This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 25 mai 2014 09:53

Syrie : l'aveu le plus amer de Jarba?!

IRIB- Si les médias « mainstream » n'ont pas osé se focaliser...

sur les propos du chef de la coalition des opposants syriens, tenus au cours de sa récente rencontre avec le président français, c'est qu'ils relèvent tout simplement d'un cuisant constat d'échec ! le plus pro-saoudien des syriens qui ne s'est d'ailleurs  jamais senti à l'aise dans ses habits de chef de l'opposition anti Assad, tant sont présents dans son esprit et dans ses attitude, ses souvenirs de l'époque où il n'était qu'un simple dealer , a même étonné le locataire de l'Elysée. Mais diable,  qu'a-t-il pu dire Jarba de si choquant au président Hollande pour que celui-ci  confie à son entourage sa surprise, au sortir de ses entretiens avec Jarba?  Jarba aurait annoncé au chef de l'Etat son intention d'"entrer en dialogue avec Assad". Ceux et celles des analystes qui se souviennent de Genève III, des diatribes incendiaires de l'intéressé contre le « boucher Assad » ne peuvent eux, non plus,  contenir leur étonnement de voir » l'homme lige » de Riyad se transmuer de la sorte et devenir «  homme de dialogue ». Jarba sent au plus profond de son être  la défaite qui à mesure que le temps passe, se manifeste avec acuité sur le terrain des combats où l'ASL , Al Nosra  et d'autres milices affilés se battent entre eux  plutôt que contre Assad, abandonnant totalement la partie aux soldats loyalistes. Même à Alep où l'ASL faisait dans le temps pluie et beau temps,  la catastrophe semble désormais inévitable , les Aslistes, les nostratistes, le daeshistes et autres terroristes se voyant  dans l’obligation de prendre les poudres d’escampette devant la fulgurante avancée de l’armée nationale . Mais pourquoi cet appel au dialogue? Dans les rangs des experts,  on relève à raison la frustration qui est celle de Jarba et de ses complices de voir sans cesse leurs appels être rejetés par les sponsor  occidentaux : le fait d’octroyer à la coalition le statut diplomatique ne peut parer au manque crucial d’armes «  stratégique » sur le champ de bataille, à savoir des missiles anti aériens, propres à abattre les Mig d’Assad. Mais là n’est pas la seule raison : si Jarba demande désormais à  parler tête à tête avec les Assadistes , c’est qu’au cours de sa dernière visite à Washington , le président Obama lui a confié une chose propre à faire effondrer tous ses rêves de présidentiable – Saoud al Fayçal l’a déjà nommé  M le président- comme un château de carte : en critiquant la faiblesse de ses combattants , Obama lui aurait dit : « les succès militaires d’Assad ne sont pas tant dus à l’aide substantielle de la Russie ou de l’Iran  qu’à la compétence des officiers de l’armée syrienne : en effet ce sont les officiers sunnites ( pas chiite) qui mènent les combats sous la bannière d’Assad et qui gagnent» . Obama a dit tout et il l’a dit clairement : le projet occidental de diviser la Syrie suivant les clivages confessionnels est en passe d’échouer et  Jarba n’a plus rien à faire là-dedans si ce n’est  de singer  l’opposant en chef  : à Paris, il vient de rencontrer la cheffe du groupuscule terroriste des Monafeqines , le même qui revendique le meurtre des milliers d’iraniens et d’irakiens , depuis 1980 à nos jours … et  qui « lutte contre la RII » à titre de mercenaire de l’Empire … c’est le rôle qui convient le mieux à Jarba .. 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir