This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 18 janvier 2014 06:11

Pourquoi Washington est contre le deal pétrolier Iran/Russie?

IRIB-L'accord "Pétrole contre Marchandises" que négocient
en ce moment Iraniens et Russes a provoqu√© l'ire des dirigeants de la Maison Blanche : selon cet accord , l'Iran s'engagerait √† √©changer quelques 500000 barils de p√©trole par jour contre des √©quipements et des produits dont il a besoin. Le journal libanais AsSafir s'int√©resse √† la "col√®re am√©ricaine" et cherche √† en d√©voiler les raisons. " Parall√®lement √† la visite du ministre iranien des AE en Russie, les Etats Unis tentent d'exercer davantage de pressions sur Moscou pour qu'il change d'avis et abandonne l'id√©e d'un aussi important deal. les 500000 b/j que Moscou s'appr√™te √† se procurer valent quelques 1.5 milliards de dollars qui seront restitu√©s en Iran en produits et √©quipements". Mais quelle est la nature de ces √©quipements? Cet argent sera investi dans la cr√©ation des usines et des soci√©t√©s russes ! Pour s'opposer √† ce troc, les Etats Unis se r√©f√®rent √† l'accord nucl√©aire int√©rimaire sign√© avec l'Iran, accord que le deal p√©trolier violerait! or les inqui√©tudes de Washington semblent s'enraciner ailleurs . une premi√®re raison de cette inqui√©tude reste la marge de manŇďuvre suppl√©mentaire que le troc p√©trolier fournirait √† l'Iran au cours des n√©gociations nucl√©aires . et puis cet accord √©nerg√©tique, si il est conclu, permettrait √† la Russie de briser beaucoup plut√īt que pr√©vu le r√©gime des sanctions anti iraniennes avec en perspective la conqu√™te du march√© iranien. mais il existe aussi une troisi√®me raison pour que Washington s'oppose avec une si grande virulence au possible accord p√©trolier irano russe : cet accord d√©clencherait automatiquement le processus de "d√©sanctionnement " de l'Iran , " une r√©duction des restrictions internationales " et enfin " une lev√©e totale de l'embargo". les Etats Unis sont surtout inquiets de voir les russes tirer profit en premier de ce processus de lev√©e de l'embargo anti iranien . en effet un tel deal profiterait √† plusieurs √©gards √† Moscou : il emp√™cherait la baisse syst√©matique du taux de croissance de l'√©conomie russe , il emp√™cherait la baisse des exportations p√©troli√®res de la Russie , d'autant plus que ces exportations ont r√©gress√© en 2013. et en troisi√®me lieu, l'accord revigorerait les √©changes commerciaux entre la Russie et l'Iran , en baisse depuis l'entr√©e en vigueur des sanctions . un quatri√®me et sans doute le plus important serait l'impact direct de cet accord p√©trolier sur les coop√©rations militaires irano russes. en effet, personne n'a oubli√© le d√©boire qu'a connu la vente des S300 √† l'Iran, la col√®re de T√©h√©ran et la brouille qui s'en est suivie. " et Le journal d'ajouter : " en d√©pit de la col√®re de la Maison Blanche, le Kremlin est loin de vouloir renoncer √† cet accord p√©trolier .Moscou fait signifier de cette fa√ßon √† l'adversaire am√©ricain qu'il n'attache aucune importance aux sanctions d√©cid√©es par lui ou par ses alli√©s europ√©ens et la seule chose qui lui importe, ce sont les sanctions vot√©es par l'Onu . ceci √©tant dit, ce "probable troc" qui constitue un plus pour les deux parties d√©pend de la volont√© de Poutine pour √™tre r√©alis√© et cette volont√© va sans doute se manifester d'ici quelques semaine quand le chef du Kremlin se sera rendu en visite d'√©tat √† T√©h√©ran .

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafra√ģchir