This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 25 mars 2013 11:18

La réponse d'Obama au discours du Guide suprême

IRIB- La phrase prononcée par le Guide suprême de la Révolution islamique, jeudi dernier, n'est pas prête à être dissipée des mémoires : "Si Israël se permet de commette une quelconque bêtise contre l'Iran, les villes de Haïfa et de Tel-Aviv seront réduites en poussière". 
Le Guide suprême entendait, ainsi, affirmer la volonté inébranlable de l'Iran, face à une Amérqiue, dont le président a annoncé, à maintes reprises et à travers cette ridicule fomule, "toutes les options sont sur la table", son hostilité ouverte envers le peuple iranien. Mais ce même président a jugé bon de répondre au discours du Guide suprême, car, après le Guide iranien a brisé là un tabou, celui d'évoquer une attaque militaire contre Israël . Obama dit : "Les Iraniens ont une grande civilisation et une histoire extraordinaire, et leurs talents sont incroyables. Les Iraniens devront avoir des relations avec la communauté internationale, ils devront produire des emplois (!!!) et développer leur commerce avec tous les pays, y compris, les Etats Unis. L'horizon des Iraniens "doit" être ceci et non pas celui de menacer les villes israéliennes de destruction" !  Et bien, tout est dit, dans ces quelques phrases de M. Obama. L'origine du problème avec l'Iran se trouve dans le système de libre échange. Les Iraniens doivent, et là, c'est un ordre que M.Obama émet, comme s'il était le maître du monde - intégrer le circuit de la finance et du commercie libre échangiste "made in Occident", le même système, qui a causé la failite de la Grèce, de Chypre, et mis sous le couperet bien d'autres économies européennes, le même système qui tend, à l'heure qu'ill est, son piège aux pays du printemps arabe, pour les engloutir ! Et M. Obama de poursuivre, en répondant à la remarque du Guide suprême, quand il a refusé de reconnaître, au  terme "communauté internationale, employée, fréquemment, par les Etats Unis, une réalité. Obama dit : "La communauté internationale a sanctionné l'Iran, car ses activités nucléaires influent sur tout le monde (Ndlr : et celles d'Israël ?), et la cible n'est pas, seulement, Israël, mais une grande partie des gens". Et M. le Président des Etats Unis, qui, depuis un mois, ne cesse d'envoyer des messages de sympathie aux Iraniens, d'offrir le dialogue à leurs dirigeants, finit, ainsi, son discours : "Toutes les options sont sur la table" .... Et une question se pose : que doit penser le peuple iranien de toutes ces contradictions?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir