This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 05 janvier 2014 08:43

Relations Iran/Turquie : réparation? (Audio)

IRIB- Le Ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Javad Zarif a appelé les pays tiers à ne pas s'immiscer

dans les relations entre l'Iran et la Turquie. Mohammad-Javad Zarif qui s'était rendu, à Istanbul pour rencontrer les autorités turques a lancé cet appel, samedi soir, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue turc, Ahmet Davutoglu.  «  Il est nécessaire  que les pays tiers évitent, dans l'intérêt des deux peuples turc et iranien et de la paix et de la stabilité de la région, dans les relations entre deux pays voisins que sont l'Iran et la Turquie.  Le chef de la diplomatie iranienne, tout en affirmant que l'Iran et la Turquie sont deux pays importants et influents de la région sensible et névralgique du Moyen-Orient, a souligné la nécessité des concertations constantes et régulières entre les autorités des deux pays. «  Depuis l'instauration du nouveau gouvernement en Iran, les contacts entre les autorités des deux pays se sont augmentés et le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan se rendra, dans un proche avenir en Iran », a-t-il indiqué. Zarif a fait part de l'existence d'une volonté de part et d'autre pour finaliser les accords intervenus entre les deux pays. Il a, surtout, fait allusion à un accord sur les tarifs préférentiels, le présentant comme le plus important acquis de sa visite en Turquie. «  Les deux pays ont convenu de créer le haut conseil de la coopération conjointe irano-turque, ce qui témoigne de bonnes relations entre les deux pays », a-t-il précisé. Plus loin dans ses propos, Zarif a fait savoir que le Président iranien, Hassan Rohani se rendra en Turquie en début de l'année en cours. Lors de cette visite, de nombreux accords intervenus entre les deux pays seront appliqués. «  Lors de mes entretiens avec le Premier ministre turc et le Ministre des Affaires étrangères, nous avons procédé à un échange de vues sur des questions régionales » a indiqué encore le Ministre iranien des Affaires étrangères. S'agissant de la Syrie, il a souligné que l'Iran et la Turquie poursuivront leurs négociations en vue s'entendre sur une solution acceptable pour le peuple syrien. Et s'agissant de la coopération Téhéran-Ankara sur le plan économique, il déclaré qu'il était tout à fait possible d'atteindre le chiffre de 30 milliards de dollars dans les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays. De son côté, le Ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu a déclaré que les deux pays s'étaient mis d'accord de mettre en place un haut conseil de la coopération bilatérale. «  L'accord dans ce sens sera finalisé lors de la visite en Iran du premier ministre turc et celle  du Président iranien en Turquie ».  «  Les deux pays coopèrent étroitement au sujet de la Syrie » a-t-il rappelé avant de conclure : «  l'Iran et la Turquie avaient, déjà appelé à un cessez-le-feu. Nous réclamons l'arrêt des effusions du sang ».

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir