This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 17 août 2013 13:12

Egypte : Et si la "modération" l'emportait? (Audio)

IRIB-La modération, c'est le mot d'ordre du nouveau Président iranien, Hassan Rohani, une modération qui, souhaite le président, devra s'exprimer tant sur le plan de la politique intérieure que sur celui de la politique étrangère. 

Sur le plan de la politique intérieure, la composition du gouvernement du président Rohani dont 15 des 18 ministres ont été approuvés, montre bien que l'Iran a opté pour la mesure et qu'il estime désormais que l'excès ne peut nullement aboutir à des effets escomptés,  surtout quand il s'agit de la gestion étatique. Et c'est exactement au sein du Parlement où il défendait ses choix pour les portefeuilles ministériels, que  M. Rohani est revenu sur l'Egypte, conseillant aux militaires d'agir, autrement qu'en recourant à la manière forte , envers  les protestataires. Depuis 2011, l'Iran n'a cessé d'apporter son soutien au peuple égyptien. L'Iran comptait parmi les premiers pays à féliciter les égyptiens  d' avoir pu s'émanciper d'une dictature stipendiée et à la solde .  Suite à la tenue des élections présidentielles, permettant aux Egyptiens de procéder à un vote utile et à élire, démocratiquement leur président, l'Iran a félicité le nouveau gouvernement , issus de Frères , bien que celui-ci n'ait cessé dès son accession au pouvoir  de multiplier les signes de l'hostilités envers l'Iran et son allié syrien. lorsque des millions de gens sont descendis, le 30 juin dernier, dans la rue pour protester contre Morsi  et plus précisément, contre la manière par laquelle il gérait l'Egypte,  les autorités iraniennes ont fait sonner une nouvelle fois la voix de la raison et de la modération en demandant au président déchu de satisfaire les revendications légitimes du peuple. Maintenant que  la grande Egypte se trouve dans une passe difficile, pour ne pas dire très dangereuse, l'Iran appelle, par la voix de son nouveau Président les Egyptiens , armée et Frères compris, à ne pas se considérer comme ennemis , à faire passer les intérêts de l'Etat avec ceux d'un clan, d'une confrérie, d'un group quelconque.  Bref, le message qui se dégage de la prise position de Téhéran, c'est celui de la modération où le dialogue, l'union, la cohérence  et le bon sens devront remplacer le conflit, la désunion, l'incohérence et  la folie meurtrière.  La grande interrogation est dès lors la suivante : Si cet appel à la modération avait été prôné non seulement par l'Iran mais aussi par d'autres pays, surtout l'Arabie Saoudite, qui se range en Egypte du côté des militaires, et en Syrie du côté des salafistes et takfiris, aurions-nous été témoins d'une Egypte scindée en deux , tachée de sang, une Egypte où les divisions, étalées d'une si tragique manière  au grand jour, font le bonheur d'un Israël ?!

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir