This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 16 octobre 2013 06:45

Genève/Iran-5+1 : première note de désespoir (Audio)

IRIB- A l'issue de la première journée des débats Iran/5+1 à Genève ,

les commentaires et les analyses ont presque tous à l'unanimité relevé " le bon atmosphère des discussions", " l'optimisme ambiant", "le sérieux des iraniens",  .... sans jamais toutefois aborder l'attitude "techniquement figée" des occidentaux .. En effet , Mr Zarif, patron de la diplomatie iranienne, s'est rendu aux débats,  muni d'un plan bien détaillé qui selon les informations, se compose de trois étapes . Une véritable feuille de route, nette et précise comme elle se doit, avec un « point de départ » et « un point d'arrivée ».  D'après ce qu'en ont révélé les médias iraniens,  « Zarif's proposal »  ne fait pas dans le vague et l'opacité , il ne vise pas non plus à prolonger cette calamité qu’a constitué pendant près de dix ans  le fond  creux des contacts Iran/Occident , à savoir   " le dialogue pour le dialogue".  Le plan iranien est pratique,  fondé sur des démarches concrètes qui pourraient assurer ce que Rohani a à mainte reprises déclaré : le jeu gagnant-gagnant.  Mais quelle a été l'attitude du camps d'en face? Le refus des 5+1 de tenir la rencontre au niveau "ministériel" a constitué un premier signal négatif aux yeux des iraniens d'autant que Zarif lui même s'était déplacé à Genève et qu'un minimum  de tact diplomatique voulait que les occidentaux se fassent représenter par leurs chefs de diplomatie. Un second point qui en dépit de l'optimisme affiché de  toute part,  est à même de décevoir,  c’est  le silence radio des délégations occidentales en cours des discussions.  Selon les sources proches des pourparlers de Genève, alors que Zarif présentait power point à l'appui, les diverses étapes de  son plan, les Américains,  les Français , les Britanniques  et les Allemands  se contenaient d'échanger des regards, de fixer l'écran . Pas un seul mot, pas une seule phrase à l'issue de l'exposée. Et la raison?  les Américains étaient venus les mains vides !

 Tout au long des semaines qui ont précédé la rencontre de Genève, les officiels de la Maison Blanche ont parlé de l'ouverture diplomatique, de la volonté d'entente avec l'Iran, de la main tendue vers l'Iran, ... mais une fois à la table des négociations, leur mallette ne contenait rien! Pas la moindre allusion à la levée des sanctions , ne serait-ce que partielle. Au contraire,  Ashton, Mann et les autres responsables occidentaux  ont repris  le refrain $o combien décourageant     " c'est à l'Iran de franchir le premier pas" ! ...Mais à quoi renvoie ce fameux premier pas? Que les iraniens démantèlent  leur nucléaire, qu'ils ferment les sites d’enrichissement , les réacteurs à eau lourd, et avec tout ceci, balaient d’un revers de main l'espoir de doter leur pays d'une nouvelle source d'énergie?  et tout ceci en échange d'une hypothétique levée des sanctions qui comme le dit ce matin Reuters , risque de ne jamais avoir lieu à cause du très probable «  non » du Congrès?  Le premier  jour de la rencontre Iran/5+1  a été donc catastrophique, les Occidentaux continuant comme à leur habitude de se moquer de la bonne foi des iraniens ! Reste à savoir dans quel  esprit ils iront se présenter  ce mercredi , au second et dernier jours des pourparlers.

 

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir