This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 23 juin 2015 15:07

Convoi de paix international : le régime sioniste met en garde

IRIB- Le ministère des Affaires étrangères du régime sioniste a envoyé une lettre, à l’adresse du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, dans laquelle il a qualifié de légal, le blocus imposé aux habitants de la bande de Gaza. Il a, également, menacé d’une mesure agressive, en cas de rapprochement des bateaux du convoi international d’aides humanitaires des côtes de Gaza.

Selon le "Jerusalem Post", le régime sioniste a mis en garde le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, concernant le rapprochement des bateaux du convoi international de la paix pour Gaza, des côtes de Gaza. «Israël se réserve le droit de prendre les mesures qui s'imposent, et toutes les conséquences de cette démarche devront être imputées aux organisateurs de ce convoi pacifiste», indique la lettre.

Le directeur-général du ministère des Affaires étrangères du régime sioniste, Dore Gold, a écrit une lettre au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, disant que la décision des militants des droits de l’Homme d’entrer dans les eaux de la bande de Gaza, avait pour objectif de pousser Israël à mettre fin au blocus de Gaza, au risque de devoir assumer les conséquences dangereuses que cette action engendrera et qui pourra toucher les personnes, à bord de ces bateaux.

«Le convoi de la paix n’a d’autre objectif que de créer des tensions et de mettre en danger la sécurité d’Israël. Ce mouvement signifie la violation flagrante des lois internationales. Nous n'’insistons pas sur une confrontation avec ce convoi, mais on peut vous assurer qu’on prendra une mesure sérieuse, face à cette démarche. Tout effort visant à briser le blocus de Gaza échouera», indique la lettre.

Selon Dore Gold, le blocus illégal et inhumain d’Israël contre la bande de Gaza s'inscrit dans le cadre des lois internationales. «Le blocus de la bande de Gaza vise à empêcher le trafic d’armements et de munitions vers cette région», a-t-il prétendu.

«Les habitants de la bande de Gaza n’ont aucun besoin‌ des aides humanitaires», a-t-il dit, avant d’ajouter : «Aucun bateau n’a le droit d’entrer, dans la région encerclée, et il est clair que la condamnation de ces actes illégaux fait partie de vos responsabilités, en tant que le secrétaire général de l’ONU».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir