This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
dimanche, 19 janvier 2014 09:07

Syrie et la "douce" France ... (Audio)

IRIB-Qu’arrive -t-il à la « douce » France ?
Ce pays dont l’histoire et la culture ont nourri plus d’une génération d’intellectuels orientaux, devient comme par malédiction, l’un des principaux points de départs des jihadistes occidentaux pour la Syrie ! Son président, visiblement plus occupé à courir çà et là les jupons qu’à agir à l’effet de grossir ne serait-ce qu’un tout petit peu  la bourse amaigrissant des français, reconnait, droit dans ses bottes, le départ de 700 jeunes jihadistes en Syrie. Sa presse écrite, pour n’en citer qu’elle, rapporte tout à tour une double affaire propre à donner le froid dans le dos : celle des frères Bons (30 et 20 ans),  français de souche et convertis au salafisme et qui se font  tuer sous  la bannière d’Al Nosra , et celle de ces deux autres frères toulousains de 15 et de 16 ans, s’étant engagés en l’espace de quelques semaines dans les rangs de  Daesh et finissant en morceaux de chaire à la suite de deux attentats suicides dont ils ont été l’auteur !  Mais pour qui prend-on les Français et avec eux, tous ces peuples du Moyen Orient qui assistent, ahuris, à l’effondrement de l’image même de ces « démocraties occidentales »,  venues leur inculquer à coup de baïonnette, les notions de droit de l’homme et de liberté ?  Peut –on imaginer un seul instant que ces « jihadistes aux yeux bleus » aient  quitté la France sur un coup de tête et sans que l’appareil de renseignement en ait eu le moindre vent ? Dans un pays où le «  menace terroriste potentielle  est guetté jusqu’à dans les salles de théâtre où on dicte à un humoriste quoi dire et ne pas dire, il est difficile de faire croire à une telle liberté d’action des éléments extrémistes qu’on «  intercepte » d’ailleurs très minutieusement, depuis la fameuse affaire Merah … et puis à qui est la faute ? Est-ce aux immigrés musulmans ghettoïsés dans les banlieues, entretenus à l’argent qataro- saoudiens ou à cet Etat français qui a  fait depuis 2011 et sans nulle raison, si ce n’est celle de rendre service aux dessein impérialistes de Big Brother, et puis et surtout à ceux d’Israël,  d’Assad un « génocidaire à battre » ? … La douce France ment, quand elle se dit inquiète de ses jeunes arabes ou français d’origine qui se battent contre Assad, habillés en jihadiste,  sinon son président n’aurait jamais singer la danse des sabres sur les sables brûlants d’Arabie, avec à ses côtés, Bandar, Façal et autres ….

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir