This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 23 mars 2015 09:43

Yémen ...sous l'emprise "perse"?!!

Yémen ...sous l'emprise "perse"?!!
IRIB- Pour une "milice chiite honnie", dont la légitimité n'est reconnue que par la seule RII,
ainsi que ne cessent d'ânonner, du matin au soir, les médias atlantistes, l'avancée est plutôt fulgurante et quelque peu incompréhensible!! Depuis que le Président-Pantin a coupé le dialogue national, sur ordre de Riyad, a piétiné la Constitution, les accords et les ententes passés,  se déguisant en femme,  prenant la fuite, en pleine nuit, pour  Aden, "sa capitale", la "milice" Ansarallah va de succès en succès.... Dimanche, la ville stratégique de Taëz, portail du sud, située au confluent de toutes les principales artères yéménites, est tombée sans "résistance" entre les mains des Houthis ansaristes. Et pourtant, la ville est peuplée de Sunnites et Ansarallah n'a pas tiré une seule balle, pour la faire capituler ..Taëz se place à 150 kilomètres au Sud d'Aden, où  Hadi a l'intention de bâtir son propre Etat, avec les pétrodollars saoudiens, Etat auquel il n’hésitera sans doute pas à donner  le nom de «Yémen du Sud»....... La milice honnie d'Ansarallah poursuit, d’ailleurs, ce lundi, sa progression, et à l'heure où ces lignes sont écrites, les Ansaristes ont, déjà, franchi les portes de Lahaj, une autre localité stratégique, au Nord d'Aden, pour, ainsi, boucler la future capitale du Yémen du sud  ..Là aussi, leur entrée, dans la cité, ne s’est  heurtée à aucune forme de résistance. Pour des «paramilitaires» soutenus par Téhéran et qui ne représentent que 40% de la population yéménite, autant de succès, en si peu de temps, est étrange. Comment se fait -il, en effet, que le Yémen, composé,  majoritairement, de tribus sunnites, ouvrent aussi facilement la porte aux soldats de Abdel Malik al-Houthi (chef d’Ansarallah) ? Comment se fait -il que l'armée, cette institution, qui a fait, depuis la révolution défaite de 2011, l'objet de centaines  d'assassinats, ne se révolte-t- elle pas contre les Houthis ? Au contraire, à Aden, son plus haut commandant, retranché, dans  la principale base militaire de la ville, continue à défier Hadi, à refuser de le rallier et menace  même de se battre, jusqu’à la dernière goutte de son sang, plutôt que de se rendre ? Les questions se posent autant pour ces tentatives de déstabilisation, venues de Riyad, et qui visent à rassembler les tribus sunnites du Sud contre les Houthis, tentatives qui ont toutes échoué, conduisant Riyad et Doha à ouvrir  leurs vannes à terroristes takfiris, à immerger le Sud du pays de la reine de Sabaa, de Daeshistes , de Qadistes et d’autres énergumènes, dans la gamme des Takfiris. Mais la  réponse à ces questions ne peut se retrouver, si on se fie  au texte de la résolution que le Conseil de sécurité a adopté, dans la nuit de dimanche à lundi,  et qui  appelle les Houthis à rendre le pouvoir au «président légitime», à quitter Sanaa et à aller se perdre quelque part, dans des montagnes du Nord yéménite, pour que les drones US, stationnés  en Arabie, viennent leur faire la peau !!  Cette  résolution, qui fait, aveuglément, l' éloge  de «l’initiative du Golfe», la qualifiant de seule sortie de crise, cette initiative, qui, rappelons- le, a fait échec à la révolution yéménite de 2011, ignore une réalité qu’est celle-ci : le peuple yéménite ne veut plus d’une omnipotence saoudo-américaine qui le méprise, le pille, l’humilie… ce peuple, l’un des plus anciens du monde, qui hérite de l’un des plus riches pays de la planète, ne veut plus être traité en parent pauvre de la «communauté internationale», se laisser traire comme une vache à lait … le goût de l’indépendance, du respect de sa souveraineté, de la puissance, le Yémen a dans la bouche ..cela, depuis des milliers d’année… Il fallait qu’une des composantes de sa société prenne son courage à deux mains et l’exprime… Cette composante-là est, à tout hasard, la composante Houthi… Cette révolution allait venir par les Chiites ou les Sunnites, car, en fin de compte, la vision du monde yéménite ne fait aucune différence entre les deux … ; ce qui compte c’est de mieux vivre ensemble…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir