This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 01 août 2012 10:33

Birmanie: "Human Rights Watch" dénonce les exactions contre les Rohingyas

IRIB- "Le gouvernement [birman] aurait pu arrêter ça" : dans un rapport très critique, publié, mercredi 1er août, l'organisation "Human Rights Watch" (HRW) accuse les forces de sécurité birmanes de "meurtres, viols et arrestations de masses", à l'encontre de la minorité musulmane des Rohingyas, écrit "Le Monde".

Dans ce document de 56 pages, qui s'appuie sur 57 entretiens avec des témoins de ces exactions, "HRW dénonce, par ailleurs, la passivité du gouvernement birman, depuis le début des émeutes interconfessionnelles entre Bouddhistes et Musulmans, début juin, dans l'Etat de l'Arakhan (Nord-Ouest de la Birmanie). Non seulement, dans les cas les plus extrêmes, les policiers et paramilitaires birmans se sont livrés à des exactions contre les Musulmans, mais ils n'ont, au mieux, "rien fait pour protéger" ces derniers, alors que le "gouvernement limite l'accès des organismes humanitaires à la communauté Rohingya". "Beaucoup sont toujours déplacés et manquent, cruellement, d'aide alimentaire, d'un abri et de soins médicaux". Considérée, par les Nations unies, comme la communauté la "plus persécutée au monde", cette minorité musulmane est, de longue date, dépourvue de tous ses droits : depuis 1982, une loi les a rendus apatrides et ils ne sont pas reconnus, parmi les 130 ethnies répertoriées, en Birmanie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir