This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 31 juillet 2015 13:15

Mohammad Salman rencontre un général syrien...

Mohammad Salman rencontre un général syrien...
IRIB- Selon le journal libanais, "Al Akhbar",
le ministre saoudien de la Défense et successeur du prince héritier aurait rencontré le chef du bureau de la sécurité nationale syrienne, et ce, sous l'égide de la Russie. Le général de brigade Ali al-Mamlouk se serait rendu, à Riyad, où il se serait entretenu avec le prince héritier Mohammad Ben Salman. En voici les sujets échangés : "Comment se fait-il que Riyad suit de près un petit émirat, comme le Qatar?, aurait demandé le général syrien. "La racine de nos problèmes avec vous, les Syriens, réside dans vos relations avec l'Iran", aurait répondu le prince. Et le journal libanais d'ajouter : "Le 19 juillet dernier, Poutine aurait reçu le ministre saoudien de la Défense et évoquer, en sa présence, le Yémen,  la vente des armements, les réacteurs nucléaires, la Syrie, et le terrorisme. Poutine aurait dit à Ben Salman  : "Cela fait quatre ans que la guerre se poursuit, en Syrie. Après Genève 3, Moscou 3, Moscou4, on sent un changement de vision et de comportement international vis-à-vis de la Syrie. "Et ce, alors que  le terrorisme s'approche du territoire saoudien. La situation de l'armée syrienne s'améliore, sur le terrain, et il n'existe plus personne au monde, qui croit au renversement du régime Assad, à part la Turquie et l'Arabie saoudite. On ne peut renoncer à coopérer avec la Syrie, si on veut combattre, réellement, le terrorisme". Selon le journal, Mohammad Ben Salman aurait accepté, avec réticence, "l'essence du plan de sortie de crise russe", affirmant vouloir rencontrer un responsable syrien, sans pour autant donner un quelconque engagement là dessus. 10 jours plus tard, c'est-à-dire, le 29 juin , une délégation syrienne, composée du MAE syrien, de son adjoint et de la conseillère d'Assad est arrivée, à Moscou. Ce fut là que Poutine a proposé l'idée de la création d'une coalition Syrie/Turquie/Arabie/Jordanie contre Daech. L'Iran a été écarté, pour éviter les susceptibilités saoudiennes. Selon le journal, ce serait un avion russe, qui aurait transporté le général Mamlouk, à Riyad, pour renconter Salman.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir