This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 04 août 2014 08:55

Gaza: l'autopsie de la défaite d'Israël par Debka...

IRIB- Selon le site proche du renseignement de l'armée israélienne,
le retrait des soldats israéliens de Gaza et ce, sans qu'aucun des objectifs militaires soit atteint est un très mauvais signe : cela montre bien qu'Israël s'est engagé dans une guerre d'usure et que les calcules de Netanyahu ont été faussés. " Alors que le premier contingent des troupes israéliennes s'est retiré samedi de la bande de Gaza, Netanyahu a promis de poursuivre l'offensive Roche invincible . mais aussitôt après , il a affirmé au cours d'un point de presse que l'armée agira en fonction des besoins sécuritaires d'Israël et seulement en fonction de ces besoins" . les experts de Debka accusent ensuite Netanyahu et son ministre de la Guerre, Yaalon d'avoir commis quatre erreurs dans leur évaluation de la guerre : " 

1 Le fait que le Hamas cherche à tout prix une trêve
2le fait que les tunnels sous terrains ont été en majorité localisés et détruits
3le fait que le Hamas devra mettre trop longtemps à se remettre du coup fatal que lui a porté Israël pendant 25 jours de son offensive
4le fait que le Hamas finira par arrêter le tir de ses missiles et de ses roquettes une fois qu'il aura senti et constaté de ses yeux l'ampleur des dégâts infligés à la population de Gaza"
Après avoir mis en avant cette évaluation, Debka ajoute : " les slogans des autorités israéliennes ces quatre dernières semaines renvoient en effet à ces quatre fausses hypothèses. samedi soir, le climat a soudain changé et les discours se sont modifiés : on a eu droit à entendre les phrases telles que : "Pas de compromis, seulement la dissuasion", " Aucune trêve n'aura lieu", " nous irons mettre un terme à notre opération de façon unilatérale quand nos besoins sécuritaires le dictent". Ces nouveaux slogans découlent en effet de la décision d'Israël de ne pas envoyer de délégués aux pourparlers de cessez le feu au Caire qui ont débuté dimanche. les dirigeants politiques ont tenté à leur manière de tempérer les effets du retrait de troupes de certaines localités de Gaza et de leur redéploiement derrière les frontières suivant une nouvelle configuration. Rafah restait toutefois sous contrôle israélien" . Debka s'intéresse ensuite à la question des tunnels : " En dépit de plusieurs semaines de guerre, l'armée israélienne n'a été capable que de pénétrer de 1 à 3 kilomètres à l'intérieur de Gaza . les régions de l'ouest de Gaza restent toujours intacts. donc les soldats israéliens ne peuvent que neutraliser le danger de ceux des tunnels qui s'ouvrent dans la secteur orientale ou en d'autres termes qui ont une entrée sur le sol israélien.  à vrai dire, l'armée israélienne n'a détruit qu'une partie des tunnels qui mènent au territoire israélien." Debka relève ensuite le troisième aspect de la défaite israélienne à Gaza : "plus d'un tiers des missiles et des roquettes palestiniens dont le nombre total est de 9000 restent intacts. c'est un nombre largement suffisant pour envoyer les ressortissants israéliens dans les abris et ce, dans une vaste région". Debka conclut ensuite : " cette hypothèse selon la quelle il faut bien longtemps avant que le Hamas puisse retrouver ses forces vives risque de faire aussi long feu dans la mesure où l'Iran et le Hezbollah pourraient à la limite décider de voler au secours de leur allié palestinien !! en tout état de cause , si l'armée israélienne finit par retirer le gros de ses troupes de Gaza avant qu'elle ne parvienne à ses objectifs, les colonies du sud d'Israël feront tôt de tomber dans un cycle infernal de guerre d'usure et Israël sera amené à lancer une nouvelle offensive terrestre contre Gaza "...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir