This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mardi, 12 novembre 2013 15:20

Eglise russe: Nous ne permettrons pas la liquidation du christianisme au MO

IRIB-« Nous sommes ici et nous allons vous défendre, sachez que vous êtes une composante essentielle du Moyen-Orient et non un élément nouveau».
Tel est le message russe  adressé aux chrétiens du Moyen-Orient et annoncé par le président du département des relations extérieures de l’Eglise russe, le métropolite Hilarion ALFEYEV, au cours de sa visite à Zahlé et Koura, au Liban nord .

Sa Béatitude le Patriarche Jean X a reçu dans sa résidence patriarcale à BALAMAND, le métropolite Hilarion qui lui a transmis l’amour et la solidarité du Patriarche Cyrille, patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Les deux parties ont insisté sur « l’importance de la présence chrétienne en Orient, une présence qui n’est pas celle de la logique ni de la pensée minoritaire, mais une présence qui s’inscrit dans le contexte de la citoyenneté, de l’intégration et du partage d’une même réalité commune entre toutes les composantes des pays d’Orient ».

Le métropolite Hilarion ALFEYEV s’est dit préoccupé par ce qui se passe en Syrie estimant que ce qui se passe dans ce pays n'est pas une guerre civile, mais une guerre imposée de l'étranger et la Syrie est la victime ».

Il a exprimé sa consternation face aux pays occidentaux pour leur refus de défendre les droits humains et les chrétiens ce qui pousse la  « Russie aujourd'hui a haussé le ton pour attirer qui se passe au Liban, en Syrie et au Moyen-Orient pour apporter la paix dans la région».
 « Le Moyen-Orient est le berceau du christianisme et donc nous ne permettront jamais la liquidation du christianisme dans cette région, et nous ne sommes pas d'accord avec les déclarations qui prétendent que les chrétiens en Orient n’ont pas d’avenir. Nous travaillons à fixer les chrétiens et à les protéger, non seulement en Orient  mais dans  le monde entier » a-t-il poursuivi.

Il a déclaré: « Nous sommes pleinement convaincus que les chrétiens et les musulmans peuvent vivre ensemble dans la paix et l'amour».

De même, les deux parties ont affirmé la nécessité de préserver le Liban, de maintenir et d’affermir sa stabilité et de renforcer le principe de citoyenneté et de coexistence entre tous les libanais.

La question de l’enlèvement des deux métropolites d’Alep, Jean (IBRAHIM) et Paul (YAZIGI), a également été évoquée par Sa Béatitude et Son Eminence qui ont insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts déployés en vue d’une clôture positive de ce dossier.
Il faut dire que depuis le début de la crise syrienne, l’Eglise russe s’est érigé pour défendre les droits des chrétiens dans toute la région et a dénonce la politique de persécution dont ils sont victimes en Irak et en Syrie.

Ainsi  lors de la réunion plénière de la session de la Xème assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE) à Pusan (République de Corée) , le métropolite Hilarion de Volkolamsk, a pointé du doigt le danger d’un phénomène tel que le sécularisme militant, qui prend des forces en Europe et en Amérique.

Interrogé sur question de la persécution des chrétiens au Moyen Orient et dans les autres régions, il a indiqué que  les représentants des Églises du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et de tous les pays où les chrétiens sont exposés à des persécutions, se préoccupent justement que le COE s’exprime sur ce thème, qu’il réagisse sur les actes de violences et contribue à ce que la situation change en s’améliorant ».

Il a regretté qu’au sein du « COE et durant de nombreuses années prédomine l’ordre du jour européen libéral. Et pour beaucoup d’Européens, penser à ces chrétiens qui sont exposés aux persécutions, que l’on tue pour la foi, ne présente pas d’intérêt. Pour ces Européens, il est plus intéressant de penser à l’observance des prétendues libertés démocratiques ». 

Il a ajouté que « nous ne nous limitons pas à des paroles et des déclarations. Des déclarations sont adoptées, afin que des actes s’ensuivent. Bien que, malheureusement, dans le monde actuel, les gens limitent leur activité aux déclarations. Par exemple, en 2011, l’Union européenne a fait une déclaration importante sur les persécutions des chrétiens et a même proposé un mécanisme destiné à les défendre, à savoir : que tout soutien politique et économique aux pays où les chrétiens sont persécutés, ne se réalise que moyennant des garanties de sécurité pour les chrétiens. C’est ce mécanisme que devraient actionner les dirigeants politiques. Mais nous ne voyons rien de semblable. Jusqu’à présent, cette déclaration n’est restée que sur le papier ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir