This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 18 mai 2014 11:14

A l'instigation de Washington, Ankara prend ses distances avec Daesh !!!

IRIB – Après le feu vert américain, la Turquie a arrêté son appui au groupe Daesh.
Selon l'agence Fars News, des sources bien informées turques ont déclaré au journal Al-Watan que le Parti pour la justice et le développement (AKP), parti au pouvoir en Turquie avait arrêté de soutenir l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL, Daesh selon son acronyme arabe), et cela, sur le conseil de Washington. Daesh est entré sérieusement en guerre contre d'autres groupes en Syrie, tandis que les affrontements les plus sérieux se produisent entre ce groupe et le Front Al-Nosra, dans la province Deir Ezzor. Des centaines de personnes ont été tuées des deux côtés et beaucoup de civils ont été déplacés dans différentes régions du pays à cause de ces affrontements. Dans le même temps, le groupe Daesh a donné 48 heures à d'autres hommes armés à Talbissa, Al-Rastan, Al-Ghantou et à Al-Zaafarana dans la banlieue de Homs, pour sortir de ces régions. Les experts disent que les groupes armés syriens se sont de plus en plus affaiblis au cours des affrontements. Ils ont perdu de leur capacité à se défendre face à l'armée syrienne, tandis que les pays étrangers ont réduit leur appui à Daesh. Ce changement d'approche est perceptible même dans l'attitude des médias desdits pays, lorsqu'ils qualifient Daesh de terroriste et couvrent « les sabotages faits par ce groupe terroriste ». Parlant de la Turquie, le changement d'approche du gouvernement vis-à-vis de ce groupe intervient alors que le 24 avril 2014, les médias turcs ont annoncé que 12 blindés, 6 chars, 300 effectifs militaires et un camion transportant des nourritures avaient passé sans problème par la région Ain ul-Arab et le pont Qara Quzak (au Nord syrien) et étaient arrivés à la tombe de Suleiman Shah, alors qu'ils étaient accompagnés par les éléments de Daesh. Selon un activiste kurde, ce groupe était arrivé à 4 heure du matin, à cette région, située à 25 kilomètres de la frontière turco-syrienne, une région libérée du contrôle des Kurdes, à l'aide des forces d'Assayesh du Kurdistan irakien. Le convoi militaire turc avait été ensuite accueilli par un groupe lié à Daesh à Kharrous à 4 kilomètres de la tombe de Suleiman Shah, avant d'être transférer à la région Manbadj, sous contrôle de Daesh, où les membres du convoi auraient été reçus pendant 3 heures toujours par le groupe Daesh...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir