This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 04 octobre 2014 06:56

Moscou ou Washington, quel sera le choix de l'Iran?!

IRIB-En politique, tout est affaire de sémiologie  !
A Astrakhan, où le président iranien a rencontré pour la quatrième fois  depuis le début de l'année en cours son homologue russe, la science des signes a fait une très belle démonstration de sa capacité de produire du sens ...  les entretiens Poutine/Rohani , qualifiés de très chaleureux, ont été loin d’être l'unique événement de la rencontre, Poutine ayant eu la délicatesse d'offrir à son hôte iranien un impressionnant bouclier en or et en bronze, datant de l'époque Safavide et sorti droit du musée du Kremlin d'Astrakhan. Accessoire d'un soldat safavide, tué en combat contre les ottomans, le bouclier a valu un commentaire du président russe en personne qui s’adressant à M Rohani a lancé  : " Ce bouclier est visiblement tombée entre les mains des ennemis de l'Iran, mais c'est l'Iran qui a fini par gagner la bataille" !! Que l'homme fort de Moscou décide d'offrir au président iranien un bouclier, cela est loin d'être un pur hasard. La Russie et l'Iran font aujourd'hui l'objet des sanctions drastiques de l'Occident, la première sous prétexte d'avoir fait l'entorse à l'oukase occidental en Ukraine, le second coupable d’avoir refusé  de brader sa souveraineté nucléaire. Or les sanctions euro-américaines ont rapproché les deux pays l'un de l'autre : un méga deal d'une valeur de 70 milliards d'euros vient d'être conclu entre les deux parties avec en toile de fond ce volet ultra-sensible en énergie qui prévoit la vente de 500000 barils de pétrole iranien à la Russie dans les mois à venir. Un «  bouclier safavide » restitué à l'Iran signifierait aussi la disposition absolue du Kremlin à approfondir ses liens avec l’Iran dans l’objectif de rendre caduc le régime des sanctions. Il signifierait aussi à quel point Moscou est prêt à soutenir militairement l’Iran dans le combat que mène ce dernier depuis plus de trente ans contre l’Empire. Plus concrètement,  des boucliers anti missiles retrouveront également  leur compte dans ce dynamisme d’échange et d’interaction , boucliers que la Russie,  encore trop optimisme sur l’avenir de son partenariat avec l’Occident,  a refusé de livrer en 2010 à l’Iran. Dans la foulée de sa visite, Rohani s’est félicité de ce que les «  marques » des produits agro-alimentaires iraniens iront  se multiplier cette année dans les magazines des villes russes . il s’est réjoui de façon à peine voilée de que le pétrole iranien finisse par trouver le chemin du marché russe, passage obligé vers la Chine. Tout ceci est un prélude à une alliance stratégique irano-russe qui ne demande qu’à  être scellée à la lumière des grands enjeux qui impliquent les intérêts communs de Moscou et de Téhéran. Est-ce le cas d’un hypothétique partenariat irano américain à venir ? Pour y répondre, revenons encore aux mondes des signes . En 2013, alors que le président Rohani et la délégation l’accompagnant se trouvaient à New York  pour prendre part aux débats à l’Assemblée générale, les hôtes américains ont fait montre d’une extrême générosité en  leur ont offert un « Rython ailé » d’origine sassanide, détourné et  trafiqué il y a dix ans aux Etats Unis. En Iran, d’aucuns se sont félicités  de ce début de reconnaissance des torts faits à l’Iran  par les Etats Unis avant que leurs espoirs  ne soient douchés par le Président de l’organisation iranienne du patrimoine culturel . Preuve à l’appui, ce dernier révélait aux médias que l’objet d‘art rendu à l’Iran  était en effet « un faux » !!  pour les sémio analystes, les signes ne trompent jamais : si le bouclier doré du soldat safavide  incarne une dynamique relationnelle rigoureuse, authentique,  tirée vers le défense, l ’industrie et  l’économie,  le faux rython ailé ne symbolise que la nature artificielle de tout prétendu partenariat  irano américain à venir.  Se souvient-on jamais d’un  bourreau qui finisse par se mettre aux côtés de sa victimes et qui la traite en partenaire à part égale ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir