This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 24 août 2014 07:31

Syrie: le coup de folie de Foley!!!

IRIB- L'assassinat du journaliste américain par l'EIIL, le groupe terroriste de l'Etat islamique,
en Irak et au Levant, a pris une grande dimension intérieure et internationale, pour les Etats-Unis. Une vidéo a été diffusée, récemment, montrant la scène de la décapitation du journaliste américain, James Foley, par l'EIIL. Foley avait été kidnappé, en Syrie, par le Front Al-Nosra, et remis, ensuite, à l'EIIL, suite à l'allégeance prêtée par Al-Nosra à l'EIIL. Sur le plan intérieur, l'assassinat a eu, au moins comme effet de détourner l'attention des médias des protestations des noirs américains. Mais, cela a pris, surtout, une ampleur, sur le plan international. Le conseil adjoint à la sécurité internationale du Président américain, Ben Rhodes, a déclaré que les Etats-Unis ne se limiteront pas aux frontières, pour faire face à l'EIIL et pourraient lancer des attaques contre ce groupe, en territoire syrien. Cela signifie que les Etats-Unis pourraient, dans un proche avenir, et avec la promulgation du Président américain, procéder à des actions militaires limitées contre l'EIIL, en territoire syrien, des attaques similaires menées contre ce groupe, en Irak. Cela étant dit, il convient de tenir compte des points suivants, en ce qui concerne le programme de Washington, pour lancer une attaque contre la Syrie.
1- Dans un rapport, le "New York Times", tout en évoquant les contradictions, dans les déclarations concernant la menace que représente l'EIIL, pour les intérêts des Etats-Unis, a précisé ce point que les Américains ne savent pas, précisément, jusqu'à quel point l'EIIL est dangereux, pour les Etats-Unis. La question qui se pose est de savoir si, après des soutiens indirects, et, parfois, directs à l'EIIL, face au gouvernement de Bashar al-Assad, il est convenable de changer de stratégie, après la diffusion de la vidéo de l'assassinat d'un citoyen américain ?

2 - Sur quelle autorisation, les Etats-Unis s'appuieront-ils et s'arrogeront-ils le droit de franchir les frontières du gouvernement légal de la Syrie, pour procéder à une action militaire contre l'EIIL ? Mais si nous admettons, hypothétiquement, que les intérêts des Etats-Unis sont mis en danger par le groupe de l'EIIL, l'action militaire contre ce groupe ne devrait pas se faire avec la coordination du gouvernement syrien ?
3- Comment peut-on dire, avec certitude et évidence, que l'objectif de Washington n'est que de viser les positions de ce groupe takfiri ? Comment garantir, que des positions du gouvernement et de l'armée de Syrie ne seront pas visées, lors de cette intervention militaire, en territoire syrien ? Cette opération contre l'EIIL ne serait-elle pas une couverture, pour réaliser d'autres objectifs, dans le territoire du Levant ?
4- Les Etats-Unis ne cherchent-ils pas à réclamer, dans l'avenir, une part, dans le gouvernement syrien, en échange d'une confrontation avec l'EIIL, en Syrie.
Si l'on veut procéder à une action militaire, en Syrie, cela doit se faire, certainement, sous la supervision du gouvernement légitime et légal de ce pays, corroboré et approuvé, une fois de plus, par la majorité du peuple syrien, avec la réélection du Président Assad.

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir