Imprimer cette page
mercredi, 03 octobre 2012 19:32

Mission terminée, pour l'ATV-3, qui s'est consumé dans l'atmosphère

IRIB- Le cargo spatial Edoardo Amaldi (ATV-3) s'est autodétruit, comme prévu, sous l'effet conjugué de l'échauffement dû à la vitesse et de la pression, au cours de sa rentrée, dans l'atmosphère, dans la nuit de mardi à mercredi.

Le vaisseau de ravitaillement européen ATV-3 (pour "automated transfer vehicle", troisième du nom) avait rallié la Station spatiale internationale (ISS) fin mars 2012, il y a six mois. Lancé par une fusée Ariane 5 depuis Kourou (Guyane française), il transportait plus de six tonnes de ravitaillement (eau, carburant, vivres, équipements divers) pour les astronautes de l'avant-poste orbital. Suite à cette livraison, il a régulièrement contribué à rehausser l'orbite de l'ISS grâce à ses moteurs. Des manœuvres indispensables qui empêche notamment la Station de retomber sur la Terre.

Après avoir mené à bien sa mission et avoir récupéré à son bord tous les déchets non-dangereux issus de l'ISS, l'ATV-3 transformé en cargo-poubelle était donc prêt à partir. Mais sa tentative de départ a échoué en raison d'un problème technique, obligeant ainsi à retarder l'opération. Néanmoins, il a finalement réussi à se séparer de la station spatiale dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Après avoir effectué une courte phase de vol libre, il s'est placé sur une trajectoire de rentrée dans l'atmosphère. En y pénétrant, dans la nuit de mardi à mercredi, il s'est alors consumé comme prévu au-dessus d'une zone inhabitée du Pacifique Sud.

"Edoardo Amaldi s'est consumé en toute sécurité, avec les déchets qu'il contient, dans la haute atmosphère à 01H30 GMT (03h30 heure de Paris)", a indiqué l'Agence spatiale européenne (ESA) dans un communiqué. Le successeur d'Edoardo Amaldi, l'ATV-4 Albert Einstein, "est déjà prêt à apporter à la Station spatiale sa prochaine livraison de fret", a prcisé l'ESA. Il est déjà arrivé le 19 septembre par bateau à Kourou et son lancement est prévu pour avril 2013. L'ATV-5 Georges Lemaître est quant à lui en cours d'assemblage pour un lancement prévu un an plus tard, en avril 2014.

Des manoeuvres pour éviter les déchets spatiaux

Le report du désarrimage de l'ATV-3 avait notamment permis de réaliser une manoeuvre d'évitement alors que l'ISS était menacée par des déchets spatiaux. Provenant du satellite russe Kosmos-2251 détruit le 10 février 2009 lors d'une collision avec le satellite Iridium 33, ceux-ci devaient passer à environ 3,5 kilomètres de la station. Aujourd'hui, ce type d'opérations est relativement fréquent et l'ISS devra d'ailleurs peut-être procéder à une nouvelle manoeuvre dans les prochains jours.

En effet, un porte-parole du Centre russe de contrôle des vols (TsOUP) a indiqué à RIA Novosti qu'un nouveau débris allait passer proche de la station. Néanmoins, "une analyse balistique sera effectuée afin d'établir la nécessité d'une manœuvre d'évitement. D'après nos données, il s'agit d'un débris issu d'un engin spatial japonais, dont les dimensions ne sont pas encore établies", a expliqué l'interlocuteur de l'agence

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir