This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 24 juillet 2012 19:08

Des planètes "ping-pong", qui passent d'une étoile à l'autre

IRIB- Certaines planètes changent d'étoile pendant des millénaires, d'après de nouveaux travaux. Ainsi, une planète située dans un système binaire pourrait passer de l'une à l'autre, avant d'être éjectée dans l'espace.

Les scientifiques avaient déjà émis l'hypothèse selon laquelle les interactions gravitationnelles entre les planètes orbitant autour d'une étoile pouvaient amener celles-ci à être éjectées de ce système. Mais de nouvelles données viennent d'être apportées grâce à une très complexe simulation informatique. En effet, selon la nouvelle étude qui a été réalisée, certaines planètes se trouvant dans un système binaire (possédant deux étoiles) pourraient effectuer de véritables parties de ping-pong, passant successivement d'une étoile à l'autre.

Dans ce cas, au lieu d'être éjectée, la planète concernée serait interceptée dans l'orbite de la seconde étoile puis reviendrait à la première et ainsi de suite. Un changement gravitationnel qui pourrait durer jusqu'à plusieurs millions d'années avant que la planète ne soit finalement définitivement expulsée hors du système. Dimitry Veras, un des astronomes co-auteurs de l'étude explique : "la clef de ce changement [d'étoile à étoile] est la proximité avec une autre planète", elle-même orbitant autour de l'étoile initiale. "Une fois que ce rebond a commencé, la planète [éjectée] se déplace trop vite pour s'installer à long-terme sur une orbite autour de l'une des étoiles", ajoute ce chercheur cité par National Geographic.

Selon les modèles informatiques développés, ce changement serait fréquent lorsque la distance entre les étoles binaires est comprise entre 6 à 25 fois la distance entre le Soleil et Pluton, situés tout de même à 5,9 milliards de kilomètres l'un de l'autre. Toutes les planètes plus proches peuvent conserver une orbite stable. Néanmoins, comme le souligne M. Veras : "parce que la distance Soleil-Pluton multipliée par 25 correspond approximativement à la distance maximale séparant des étoiles binaires dans la Voie Lactée, nous pouvons en déduire que de nombreux systèmes binaires ont pu changer si les planètes sont correctement positionnées".

Un concept déjà connu ?

Cela est d'autant plus vrai que le changement gravitationnel peut débuter à n'importe quel stade de l'évolution d'un système planétaire selon l'étude. Cependant, l'idée qu'un objet puisse se balancer entre deux autres objets célestes ne serait pas nouvelle et aurait même déjà été envisagée par les scientifiques, d'après Matthew Holman, astrophysicien au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics non impliqué dans l'étude. Mais celui-ci estime plutôt que "de tels systèmes doivent être extrêmement rares, dans la mesure où ils requièrent des configurations orbitales particulières".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir