This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 30 décembre 2013 06:53

Volgograde...., mon Amour .... (Audio)

Volgograde...., mon Amour .... (Audio)
IRIB- Dans le bras de fer qui oppose depuis des mois Bandar Sultan à son ex-ami  Vladimir Poutine ,....
un nouveau chapitre vient de s'ouvrir :  Alors que la Russie s'apprête à accueillir en grand pompe les JO de Sotchi, jeux à connotation à la fois politique et économique, un second attentat- suicide en à peine 24 heures vient de frapper  « Volgograde », cette région située tout près du Caucase russe où les Takfiris caucasiens, dirigés par un certain  Dokou Oumariov disent vouloir créer un Etat wahhabite, à l'image de l'Arabie des Al-e Saoud.  Un Etat où on décapiterait des enfants de trois ans , et où on dévorait des hommes et où on se prostituerait au nom de la religion.  Pour le reste, le message est bien clair : il s'agit d'affirmer à qui veut bien l'entendre  que la Russie  est incapable d'assumer la sécurité de ce grand rendez -vous sportif , bien que son puissant président  ait été élu l’homme de l'année 2013 et que pour le moment,  il brille sur tous les fronts,  à la fois au Moyen Orient , en Asie centrale, en Europe  et ailleurs. On se la rappelle en effet,  cette fameuse rencontre du mois de septembre 2013 Bandar /Poutine , au plus fort des rumeurs d'une intervention armée US contre la Syrie, rencontre où le Saoudien , après avoir tenté de soudoyer le Russe,  s'était mis à le menacer de pires châtiments, de pires « attaques terroristes » , si la Russie ne laissait pas choir pour de bon Assad. Il est vrai que depuis la déculottée mémorable des Al -e Saoud en Syrie, concrétisée surtout par l'accord du désarmement chimique russo américain, Riyad va d'amertume en amertume, de sentiment d’échec  en sentiment d’échec   :  la Syrie, le rapprochement Iran/Occident,  le rapprochement avec Israël et la perte de crédit auprès de la ruse arabe, c'en est trop pour que le prudent royaume wahhabite  puisse garder  son sang-froid , et ne pas mettre à exécution le seul arme  dont il sait bien manier à savoir  «  le terrorisme takfiris » ! En Syrie donc , Riyad continue à rester sourd à tout appel d’entente et de compromis , s’obstinant à créer  milices sur milices et à prolonger le bain de sang.  Au Liban, il rugit tel un tigre blessé , tirant invariablement  sur amis ( Mohamad Chatah ) et ennemis (Hezbollah), cherchant à acheter tout , président , armée  pour dépouiller  le Hezbollah de toute appuie  significative,  face à l’enfer où il compte plonger le pays du cèdre. A l’Iran, Riyad  promet aussi de « belles surprises » via les Monaféqines,  ce groupuscule terroriste agonisant que Bandar veut ressusciter  en lui injectant ses dollars et ses mercenaires.  Et à la Russie, ce sont ses « veuves blanches »  que Riyad envoie, quitte à ce qu’elles y mènent la sale besogne .  Mais jusqu’où  Riyad compte-t-il mener cette absurde politique passionnelle , sans logique ni cohérence , et uniquement fondée sur rancune, frustration, haines ancestrales ? De deux chose une : ou bien les Saoudiens agissent de la sorte et en parfaite malade psychopathe, à défaut d’une stratégie de puissance digne de ce nom ;  ou bien ils agissent à titre de subalternes, ceux d’une Amérique qui chercherait répandre le chaos dans tout le  Moyen Orient pour en tirer profit. Que ce soit l’une ou l’autre, les deux options risquent de buter  sur un obstacle de taille,  celui que prépare en ce moment  la Russie . A Genève, le malin Lavrov compte proposer, selon certaines sources,  un plan de création d’une vaste coalition anti-terroriste qui viserait à mettre au pas le « terrorisme takfiri » dont les tumultes s’entendent déjà aux portes de la Russie et de la Chine. Aucun pays ni même les Etats Unis n’oserait  lui dire non , ne serait-ce que par pure considération politicienne.  La question sera alors la suivante : que fera  l’Arabie saoudite seule, face au monde ?

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir