This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 23 juin 2014 07:16

Israël/Hezbollah : la dernière manche ?!

IRIB-La justification  que s’est trouvée Israël  pour expliquer les frappes...
de ses chasseurs bombardiers ce lundi contre « neuf cibles militaires syriennes au Golan », ne passe effectivement pas  : Tel-Aviv  affirme avoir été pris pour cible  dans sa partie golanie de quelques roquettes  tirées depuis le territoire syrien, roquettes qui auraient provoqué la mort d’un colon de 15 ans et dans la foulée les supposées bombardements  des bases militaires syriennes au Golan ! « Les bombes ont directement frappé les  bases militaires ».  Aucun analyste un tant soit peu au fait du langage propagandiste des sionistes  ne pourrait croire à de telle sornettes  s’il suit  le mouvement de  panique générale qui s’est emparé de tout Israël,  dans le sillage de « l’incident sécuritaire » précité . Mais quelle est la version la plus plausible de cet « incident » ?  La version qu’on croirait volontiers serait la suivante : une bombe collée sous  ou déposée à l’intérieur d’un véhicule de patrouille sioniste aurait explosé  tuant un soldat israélien et  blessant un autre. Pour un appareil sécuritaire israélien sans cesse sur la dent depuis 2013 , soit depuis  l’explosion de  la première «  border-bombe » au Golan  occupé, il s’agit là d’un tournant : les auteurs de ces attaques ont avancé d’un pas , puisqu’ils ont réussi non pas à faire exploser une bombe au passage mais à l’intérieur d’un véhicule sioniste : est-ce un prélude aux  attentats à la voiture piégée à survenir près des bases militaires ou des positions des soldats sionistes au Golan, attentats  identiques à ceux que les alliés takfiris d’Israël projette de commettre ces jours -ci  à Zahiya de sud , dans l’espoir d’y provoquer un 11 septembre anti hezbollahi ? en effet  au Liban , tout les organes sécuritaires sont sur qui vive à l’heure qu’il -est : le projet déjoué d’attaques terroristes dit  « affaire de l’hôtel Napoléon »  apporte sans cesse son lot de révélation   : des terroristes takfiris, cheval de bataille anti Résistance sur lequel ont parié les Etats Unis et Israël  pour faire imploser tous les Etats-nations du Moyen Orient , auraient  creusé des tunnels depuis les camps palestiniens du sud  Liban jusqu’aux hôpitaux de Zahiya du sud.  Leur objectif ?  Faire sauter ces hôpitaux tout en assassinat le chef du parlement, Nabih Berry et le chef de la sécurité intérieur le général Ebrahim, bref un vrai coup d’état comme sait si bien programmer le duo CIA-Mossad . Mais ceci ne constituait que le volet libanais du vaste projet  : selon des sources de renseignement bien informées, le plan était aussi doté d’un volet palestinien avec en toile de fond le rasage total de Gaza et de la Cisjordanie , pour y trouver  ces trois jeunes israéliens prétendument kidnappés - un Gaza et une Cisjordanie qu’Israël s’apprête à annexer-, et d’un volet irakien  qui s’est cristallisé de façon effective  par la chute de Mossoul… !! Placé dans cette perspective, l’attaque à la voiture piégée du dimanche contre une patrouille sioniste au Golan prend donc une toute autre signification qui se chiffre comme suit  :  dans la guerre totale et ouverte que l’Empire mène depuis 2011  contre l’axe de Résistance , Israël  est le maillon faible …. Si l’Empire décide de faire de Zahiya un Mossoul bis, le Golan sioniste voire les colonies du nord d’Israël seront un remake d’Al Anbar . .. quant à Al Anbar, à Ninive , à Salaheddin , il est hors de question que la Résistance les laisse tomber  puisque c’est l’avenir de tous les peuples du Moyen Orient qui s’y jouent ..

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir