jeudi, 27 juin 2013 12:26

Le porte-parole des chiites égyptiens a fixé un ultimatum à Morsi

IRIB- En Egypte, le porte-parole de la communauté chiite a fixé un ultimatum au Président Morsi

, lui donnant 48 heures pour procéder à une action urgente en vue d'arrêter les auteurs du crime du lynchage des 4 chiites, faute de quoi, il y  aura la saisine des instances internationales. Selon le site d'information el-Watan, un certain nombre de dirigeants chiites égyptiens menacé de déférer l'affaire devant les instances internationales, si Morsi refuse une action urgente pour arrêter les auteurs de ce crime. Le porte-parole des Chiites égyptiens a tenu Morsi comme responsable pour avoir adhéré aux Fitwas takfiries, lors de la réunion des Salafistes, au Caire. «  Ce crime se reproduira, et ce seront les Souffis et les Chrétiens qui seront visés dans l'étape ultérieure », a-t-il précisé.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir