Imprimer cette page
mercredi, 27 août 2014 08:53

Israël va à Canossa .....

IRIB- Ses jours « politiques » sont désormais compté !
l'homme qui promettait à Israël de "finir le travail" avant son départ, a été mené au bout de 50 jours de folie meurtrière à se rendre à Canossa! Netanyahu que Haaretz dénonce dans son édition de ce mercredi à titre d'un " désœuvré" qui "s'est jeté sur l'occasion présentée par le plan de trêve égyptien pour s'en fuir" n'a plus beaucoup de temps devant lui.... Même son bras droit Steinitz  voit en lui un homme fini qui ferait mieux de partir et céder la place à un gouvernement d'union national capable de fédérer ! et dire qu'après le printemps arabe, les Etats et l'Occident avaient pris la mauvaise habitude de prescrire ce genre de gouvernement pour les pays arabes : en Tunisie, en Egypte, en Syrie, en Libye et en Irak ... le terme fait en ce moment tabacs dans la mesure chacun de ses état est victime d'une de déstabilisation massive menée par l'oncle Sam... et bien cette fois, c'est Israël qu'il faudrait rassembler, tant s'est avéré cuisant le coup infligé à l'occupant par la Résistance . Mais pourquoi Israël est-il défait? pour la simple et bonne raison que cette fois , au contraire des fois précédentes, l'entité sioniste a été menée à jeter du leste, au moins partiellement, sans faire avancer d'un iota ses propres exigences !! Imbu de sa pseudo puissance d'armée élite, "Tsahal" trop remontée par le discours guerrier de Netanyahu s'est lancé le 7 juillet dans un bourbier aussi grand que Gaza : cette armée qui pompe des milliards de dollars chaque année en provenance des Etats !unis, s'y est heurtée à ses propres limites, en ayant à faire face à la fois au pouvoir balistique des palestiniens, à leurs tactiques de combats asymétriques sans précédents, à leurs tunnels sous terrains, à leur drones ,à leurs pièges,  à leur parachutistes et surtout à leurs commando agissant allègrement sous terre et en mer. après avoir lancé son offensive terrestre, l'armée sioniste n'a osé avancé que quelques kilomètres à l'intérieur de Gaza , quitte à épargner ses soldats élites terrorisés qui pour et en tout n'ont montré aucune autre bravoure si ce n'est celle de s'enfermer dans leur chars et de tirer comme des fous sur tout ce qui bouge ... et que dire de ses missiles qui ont secoué l'aéroport de Ben Gorioun, le port de Haïfa, la Knesset à Qods et qui ont enterré dans des abris près de six millions d'israéliens ...! il va sans dire qu'en termes de pertes et de dégâts matériels, Gaza est perdant, lui qui a tout à reconstruire .. mais là on ne peut parler de défaite cuisante ... dans la mesure où les palestiniens sont habitués depuis plus de soixante ans à construire et à voir le fruit de leur sueur tomber en ruine sous les bombes sionistes. la défaite veut dire dans ce contexte , l'incapacité à changer la donne, à influer sur le cours des événements . la victoire appartient au camps de ceux qui parviennent à réaliser un plus grand nombre de leurs objectifs et ceci est effectivement le cas de la Résistance .... 51 jours après l'offensive dite Bordure protectrice , les colons ont perdu à jamais le sentiment de sécurité, ils vivent en exile sur la terre qu'ils occupent depuis des décennies et s'interrogent sur leur avenir et pensent au  départ ....de l'autre côté, Gaza s'apprête à fêter une levée du blocus dans les heures à venir....les tunnels sous terrains se montrent plus actifs que jamais eux, qui, impossibles à être localisé, continuent à offrir aux missiles palestiniens un abri sûr pour les futurs confrontations....car personne n’est dupe. Tel un loup blessé , Israël qui panse tant bien que mal ses plaies, rumine sa vengeance et ne cesse de penser à la prochaine guerre …

Éléments similaires (par tag)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir