiqué le Pr Fulesdi repris par le Telegraph.

Un bébé en bonne santé

Prématuré, le bébé pesait seulement 1,42 kg à la naissance mais a semblé en bonne santé. Son père a pu le ramener dans sa maison, où il grandit normalement au sein de sa famille. En vérité, l'enfant est né l'été dernier mais les médecins ont attendu plusieurs mois avant d'annoncer la nouvelle. D'ailleurs, le prénom et le sexe du bébé ont été gardés secret à la demande de la famille qui a également souhaité restée anonyme. Après la césarienne, les systèmes branchées sur la mère ont été arrêtés et cinq de ses organes (le coeur, le pancréas, le foie et les deux reins) ont été prélevés pour être greffés à d'autres patients. Selon les médecins de Debrecen, seuls deux autres bébés dans le monde sont nés de mère en coma avancé survenu aussi tôt dans leur grossesse.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir