Imprimer cette page
vendredi, 29 août 2014 10:58

L'armée assadiste, plus forte que "Tsahal".....

L'armée assadiste, plus forte que "Tsahal".....
IRIB- L'épreuve de Gaza n'a laissé aucun Israélien intact !
Il est vrai que le régime qui occupe, depuis plus de 60 ans, la Palestine, a mesuré ses limites militaires, de renseignement, tactiques, voire, physiques, au cours de 50 jours d'offensive qu'il a déclenchée contre l'enclave. Désormais, le régime israélien devrait s'inquiéter, aussi, des "agissements pales,tiniens", en Cisjordanie et à Qods. "Al-Akhbar" relève les dissensions qui opposent, ces jours-ci, Netanyahu, son ministre de la Guerre et son chef d'état major au reste de la classe politique israélienne : aussi bien, à la Knesset, que dans les appareils d'Etat, les politiciens ne croient pas un seul mot au discours triomphaliste de Netanyahu et de ses chefs de guerre. L'épreuve de Gaza, qui a duré plus d'un mois, a porté au grand jour des failles organiques du système politico-militariste d'Israël ; des failles, à la fois, politique, de renseignement et militaire. Après des années d'exercices militaires, Israël a compris son incapacité à faire face aux combattants "asymétriques" de la Résistance, combattants, qui ont combattu, avec conviction et foi. L'armée sioniste s'est aperçu de son incapacité à définir un concept opérationnel destiné à faire face aux tactiques de la Résistance. C'est une défaite profonde, dans la mesure où la Résistance palestinienne est moins forte que le Hezbollah, et qu'en principe, Israël aurait du être capable de l'affronter. La faille, au sein de l'appareil du renseignement d'Israël, a été, aussi, mise au grand jour : le pouvoir balistique de la Résistance n'était, nullement, douté par Israël, jusqu'à ce 7 juillet. Il y a, aussi, des tunnels souterrains transformés en cauchemar, pour le régime sioniste et les colons, qui en voient partout chez eux. En dépit de sa supériorité militaire et technologique, Israël n'a pas pu résister à la guerre d'usure, car le principal facteur, qui permet de se tenir, dans ce genre de cas de figure, c'est la capacité à encaisser des pertes en vie humaine et des dégâts matériels. Le mythe de l'invulnérabilité du front intérieur israélien s'est effondré, puisque les colons ont fui, par centaines, les colonies du Sud, laissant derrière eux le soutien sans faille qu'ils apportaient aux politiques de Netanyahu: l'intéressé vient de perdre plus de la moitié de ses voix, auprès des colons. Seuls, 38% des colons, ont soutenu son action, dans les colonies, contre 82%, avant la guerre. Israël a appris, en outre, à ses dépens, que c'est, justement, le front intérieur, à Gaza, qui est solide, et pas le sien. Israël attendait de voir les Gazaouis se révolter contre la Résistance, de déloger le Hamas, rien ne s'est produit comme tel : en dépit de plus de 2.000 morts et 11.000 blessés, Gaza a tenu ferme. Pire, cet Israël, qui vient de subir l'une des plus cuisantes défaites de tout son histoire, se prépare, depuis 2006, contre la Résistance, c'est à dire, depuis son échec face au Hezbollah. Israël se croyait, cette fois, "intouchable" et champion indiscutable de cette guerre. Il n'aurait jamais cru à une telle faiblesse militaire et informationnelle de sa part, à un tel effondrement de ses forces d'élite, de ses soldats allant jusqu'à se suicider, pour fuir le front ! Il vient de l'apprendre à son corps défendant, pour permettre à toute analyste, un tant soit peu impartial, la comparaison suivante : l'armée arabe syrienne est plus forte que "Tsahal"! 4 ans après avoir été prise pour cible d'une offensive internationale, l'armée assadiste se tient debout! Il s'agit d'une armée régulière, qui s'est, miraculeusement, et, en peu de temps, adaptée à la situation, s'adaptant  aux tactiques de la guerre asymétrique. C'est une armée qui mène, aussi, un très beau travail de renseignement, qui lui permet d'avancer plus rapidement sur le terrain. Elle n'est, certes, pas aussi équipée que l'armée sioniste, mais compte moins sur ses équipements que sur le facteur humain : le soldat syrien croit à sa lutte, à sa patrie, au contraire du soldat sioniste, qui se sait condamné à l'avance .....

Éléments similaires (par tag)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir