This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 20 juillet 2015 04:47

Patrimoine immatériel d'Iran, gloire universelle (40)

Patrimoine immatériel d'Iran, gloire universelle (40)

Nasser Khosrô, son œuvre et sa pensée

Nous continuons dans cette édition du magazine « Patrimoine immatériel d’Iran, gloire universelle » l’exposé sur le poète iranien du XIe siècle, Nasser Khosrô de Qobâdian, et nous parlerons à ses œuvres et sa pensée.

 Nous avons déjà dit que Nasser Khosrô avait des fonctions administratives à la cour royale jusqu’à l’âge de 40 ans. A 40 ans, il fit l’objet d’une métamorphose spirituelle sur fond d’un rêve et il se rendit à la Mecque. Après avoir vécu sept ans à l’étranger, Nasser Khosrô regagna son pays où il opta pour une vie vertueuse, se consacrant à la prière et au savoir. Il se retira également de ses fonctions administratives. Due à sa tendance vers l’ismaélisme, Nasser Khosrô s’était fait beaucoup d’ennemis et de détracteurs. C’est à cause des animosités et des pressions que Nasser Khosrô se réfugia à Yomgan afin de pouvoir passer le reste de sa vie dans le calme et loin de tumultes et rancune. La plupart de ses œuvres furent rédigées pendant les 15 années qu’il vécut dans la montagne de Yomgan, à Badakhshan. A la dernière édition nous vous avons présenté Le récit de voyage de Nasser Khosrô. Le savoir et les informations desquels jouissait Nasser Khosrô se manifestent très bien dans ses poèmes aussi bien que dans ses œuvres en prose. Il maîtrisait toutes les sciences de son époque dont la scolastique et la philosophie grecque. C’est à l’appui de sa vaste culture et ses immenses connaissances que Nasser Khosrô parvint à rédiger  de nombreuses œuvres en persan.

Passionné et riche en savoir, Nasser Khosrô fut l’auteur de nombreux ouvrages et composa beaucoup de poèmes durant sa vie mais seules neuf œuvres nous sont parvenues, quelques-unes en vers et d’autre en prose. Les ouvrages en prose de Nasser Khosrô sont : Le Récit de voyage, La Table des Frères, Développement et solution, Le Livre des deux Sagesses, La face de la Religion, Le Viatique des voyageurs.

Comme on l’a déjà dit, Le récit de voyage relate la pérégrination de sept années de Nasser Khosrô dans un discours éloquent. Cet ouvrage contient des informations géographiques et historiques précis et il décrit les coutumes et les traditions des peuples que Nasser Khosrô a rencontrés au cours de ses déplacements dans les différents pays.

Les autres livres en prose de Nasser Khosrô sont dans le domaine de la scolastique. Tous les livres de Nasser Khosrô sont écrits dans un style simple, éloquent et riche. Ce qui en a fait une très bonne référence d’expressions philosophiques et scolastiques qui sont employées dans la langue persane. Bourrés de termes philosophiques, les livres de Nasser Khosrô ne seront pas compris sans avoir des connaissances philosophies. Parmi les œuvres philosophiques de Nasser Khosrô, Le Viatique des voyageurs reste le plus important et il compte parmi les ouvrages les plus renommés dans le domaine de scolastique de l’ismaélisme. Cet ouvrage fut rédigé en 453 de l’hégire et il comprend sept chapitres dont chacun est consacré à des thèmes divers dont la science, les sens, les objets, l’âme, le lieu, le temps, la création de l’univers et la conjonction de l’âme au corps et à la résurrection. Il y rejette aussi la métempsycose et approuve les récompenses et les châtiments de l’Au-delà. La date de la rédaction du livre et la position religieuse de son auteur nous permettent de connaître les dernières directives et convictions officielles des Fatimides concernant Dieu, l’univers et l’homme.

Le Viatique des voyageurs est un exemple remarquable des textes philosophiques en persan d’autant plus que les termes rares et les expressions philosophiques qui s’y trouvent revêtent une importance toute particulière. À l’instar des autres livres de Nasser Khosrô, le Viatique des voyageurs fut écrit dans le style des textes de l’époque samanide mais il semble encore plus ancien par rapport aux autres textes écrits à la même époque. Or, des changements qu’a subis la prose persane à l’époque Ghaznavide sont bien manifestes dans cet ouvrage. Du point de vue des termes persans, Le Viatique des voyageurs revêt une importance toute particulière car il contient des termes très rares qui ne se voient pas beaucoup dans les autres textes anciens. En outre, Nasser Khosrô employait des équivalents persans très beaux pour les expressions philosophiques en arabe. Un certain nombre de termes persans du Viatique des voyageurs ne se trouvent dans aucun dictionnaire.

La face de la Religion est une autre œuvre de Nasser Khosrô dans laquelle il parle brièvement des interprétations,  des prières et des lois de la charia. La date de la rédaction de La face de la Religion n’est pas connue mais cet ouvrage devrait être écrit à l’époque de son immigration et après l’an 453 de l’hégire car Nasser Khosrô y fit allusion au texte du Viatique des voyageursPour Nasser Khosrô, Le Viatique des voyageurs est capable d’aider ses lecteurs à connaître la religion. C’est pourquoi il écrit dans le préface du livre : « Le sage qui lit ce livre, connaîtra la religion et agira selon sa connaissance ». Cette œuvre de Nasser Khosrô fut perdue pendant longtemps mais deux tomes de ce livre ont été finalement découverts par Zarubine, un savant russe. En 1301 de l’hégire solaire, (1922), Seyyed Hassan Taghi Zadeh emporta une copie de l’un de ces tomes à Berlin et il la fit publier grâce au professeur Brown.

Le Livre des deux Sagesses est une autre œuvre en prose de Nasser Khosrôet il fut publié en 1333 de l’hégire solaire (1954) à Téhéran grâce à Mohammed Moïne et  Henry Corbin. Ce livre est en réalité un commentaire du qasida philosophique en persan de Djordjani. Nasser Khosrô rédigea ce commentaire en l’an 436 de l’hégire sur la demande du gouverneur de Badakhshan, Shamseddin Abol Maali Ali Ibn Assad. Le poète et le philosophe ismaélien, Abou Al-Hayatham, avait posé des questions, dans son qasida de 82 distiques, et le gouverneur de Badakhshan demanda à  Nasser Khosrô de répondre à ces questions. Le Livre des deux Sagesses réunit la philosophie grecque et les principes des convictions des ismaéliens. Nasser Khosrô se sert des interprétations scolastiques et  la philosophie pour répondre aux questions  de Djordjani. Le Livre des deux Sagesses revêt une importance toute particulière en raison de ses expressions philosophiques, ses expressions scolastique et des expressions persanes.

La Table des Frères et Développement et solution sont deux autres ouvrages en prose  de Nasser Khosrô. Le manuscrit de La Table des Frères est conservé à la bibliothèque Sainte-Sophie et il fut publié par Yahya Al-Khashab en 1940 au Caire. Développement et solution fut publié en 1950 à Bombay grâce à de Saïd Nafissi. Tous les deux ouvrages ont pour sujet des questions théologiques. Dans l’ouvrage Développement et solution, Nasser Khosrô répond à 30 questions d’un frère coreligionnaire.  

Selon les chercheurs et les analystes des œuvres de Nasser Khosrô, l’ouvrage Développement et solution fait preuve de la position religieuse de Nasser. Dans ledit ouvrage, Nasser Khosrô réunit 30 questions et leurs 30 réponses dans un langage simple et logique.

 

Outre les œuvres précitées, Nasser Khosrô avait également rédigé des livres dont aucun ne nous est parvenu. Il existe également des livres comme  Le secret des secrets avec pour thème l’astronomie,  Le grand élixir traite de la logique, et  La grande loi de la métaphysique, qui sont attribués à Nasser Khosrô mais personne n’est sûr quant à l’appartenance de ces livres à ce grand philosophe iranien.

         

Media

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir