This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 15 août 2015 17:55

Le discours de Rohani, à la 6ème Assemblée mondiale des Gens de la demeure

IRIB- Le discours du Président iranien, Hassan Rohani, a ouvert la 6ème Assemblée mondiale des Gens de la demeure, - bénis soient-ils – en cours, à Téhéran.

Lors de son discours inaugural, Hassan Rohani a brossé un tableau des conditions très épineuses du monde de l’Islam, dont l’ethnicisme, le communautarisme, la discorde, la violence, l’extrémisme, le massacre et le déplacement des Musulmans, au Moyen-Orient. Le président de la RII a subordonné le règlement de tous ces problèmes au raffermissement de l’unité inter-musulmane et à la distinction des réalités des courants déviationnistes. Le président iranien a consacré une partie de son discours à cette question : «Pourquoi les ennemis tentent-ils de suggérer que la religion serait source de violence?» La réponse du Président Rohani à cette question était claire et explicite. «La religion de Moïse est celle de l’éthique et non pas celle de l’agression. Il s’agit, en vérité, d’une grande déviation, dans cette religion abrahamique, quand, en Palestine, on commet des atrocités, au nom de la religion juive, et que, dans une partie du monde, on brûle les hommes, au nom de Bouddha. Au Moyen-Orient, une poignée d’ignorants, d’inconscients ou bien de mercenaires sèment la violence, au nom de l’Islam et du Jihad, et ils détruisent les mosquées, les églises et les temples», a déploré Hassan Rohani. Les propos du Président Rohani ne s’adressaient pas aux seuls participants à cette Assemblée, mais ils étaient porteurs d’un message au monde entier, mettant au grand jour la véritable identité des courants déviationnistes. Le Président Rohani voulait, ainsi, appeler les Musulmans à rester vigilants, face à un courant, dont l’objectif est de falsifier la religion. Pour falsifier la religion, l’ennemi ne se livre pas à une guerre totale ou une confrontation directe avec les religions divines, mais il s’engage plutôt, dans une guerre soft et un mouvement graduel, dont il a fait sa principale stratégie. Par une telle stratégie, l’ennemi entend faire d’une pierre deux coups, car, tout comme le Président Rohani l’a souligné ,dans ses propos, lorsque l’ennemi échoue à faire disparaître la religion, il commence à falsifier la réalité de la religion. C’est juste à cause de ce fait que l’Occident tente d’attribuer les tendances religieuses et confessionnelles aux concepts, comme violence, extrémisme et discorde. Ce dont a besoin, aujourd’hui, le monde musulman, voire, toutes les religions divines, consiste à résister à ce courant déviationniste, et à prouver au monde entier qu’il n’existe rien de commun entre l’Islam et les autres religions divines, d’une part, et de l’autre, la violence, le racisme et l’extrémisme. Il incombe aux Musulmans de montrer au monde entier que le Jihad, la résistance, la conviction, la foi et l’éthique sont les points communs de toutes les religions célestes, et ce sont les principes à partir desquels la Révolution islamique d’Iran a vu le jour et a porté ses fruits.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir