This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 28 février 2014 17:53

Valls en campagne PSSioniste à Toulouse, par Mireille Delmarre

IRIB-Valls le ministre de l’intérieur d’Hollande a tapiné au Dîner de Cons des Juifs du CRIF
de Toulouse utilisant sa fonction ministérielle et les deniers de la République pour récupérer des « voix juives » - entre 15000 et 20 000 Juifs vivent à Toulouse donc une réserve de votes - pour le candidat PSSioniste Pierre Cohen élu la dernière fois avec seulement 1209 votes d’écart contre son rival UMPSioniste Jean-Luc Moudenc. En d’autres termes Valls à Toulouse mène une campagne électorale de type communautariste/clientéliste aux frais de la République laïque.
Le Dîner de Cons du CRIF se propage aussi en Province et nos «élus républicains» répondent présents aux invitations de cette organisation communautariste qui joue également le rôle d’ambassade non officielle d’un « état » colonial juif sioniste d’apartheid coupable de crimes de guerre et contre l’humanité.

Le CRIF Midi Pyrénées de Toulouse a organisé son Dîner de Cons ce mercredi 27 Février auquel ont participé cinq cent invités dont des élus politiques personnalités du monde du spectacle des médias des représentants des religions tous adeptes de la Religion de l’Holocauste.

Parmi ceux-ci le Président du groupe «La Dépêche du Midi», Jean-Michel Baylet, le Président du conseil régional Midi-Pyrénées, Martin Malvy, le maire de Toulouse, Pierre Cohen. L’invité d’honneur cette année n’était autre que le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, dont tout le monde connaît son lien « éternel » avec l’entité coloniale juive sioniste.

Manuel Valls en campagne depuis un certain temps déjà en soutien aux candidats de son parti PSSioniste utilisant à la fois sa fonction ministérielle et les deniers publics pour ses déplacements électoraux, a tapiné les Juifs de Toulouse adeptes du CRIF.

Il y a environ 18 000 Juifs à Toulouse majoritairement originaires d’Afrique du Nord (Sefarades) et si tous ne sont pas des groupies du CRIF une grande majorité néanmoins soutien l’entité coloniale juive sioniste installée en Palestine occupée.

Lors de son discours Valls n’a pas manqué de fustiger le soit disant « antisémitisme virulent » diffusé notamment selon lui sur internet n’hésitant pas à le comparer à une « véritable lame de fond » ou se confondent pour Valls « antisémitisme traditionnel et un nouvel antisémitisme…qui se cache derrière un antisionisme de façade ».

On aura compris Valls a bien retenu sa leçon de propagande «Made in Israël» qui veut que toute critique de cet état raciste colonial soit assimilé à de la judeophobie. Mais qu’attendre d’un ministre qui piétine allègrement dans les faits et ce aux frais de la princesse le principe de respect de la laïcité. ?!

Cependant ce qui peut surprendre le plus par contre dans ces envolées verbales et autres phénomènes d’allégeance communautariste c’est la présence de Pierre Cohen actuel maire de Toulouse à ce Dîner de Cons du CRIF .

Pierre Cohen d’origine juive par son père juif tunisien militaire de carrière – sa mère étant catholique- se prétend athée et revendique aucune appartenance religieuse ni aucun lien avec une quelconque communauté juive. Certains pro sionistes notoires comme le directeur du site israélien ( JSS.News) de délation Jonathan Simon Sellem l’accuse même d’être «pro palestinien» parce qu’il n’a pas interdit les manifestations de protestation contre la guerre génocidaire marquées par des crimes de guerre et contre l’humanité menée par « Israël » fin 2008 début 2009 contre les 1.5 millions de Palestiniens du camp de concentration de Gaza.

Pourquoi donc Cohen est-il allé faire allégeance au CRIF en participant à son Dîner de Cons ?

Pierre Cohen a été élu à la mairie de Toulouse – pendant 31 ans fief de la Droite avec la famille Baudis puis Pierre Douste-Blazy- en 2008 avec seulement 1209 votes d’avance sur le candidat UMPSSioniste Jean-Luc Moudenc.

Le dernier sondage IPSOS pour France 3 Midi-Pyrénées, France-Bleu Toulouse et La Dépêche du Midi lui donne une courte tête d’avance qui se rétrécie comme peau de chagrin plus on s’approche des élections.

De plus à cause du risque d’éparpillement des voix de gauche au premier tour, Pierre Cohen ne parvient pas à creuser l'écart, la faute à un mauvais report de voix. Plus de 20 % des électeurs d'Antoine Maurice (EELV) placé en 3ème position au premier tour, ne se reportent pas sur Pierre Cohen au second. Selon IPSOS, 7 % choisissent de s'abstenir et 14 % iraient même voter pour... Jean-Luc Moudenc !

Une abstention massive de l'électorat de gauche, perceptible au niveau national, se confirme aussi à Toulouse un vrai cauchemar donc pour Pierre Cohen même si son adversaire JL Moudenc ne dispose pas lui non plus de réserve de voix.

Pierre Cohen est un proche de l’actuel maire de Paris, Bertrand Delanoé, qui tout comme lui a des racines tunisiennes et est aussi un dévoué serviteur de l’entité coloniale juive sioniste.

Un certain Marc Sztulman, ancien secrétaire général du CRIF local, vient d’annoncer sa présence sur la liste de Pierre Cohen, maire de Toulouse, de quoi attirer des votes communautaristes.

Tout est bon pour le CRIF pour intensifier sa main mise sur les élus locaux et nationaux.

Ainsi donc le CRIF organise le mercredi 19 Mars à J-4 des élections municipales un rassemblement à Paris au Trocadero en souvenir selon leur site de l’attaque terroriste par Mohammed Merah de l’école juive Ozar Hatorah au cours de laquelle 4 Juifs, un adulte # et trois enfants, ont été tués. Le thème de ce rassemblement est pourtant lui ouvertement très politique : « La haine des Juifs ça suffit - Contre l'Antisémitisme et pour la fraternité républicaine ».

Autrement dit le CRIF manipule encore une fois des évènements tragiques jouant sur l’émotionnel et la peur des Juifs savamment entretenue par cette officine du parti de l’étranger pour faire pression sur les candidats et gare à ceux qui ne se rallieront pas à leurs dictats ils seront immédiatement traités « d’antisémites ». Le CRIF une organisation communautariste se cache comme d'habitude derrière la "fraternité républicaine" pour mettre en oeuvre son programme juif sioniste de propagande.

N’y a-t-il donc pas une autre façon plus sincère plus authentique de rendre hommage à ces victimes du terrorisme que d’utiliser leurs cadavres – comme sont utilisés depuis des décennies ceux des victimes du génocide de Juifs par les Nazis- pour satisfaire un agenda politique aux relents ouvertement sioniste ?

# Jonathan Sandler professeur dans cette école juive avait la double nationalité franco israélienne. Ce n’est pas la première fois que le régime colonial juif sioniste d’apartheid utilise les familles à double nationalité pour ses activités de propagande en France. Le père de ce dernier sera en France pour cette commémoration avec probablement en poche des directives du ministère des affaires étrangères sous la coupe du fasciste juif sioniste Avigdor Lieberman pour dénigrer la France et les Français - "antisémites" of course ! - et appeler les Français juifs à aller coloniser la Palestine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir