This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 30 mai 2015 08:38

Zoom sur la presse iranienne (30 mai)

Zoom sur la presse iranienne (30 mai)
Revue de presse
Iran/Etats-Unis :
Quotidien « Shargh »
Les diplomates et les sources bien informées à Washington font entendre qu’il y aurait encore des différends de tailles entre les gouvernements américain et iranien au seuil de la prochaine rencontre entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays. Le quotidien Wall Street Journal, a écrit dans un article, que l’un des problèmes qui n’est pas encore réglé, est lié à la demande de Washington concernant l’accès des inspecteurs internationaux aux sites nucléaires et aux savants atomistes iraniens. Pourtant les personnes proches des négociations entre l’Iran et les 5+1 disent que des progrès considérables ont été réalisés dans la rédaction du texte de l’accord final. D’après l’article de Wall Street Journal, les diplomates disent que le règlement de certaines questions semble beaucoup plus difficile : par exemple, les mesures que l’Iran devrait prendre avant la levée des sanctions par la communauté internationale. « Il s’agit aussi du mécanisme acceptable pour tous de la suppression des milliers de centrifugeuses dans les installations nucléaires de l’Iran, et le contrôle ou le démantèlement des réserves d’uranium enrichi en Iran », a écrit le journal américain.
Volley-ball
Quotidien « Hamshahri »
Le sélectionneur serbe de l’équipe nationale de volley-ball d’Iran, Slobodan Kovac, vient d’annoncer la liste des douze joueurs qui doivent participer à la première rencontre de l’équipe nationale iranienne avec son adversaire américain à Los Angeles. Les stars de l’équipe iraniens qui doivent affronter les Etats-Unis le samedi 30 mai à Los Angeles sont / Saïd Marouf, Mahdi Mahdavi, Farhad Zarif, Adel Gholami, Mohammad Moussavi, Shahram Mahmoudi, Amir Ghafour, Farhad Ghaemi, Mojtaba Mirzajanpour, … Dans le cadre des compétitions de la Ligue mondiale du volley-ball, l’Iran et les Etats-Unis se rencontrent deux fois samedi et dimanche à Los Angeles.
Pétrole :
Quotidien « Etelaat »
28 analystes internationaux du marché mondial du pétrole prévoient que la production du pétrole augmentera au Moyen-Orient, tandis que la production du pétrole de schiste pourra de nouveau augmenter aux Etats-Unis. D’après ces analystes, étant donné la décision de l’OPEP de ne pas baisser le taux de sa production, lors de sa prochaine réunion le 5 juin, le prix du panier du cartel restera autour de 62 dollars le baril jusqu’à la fin de 2015. Selon Reuters, le prix du Brent restera autour de 61.6 dollars le baril, tandis qu’en moyen son prix baisse considérablement par rapport à 2014 (100 dollars le baril). Selon ces analystes l’OPEP gardera son plafond actuelle de production de brut, ce qui empêchera la hausse des cours du pétrole jusqu’à la fin de l’année en cours.
Iran/Grèce :
Quotidien « Iran »
Lors d’une rencontre avec son homologue iranien à Athènes, le ministre grec des Affaires étrangères a déclaré que son pays est capable de jouer un rôle important dans le transfert du pétrole et du gaz naturel iraniens vers le contient européen. Le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, a proposé à son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, le développement de la coopération Téhéran-Athènes dans le domaine de l’énergie. Lors d’une cofnérence de presse commune à Athènes, le ministre grec des Affaires étrangères a déclaré que la situation géographique de la Grèce permet à se pays de jouer le rôle du pont du transfert du pétrole et du gaz iranien vers l’Europe. Zarif a rencontré aussi le Premier ministre grec, Alexis Tsipras qui a fait état de l’attachement que son gouvernement éprouve au développement des relations avec Téhéran dans tous les domaines.
Diplomatie :
Quotidien « Jam-e Jam »
Dans une interview accordée au magazine français « Le Point », Ali Ahani, ambassadeur d'Iran en France, dénonce les manquements de la coalition internationale contre l'organisation terroriste de Daesh. « Il faut savoir que la coalition internationale formée contre Daesh n’est pas du tout sérieuse. Comment est-il simplement imaginable que les Etats-Unis, avec leur présence en Irak, tous leurs équipements et leurs satellites, n'aient pas été capables d’empêcher Daesh d'entrer à Ramadi ? Certains pays membres de cette coalition ont leur part dans la création de Daesh et dans son financement. Dès lors, comment peut-on imaginer qu’ils soient sérieux pour lutter contre eux ? », a déclaré M. Ali Ahani. Interrogée sur la possibilité d’un rapprochement stratégiquement entre l’Iran et les Etats-Unis, l’ambassadeur d’Iran en poste à Paris a déclaré : « Il existe une méfiance énorme entre les deux pays. Mais la signature d’un accord final sur le nucléaire et son application peuvent permettre de mesurer la sincérité des États-Unis et leur disponibilité à respecter leurs engagements à l’égard de l’Iran. Cela fait un certain temps que l’on entend des déclarations plus positives de la part de Barack Obama, mais, dans les actes, les États-Unis sont toujours dans l’hostilité vis-à-vis de l’Iran. »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir