This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 06 décembre 2014 18:59

En échange du pétrole, que livrera la Russie à l'Iran?

IRIB- La Russie n’arrêtera en aucun cas sa coopération...
.... avec l'Europe et les États-Unis, mais développera les liens avec l'Amérique du Sud, les pays d'Afrique et du Proche-Orient, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine. En se produisant avec un message à l'Assemblée fédérale, il a dit que la Russie élargirait sa présence dans les régions où les processus intégrationnistes se renforcent, « où on ne mélange pas la politique et l'économie, et, au contraire, on lève les barrières pour le commerce, pour les échanges dans le domaine technologique et financier, pour le déplacement libre des gens ».

La Russie a l'intention de rester ouverte à tous les pays du monde, pour les investissements étrangers et les projets communs, a déclaré le président.

La réalisation d'un des projets pareils peut commencer déjà en 2014. Il s’agit du contrat avec l'Iran intitulé « pétrole conre marchandises». « Je n'exclus pas que a sréalisation pratique puisse commencer avant la fin de l’année en cours », a déclaré le chef du Ministère du développement économique de Russie Alexeï Ouljukaev. Cette semaine, comme nous l’avons déjà communiqué, il a effectué une visite à Téhéran.

Au dire du ministre de l'Énergie Alexandre Novak, son ministère forme des listes des marchandises qui peuvent être livrés à l'Iran en échange du pétrole. "Nos compagnies mettent au point avec les compagnies iraniennes des listes des produits qui seront livrés, y compris des céréales... Mais là, il s’agit non seulement des produits alimentaires, mais aussi de la construction d'installations électriques", - a dit Novak.

Ce n’est pas par hasard que la Russie va placer dans la liste «des marchandises en échange du pétrole» non seulement des produits alimentaires, mais aussi la construction d'installations énergétiques en commun. Ces dernières années, la Russie a non seulement terminé la construction de la centrale nucléaire de Boucher, mais aussi, s'est montrée un fournisseur sûr des matières premières ainsi que des isotopes dont l'Iran a besoin pour le fonctionnement de la centrale nucléaire.

Le commentateur de la chaîne iranienne anglophone « Press TV » Hasan Behechtipour dit :

« Je considère le contrat « pétrole contre marchandises » comme une percée du point de vue du développement des relations économiques russo-iraniennes. Dans la République Islamique, on regarde avec espoir la poursuite et le développement des relations économiques avec la Russie qui a pu, en investissant avec succès dans le secteur énergétique, nucléaire et non nucléaire de l'Iran, être appréciée comme un partenaire commercial responsable et sûr.

Les économies des deux pays - iranienne et russe - disposent d’un potentiel sérieux pour réaliser avec succès des transactions commerciales bilatérales, y compris « pétrole contre marchandises». Maintenant, ce contrat doit entrer dans un stade pratique. Je marquerai que les sanctions, dont les deux pays subissent la pression actuellement, pourraient devenir un obstacle sur la voie de la réalisation de ce projet. Mais l'élaboration soigneuse des nuances, le calcul de tous les risques ont été effectués par les responsables iraniens et russes à temps, raisonnablement, ponctuellement, tout est coordonné au plus haut niveau. Cela permettra de ne pas prendre en compte « le facteur des sanctions ».

Bien sûr, dans les relations économiques russo-iraniennes qui commencent à se développer, il y a beaucoup de problèmes. Mais on peut tout à fait les résoudre s’il y a un désir mutuel et le zèle - surtout maintenant, quand une situation très compliquée s’est formée autour de la Russie, ainsi qu'autour de l'Iran.

Les fonctionnaires iraniens affirment que la Fédération de Russie et la République Islamique peuvent augmenter les échanges commerciaux 10 fois jusqu'à presque 15 milliards de dollars. La Russie est prête à travailler dur pour atteindre ce niveau.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_12_05/En-echange-du-petrole-la-Russie-livrera-en-Iran-non-seulement-des-marchandises-3700/

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir