This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 28 décembre 2013 08:24

Irak : la plaie "Al Anbar" (Audio)

IRIB-Vendredi , il avait lancé une menace  et ce samedi, il est sur le point de lq mettre à exécution  :
le premier ministre irakien a exigé aux sit-inner s d'Al Anbar qu'ils démantèlent leurs tentes et qu'ils rentrent chez soi après près d'un an de manifestations violentes,  de blocage de voies de transit et de commerce vers la Syrie, de sabotage sur ordre  des institutions étatiques . En effet,  les manifestants qui ont dressé des tentes dans les rues des principales villes de cette province limitrophe de la Syrie,  refusent tout dialogue , toute interaction, quitte à faire prolonger la crise. Il va sans dire que la gestion étatique de Maliki n'a pas été sans faille depuis qu’il occupe le poste de chef du gouvernement et que la distribution des revenus pétroliers du pays, comme l'en accusent les manifestants, est loin d'être équitable. Mais est-ce une  raison pour ouvrir grand les frontières de la province à l'afflux des terroristes "nosratistes" et de ceux de » l'Etat islamique en Irak et au Levant » , terroristes qui, défaits en Syrie, se paient le luxe de se rendre en masse dans  les déserts de la province pour y bâtir des camps d'entrainement des mercenaires  et réunir les conditions  de la naissance " des Emirats salafistes" sur les ruines de l'Etat-nation irakien ? Pour les qaidistes et les salafo wahhabistes ,  l'Irak est un " second nid" après la Syrie où ils comptent descendre suivre leur œuvre satanique ,une fois l'échec damascène consommée. Al Anbar offre d'ailleurs une voie de passage favorite pour ces dizaines de voitures piégées qui explosent chaque semaine en Irak tuant  invariablement militaire et civil, chiite et sunnite , chrétien et assyrien!  eh bien, c'est ce danger éminemment existentiel qui a poussé Maliki à menacer  vendredi  de brûler les tentes des manifestants ,  si ces derniers ne les pliaient pas pour rentrer  chez eux une bonne fois pour toute non pas pour taire , comme le prétendent Al Arabiya et Al Jazira, mais pour accepter de se mettre à la table des négociations autour laquelle tout peut être réglé à l'amiable. Maliki  est peut- être un « canard boiteux » , un « incapable » qui n'a pas été à même de bien régir la période post- occupation. Il se pourrait même qu'il soit un « vendu », un « corrompu », mais c'est un vrai unioniste : ce qui veut dire qu'il voit bien le péril  qui s'approche de son pays depuis les frontières de la Syrie voisine.  Ce danger a pour nom « démembrement ». L’Irak que Riyad cible désormais à titre de pays à faire imploser , ne peut souffrir une énième guerre en moins de 20 ans , d’autant plus que cette guère là si elle a lieu vise à anéantir son essence même à savoir son syncrétisme religieux, confessionnel, ethnique….

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir