This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 12 octobre 2013 06:44

Iran/5+1 : fin de la masscarade occidentale?

IRIB- l'Iran et les 5+1 devront se retrouver la semaine prochaine...
à Genève pour un nouveau round de pourparlers nucléaires . Les Iraniens, mus par une volonté d'entente et de compromis, y enverront leur ministre des AE et ses conseillers . un geste de  bonne intention dans la mesure où le nucléaire relevait jusqu’ici du ressort du conseil suprême de la sécurité national iranien.  Mais l'Occident, à savoir les Etats Unis et l'Europe, sont-ils réellement décidée à s'entendre avec  l'Iran ? Certaines sources évoquent ce samedi la décision occidentale de ne lever que deux des quatre principales sanctions qui frappent l'Iran et ce, en échange du feu vert iranien à réduire le taux de son enrichissement. Ce taux d'enrichissement devrait passer de 20% à 5% d'après cette exigence occidentale, sinon les sanctions seront maintenues.  Que se passera-t-il si l'Iran finit par se soumettre à la réduction de son taux d'enrichissement?  les Occidentaux décideront peut-être d'annuler le boycotte sur les échanges iraniens en métaux précieux ainsi que sur la vente des produits pétrochimiques, ce qui revient à dire que les banques iraniennes et le pétrole iranien, les deux principales victimes de l'hostilité aveugle contre l'Iran,  resteront toujours sous l'embargo en attendant sans doute que Téhéran fasse de plus grosses concessions dans les semaines ou les mois à venir ! Mais de qui se moque-t-on? Ce que cherche l'Occident comme cadre de négociations, vise vraisemblablement à amener Téhéran à jeter du leste sans qu'il en soit payé dument de retour ... La levée des sanctions telles qu'elle est imaginée et souhaitée par l'Iran ne devra surtout pas donné lieu à des demi-mesures, ou mesures-spectacles destinées à tromper l'opinion publique . Que les occidentaux permettent  aux iraniens de faire du commerce en troc, de payer en or le blé, les besoins en denrée alimentaires, les médicaments nécessaires à la survie de leurs malades, et ce, faute de pouvoir utiliser des devise et parce que l'Occident a littéralement bloqué les transactions bancaires  et le déplacement des capitaux iraniens , est loin d'être une faveur ou une honneur que les occidentaux font à l'Iran. Ce que l'Iran exige,  c'est une levée pure et nette des restrictions qui prennent en otage ses fonds publics dans des banques occidentales , sinon à quoi servira une ouverture envers l'Occident?

 Le vice- président du parlement iranien Mohamad Reza Bahonar y et d'ailleurs allé de son commentaire : « A mon sens, des glacières qui gèlent depuis si longtemps les relations irano-américaines ne seront jamais fondues. ... ce qu'il nous faut, c'est que l'Occident se montre réellement prêt à jouer le jeu, un jeu gagnant -gagnant car après tout, Obama l'a reconnu lui même, tout ce casier de « criminel atomique » que l'Occident a constitué contre l'Iran pour le faire chanter, est infondé. Après tout , c'est Obama, lui même qui a évoqué la fatwa du Guide Suprême  alors qu'il prononçait son discours devant l'Assemblée générale.  Pourquoi alors ce genre d'acrobatie perfide d’exigences infondées , de tentatives de fausser les règles du jeu? 

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir