This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 04 février 2015 09:00

Centre juridique: 23 femmes palestiniennes arrêtées en Janvier dont trois mineures

IRIB-Les autorités de l'occupation sionistes ont intensifié au cours du mois de Janvier....
dernier leur politique d’arrestation contre les femmes et les filles palestiniennes.

Le Centre d’étude des prisonniers de la Palestine a enregistré 23 arrestations menées contre les femmes et les jeunes filles palestiniennes. La plupart d’entre elles ont été libérées, tandis que deux sont toujours en détention. Parmi ces palestiniennes arrêtées il y avait trois mineurs et une journaliste.

Le porte-parole des médias du Centre, Riyad al-Achqar, a expliqué que l'une des femmes détenues depuis le début de l'année et encore en détention la jeune Fida Mohammad Youssef Du'mus (20 ans) de la ville de Beit Ummar à Hébron. Elle avait été arrêtée alors qu'elle rentrait chez elle après être sortie pour savoir ce qui s’est passé avec son frère Muhannad qui a été arrêté, la veille de son arrestation, dans le centre de détention d’Etzion.

L'occupation détient toujours Loubna Mousbah al-Khatib (27 ans) de Yatta. Le reste des femmes étaient arrêtées au cours de leur présence dans la mosquée Al-Aqsa. L'occupation a émis des ordres de déporter certaines d'entre elles de la Mosquée Al-Aqsa.

Al-Achqar a déclaré que parmi les femmes qui ont été arrêtées en Janvier Juman Abou Arafa (23 ans). Elle travaille en tant que journaliste à l'agence "Que Presse". Elle a été arrêtée à la sortie de la porte Al-Asbat d'Al-Aqsa. Elle a été emmenée au centre d'interrogatoire Qishleh puis a été libérée.

L’occupation a arrêté, en Janvier, trois mineures ; Hour Abdeen (14 ans et demi), éloignée de la mosquée Al-Aqsa pendant 15 jours sous prétexte de déranger les colons à la mosquée, Baraa Natsheh (17 ans) et Ansam Maghrabi (17 ans). Elles ont toutes les trois été interrogées puis libérées.

L’occupation a également arrêté, en Janvier dernier, Amani al-Tawil (20 ans), Nour Abou Sounaina (19 ans), Samiha Shaheen, Hiba Husseini (28 ans) et Safa Siyej (26 ans).

Elle a aussi arrêté Rawiya Qawasmi (26 ans), la jeune fille Suad Obéidah (libérée le lendemain), Sana Dweik (34 ans), Aida Disi (31 ans) et la militante Manal Tamimi du village de Nabi Saleh, à l'ouest de Ramallah, (libérée quelques heures après son arrestation).

Les forces armées occupantes ont aussi arrêté les fidèles Malek Attoun (20 ans), Marwa Hamada (20 ans) et Ekhlas Raoud (19 ans). Elles sont étudiantes à la mosquée d’al-Aqsa. Elles ont été arrêtées pour dérangement des groupes de colons juifs lors de leur prise d’assaut de la Mosquée. Elles ont ensuite été libérées après quelques heures d’interrogatoire dans le centre d'enquête Qishleh.

Khadija Khuys, l’une des enseignantes à al-Aqsa, a aussi été arrêtée ainsi que trois autres femmes qui ont été attaquées par des soldats et battues.

Le centre a appelé les institutions internationales concernées par les questions relatives aux femmes à intervenir pour protéger les femmes palestiniennes des crimes de l'occupation israélienne.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir