This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 20 février 2015 02:46

Après Charlie Hebdo, la Mossad accroit sa présence en France

IRIB-"Israël" a beaucoup profité des incidents sécuritaires survenus
le mois dernier en France, que ce soit sur le plan politique, sécuritaire, diplomatique et autre.

Dans ce cadre s'inscrivent la participation du Premier ministre Benjamin Netanyahu aux premiers rangs à la marche antiterroriste qui s'est tenue dans les rues de Paris après l'attaque contre Charlie Hebdo, et les appels israéliens lancés aux juifs de France d'immigrer en Palestine occupée, une politique provocatrice adoptée par la droite sioniste depuis vingt ans.

Mais ce qui est plus dangereux est le retour en force de la présence sécuritaire israélienne en France. Sur ce point, des sources éminentes françaises citées par le correspondant de notre site al-Manar dans ce pays, Nidal Hamadé, révèlent que l'unité "Bet Zor" affiliée au Mossad israélien est de plus en plus active en France, profitant de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Cette unité a pour mission d'entrainer les juifs vivant en dehors de la Palestine occupée et de leur enseigner des moyens d'auto-défense et les arts martiaux. Elle s'intéresse aussi au recrutement d'agents dans les rangs du Mossad sous la couverture de leur entrainement pour défendre et protéger la communauté juive.

De même source on indique que des dizaines de membres et d'officiers appartenant à l'unité (Bet Zor) sont récemment arrivés en France et se sont répartis sur les villes françaises où résident des juifs.
Les autorités françaises ont donné leur accord vu qu'elles sont dans l'embarras depuis l'attentat contre l'hebdomadaire satirique.

Selon Hamadé, les effectifs de ladite unité sioniste ont commencé à coopérer avec des milices juives en France comme la Ligue de défense juive (LDJ) et le groupe Betar, une violente milice paramilitaire armée.

Les autorités françaises ont émis des dizaines de verdicts contre ses éléments et exigé sa suspension mais la décision n'a pas encore été mise en œuvre. Le groupe Betar a plus d'une fois agressé les activistes pro-palestiniens. L'une de ces attaques a eu lieu au cœur du palais de justice dans la capitale française Paris.

Les milices sionistes sont actives en France depuis les années 50 du siècle dernier, mais leur puissance s'est accrue à l'époque de Menahem Begin qui a menacé les autorités françaises de donner ordre aux juifs de France de se défendre et de s'organiser suite à l'attaque contre un café juif à Paris en 1982.

Le Mossad est fortement présent en France mais les autorités du pays ont limité son champ d'action depuis le mandat du président François Mitterrand. Pour cette raison, il a choisi Amsterdam, capitale hollandaise , comme base principale à son action. En effet, l'aéroport de cette capitale est la base de transit logistique la plus importante pour le Mossad israélien en Europe.

L'unité Bet Zor est également active en Belgique où elle entraine des milices sionistes baptisées (le bureau exécutif pour la protection de la communauté). Ce bureau menace les journalistes et attaquent les activistes soutenant la cause palestinienne.

Cette unité est également présente en Russie. 

Elle a de même commencé son action en Argentine où elle a installé des camps d'entrainements aux groupes sionistes sous la supervision de militaires israéliens.

La collecte d'informations, le contrôle, et la manipulation des armes font aussi partie des missions de cette unité.

Une fois promus, les effectifs sont chargés de protéger les institutions juives, d'attaquer les groupes anti-sionistes et de protéger les juifs dans les régions où ils habitent.
 
Al Manar

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir