mardi, 06 novembre 2012 12:11

Turquie: 10.000 prisonniers politiques kurdes entrent en grève de la faim

IRIB-  Depuis le 5 novembre, dix mille prisonniers politiques kurdes ont rejoint la grève de la faim, lancée, le 12 septembre.

Déjà, quelque 700 prisonniers kurdes sont en grève de la faim illimitée. Alors que le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan continue d'accuser les grévistes de faire «le show», ignorant leurs revendications, les prisonniers politiques kurdes entament, dimanche 4 novembre, leur 54ème jour de grève de la faim. Parmi eux, 63 prisonniers, dont deux journalistes, sont en grève, depuis le 12 septembre, et leur état de santé est dans une phase très critique. Au bout de deux semaines, le nombre des prisonniers en grève avait atteint des centaines. «A partir du 5 novembre, nous poursuivrons notre action avec 10.000 personnes», a déclaré Deniz Kaya, Porte-parole des prisonniers politiques kurdes, dans un communiqué. «Hormis les prisonniers malades, âgés  et les enfants, tous nos amis détenus participeront à la grève à durée indéterminée» a-t-il dit. Répondant aux accusations du Premier ministre, il a affirmé ; «Nous ne faisons pas de chantage et ne céderons pas au chantage. Avec cette action, nous, en tant que prisonniers de la liberté, voulons faire entendre à l'opinion publique et au monde entier nos revendications, pour les droits humains les plus élémentaires». Par ailleurs, treize séparatistes du PKK ont été tués, lundi, lors d'une opération menée, dans la nuit, par l'armée turque, appuyée par des hélicoptères d'attaque et des avions, contre des positions du PKK.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir