This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 01 juin 2015 09:23

Qalamoun, censuré en Israël...

 Qalamoun, censuré en Israël...
IRIB- Le régime sioniste sait très bien qu'un examen minutieux des victoires du Hezbollah libanais dans le Qalamoun, le mènera à cette conclusion que géographiquement parlant, pour le Hezbollah, la libération d’Al-Djalil est beaucoup plus facile que celle du Qalamoun.
Selon l’agence de presse Tasnim citant le site d’information « Al Ahed », pour étudier les répercussions de la victoire du Hezbollah libanais lors des combats du Qalamoun, il n’est pas nécessaire de décrypter les positions officielles et officieuses du régime sioniste, mais la question qui se pose consiste à savoir comment ces combats avec tous ses éléments, ses préparatifs et ses résultats pourront affecter les décideurs politiques de Tel-Aviv , les institutions militaires et d’espionnage du régime sioniste. Dans leurs analyses et évaluations, les médias israéliens font allusion aux informations mises à leur disposition par des parties politiques et de renseignement et de temps en temps, ils évoquent les articles publiés dans les médias et les agences de presse internationales concernant les évènements étrangers particuliers du monde arabe et publient ensuite leurs propres analyses. Ce faisant, il semblerait que les informations dont disposent les analystes politiques et sécuritaires du régime sioniste au sujet des combats au Qalamoun, ne soient basées que sur les renseignements des sites électroniques liés pour la plupart, aux courants hostiles à la Résistance libanaise et régionale. Dans ce contexte, ils sont tombés, en quelques sortes, dans le piège et souffrent d'hésitation et de contradiction. Sans parler des erreurs des médias et des analystes israéliens, on peut approfondir les analyses du régime sioniste sur les victoires du Hezbollah de façon suivante : Les parties officielles et officieuses concernées dans les territoires occupés n’examinent pas les évolutions du Qalamoun du point de vue stratégique et leurs impacts sur le conflit entre le front de la Résistance et Israël. Pour connaître une partie des conséquences de la victoire du Hezbollah dans le Qalamoun, il faut s’imaginer, même pour un instant, que si les résultats des affrontements, sur le terrain, n’auraient pas été en faveur du Hezbollah, quelles auraient été les manœuvres du régime sioniste pour l’opinion publique israélienne et ses calculs médiatiques ; autrement dit on peut dire que les résultats immédiats de l'échec fictif du Hezbollah dans l’opération militaire du Qalamoun aurait eu pour le résultat, la menace des takfiris au Liban, à laquelle seraient exposésle régime et le peuple libanais et d’autres conséquences sécuritaires et politiques. De tels résultats auraient pu suggérer le fait que les capacités militaires du Hezbollah face à Israël seraient limitées, cependant les victoires de l’axe de la Résistance ont fait voler en éclat tous les calculs et les programmations des Sionistes, mettant en relief la compétence et la capacité combative du Hezbollah face aux Sionistes, surtout que cette victoire ait été enregistrées dans une région à des caractéristiques particulières, une région montagneuse et non-circulable en Syrie et au Liban. En effet, la victoire des tactiques militaires du Hezbollah dans une zone géographique vaste et montagneuse, avec le minimum de perte humaine possible, ont renforcé la peur des Israéliens au sujet des conflits à Al-Djalil, la région dont la pénétration, pour le Hezbollah, sera beaucoup plus facile que celle du Qalamoun. Peut-être c’est dans ce constat que réside le grand secret du refus des parties liées au régime sioniste, d’en parler beaucoup, car elles savent bien qu’il aura des retombées négatives sur l’opinion publique sioniste.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir