This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 06 décembre 2014 11:16

Nucléaire iranien : les USA passent au plan B

IRIB- Selon un analyste iranien, les Etats-Unis se sont mis, dores et déjà, à mettre en œuvre
le scénario B dont l'objectif est de contraindre l'Iran à se résigner, à la dernière minute et à abandonner ses lignes rouges en matière nucléaire. « l'administration a commencé, très vite, l'exécution du scénario B en ce qui concerne les négociations nucléaires avec l'Iran. Contrairement à ce qu'on imagine, en général, le scénario B n'est pas, aux yeux des Etats-Unis, la façon de réagir à l'échec des négociations, car cette hypothèse n'a aucune place dans les calculs des Américains. De leur point de vue, le pire cas qui pourrait se produire, ce serait la prolongation à répétition de l'accord de Genève et non pas la défaite ou l'arrêt total des négociations ». En revanche le scénario B est destiné à réagir à la résistance de l'Iran à la minute 90. Les Américains imaginaient que le gouvernement de Rohani, ayant un besoin urgent d'un accord, et effrayé par l'échec des négociations, allait abandonner, subitement, les lignes rouges pour se soumettre à un accord. Les négociations de Vienne ont montré que cette hypothèse était fondée sur une vision très simpliste de la nature des lignes rouges qui l'Iran s'était fixés pour discerner d'un mauvais accord d'un bon accord. La plus grande question qui se pose pour les Américains qui de savoir quels moyens devront-ils mettre en œuvre pour contraindre l'Iran à se résigner l'accord souhaité par les Etats-Unis ? Le plan B est en effet une réponse réelle à cette question. En voici les indications du scénario B :
1. Changement de position concernant les questions de second degré dans les négociations, comme celles d'Arak et de Fordou.
2. Accueil à l'élargissement des opérations régionales de l'Iran contre Daesh.
3. Baisse du prix du pétrole en coordination avec l'Arabie Saoudite pour semer la panique en Iran en ce qui concerne les conséquences d'absence d'accord et du maintien des sanctions pétrolières.
4. Investir dans les opérations psychologiques concernant les réactions du gouvernement en Iran qui se sont montrés sous la forme de l'augmentation du prix du pain, la promesse d'augmentation du prix d'essence et le chamboulement du marché de devises.
Pour être plus précis, a un moment les négociations arrivent à leur ligne droite, les Américains tentent de nouveau tester leurs outils pour provoquer des changements de calculs en Iran. Autrement dit, les Etats-Unis jouent, une fois de plus, la carte des paramètres économiques contre l'Iran. Malheureusement, certaines réactions à ce jeu de nerfs n'étaient intelligentes. Mais, dans le pire des cas, les analystes reconnaissent que le prix du pétrole remontera, après un certain temps, à une fourchette entre 70 et 80 dollars par baril. Mais, certains membres de l'équipe économique du gouvernement, ont manipulé le prix du pain et promis de le faire pour l'essence et ont négligé la situation sur le marché e devises. Autrement dit, ils ont poussé le marché et les calculs de la société dans une direction apte à affaiblir la position de l'Iran et son pouvoir de marchandages dans les négociations nucléaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir