This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 03 juin 2014 09:27

L'Emir Al Sabah, porteur d'un message?

L'Emir Al Sabah, porteur d'un message?
IRIB- Le quotidien al-Qods al-Arabi, paraissant à Londres a publié un article sur la visite en Iran de l'émir du Koweït. l'IRIB propose sa traduction dans la mesure où elle reflète une analyse assez objective de la visite qualifiée d'"historique":

" Selon ce quotidien cela a prouvé l'échec de politique arrogante de l'Arabie Saoudite envers l'Iran. «  Le Koweït assure, actuellement, la présidence du Conseil de coopération du Golfe persique. Donc la rencontre de l'émir du Koweït n'est pas, uniquement, une rencontre bilatérale entre l'Iran et le Koweït, mais serait comme une «  réunion des dirigeants de la région », précise encore ce quotidien. La preuve en est, ajoute le quotidien, le fait que ces entretiens ont été élargis aux crises qui sévissent dans la région, de l'Irak au Liban, en passant par la Syrie, l'Arabie Saoudite et le Yémen. Et Al-Qods al-Arabi de poursuivre : «  On ne peut pas dissocier le rapprochement des relations entre l'Iran et le Koweït, du plan diplomatique saoudien d'ouvrir les canaux directs avec l'Iran,  après le fait que la politique saoudienne  sur le pan étranger a été libérée de la domination du prince Bandar Ben Sultan suite au décret royal limogeant un certain nombre de responsables saoudiens. Ces limogeages montrent que l'Arabie Saoudite a bien compris qu'elle se trouve dans l'embarras tant dans la région qu'à l'intérieur du pays » indique le quotidien. Selon Al-Qods al-Aerabi, l'intention de Riad d'abandonner sa politique de tension à l'égard de l'Iran pour convaincre n'était pas suffisante pour persuader ce pays de mettre un terme à cette période de stagnation dans les relations bilatérales, car le Ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif, qui a reçu une invitation officielle de Riad, a dit qu'il ne pouvait pas se rendre en Arabie Saoudite pour participer à la réunion de l'Organisation de la Coopération islamique, car cette réunion coïncidait avec la réunion de l'Iran et des 5+1, à Vienne pour poursuivre les négociations nucléaires.   Et cet article de préciser : «  Le Koweït est le seul pays qui entretient de très bonnes relations avec tous les pays arabes du bassin du Golfe persique, et également, l'Iran.  Al-Qods Al-Arabi évoque l'incapacité saoudienne à empêcher la vacance présidentielle au Liban, et le troisième mandat de la Primature de Nourri al-Maliki en Irak, ainsi que les affrontements avec les Houthis au Yémen et les complexités de la situation catastrophique en Syrie pour conclure que l'Arabie Saoudite a perdu de son poids et de son influence dans la région, ce qui a poussé le régime saoudien à se tourner vers l'Iran. «  la visite en Iran de l'Emir du Koweït pourrait exhorter les autres pays arabes à faire de même, rendant difficile la tâche pour Riad de poursuivre ses pressions censées isoler l'Iran dans la région, à un moment où le régime saoudien mène, lui-même, ses efforts de parvenir à une entente avec l'Iran. Et le quotidien al-Qods al-Arabi de conclure : «  La visite en Iran de l'émir du Koweït est une preuve historique sur la défaite de la politique arrogante, adoptée depuis plusieurs décennies par l'Arabie Saoudite".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir