This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 29 avril 2013 17:34

Armes chimiques: il y a, effectivement, utilisation d’armes chimiques, en Syrie, mais…

IRIB- Ce n’est, ni l’oeuvre de la Russie, ni l’oeuvre de l’Iran.
Ce n’est pas, non plus, une action du Hezbollah, encore moins, celui du Gouvernement syrien de Bachar al-Assad. De qui donc ? Hélas, vous l’aurez deviné, ce sont les protégés de l’Occident, ces terroristes-là, défendus becs et ongles, par certains, qui ont utilisé des projectiles remplis de produits chimiques, dans la région de la capitale syrienne, Damas.

 

C’est une nouvelle très sérieuse. Il y a de nouveaux rapports sur l’utilisation effective d’armes chimiques, par les terroristes étrangers, achat de leurs créanciers, comme nous en parlions, déjà, le mois dernier, ICI et LA. Ces  soi-disant djihadistes sont contraints à la fuite en avant, car, ils sont tellement bastonnés par l’armée syrienne, qu’ils n’en peuvent plus. Selon Anna-News Info, un groupe de terroristes armés a utilisé une sorte d’arme chimique encore indéterminée, lors d’une attaque contre une unité de l’armée syrienne, dans le quartier de Barzeh, situé, dans la capitale syrienne, Damas.

En réponse à la dure réalité du terrain, les terroristes utilisent, désormais, des bombes asphyxiantes. La substance est encore inconnue. Selon les rapports de l’armée syrienne, 10 de ses soldats ont été envoyés à l’hôpital, avec des symptômes typiques d’une intoxication, qui a vu leurs capacités respiratoires atteintes. Pour l’instant, pris en charge, rapidement, par les toxicologues, il n’y a pas encore de morts.

Vous avez dit «ligne rouge», M. Obama ? Est-ce parce que les violations des conventions internationales sont amputées aux protégés de l’Occident qu’il y a eu des accusations concertées et rapides contre le Gouvernement syrien ? Sans doute. Cette précipitation est un indicateur… On peut donc comprendre l’embarras du président américain, qui veut des «preuves formelles». Hypocrisie, quand tu nous tiens !

Sources: Anna-News Info/ Allain Jules

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir