This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
vendredi, 08 mai 2015 04:33

Israël: un gouvernement de guerre!

Israël: un gouvernement de guerre!
IRIB- Après la formation du nouveau cabinet du régime sioniste,
les Palestiniens n'ont pas été longs à dénoncer le gouvernement, qui s'annonce comme un gouvernement d'union, pour la guerre et contre la paix. Le négociateur en chef de l'Autorité autonome palestinienne, Saëb Erekat, a souligné que le gouvernement de coalition de Netanyahu représentait une sérieuse menace, pour la paix et la stabilité, dans la région.
Ces propos constituent la première réaction des autorités palestiniennes à la reconduction de  Netanyahu, dans ses fonctions de Premier ministre, et ce, sans oublier les réticences des partis politiques  israéliens, quant à la réélection de Netanyahu. 
Netanyahu a arraché, mercredi soir, un accord avec le parti nationaliste religieux, Foyer juif, qui a accepté de lui apporter le soutien de ses huit députés. Outre le Foyer juif, quatre autres partis complètent la coalition gouvernementale : le Likoud, formation de droite de Netanyahu, le Parti centriste Koulanou, dont le chef Moshe Kahlon devrait obtenir le ministère des Finances. Enfin, deux Partis ultra-orthodoxes, Shass et Judaïsme unifié de la Torah, font leur grand retour. Pour former son cabinet,  Netanyahu a versé des milliards de dollars de pots-de-vin aux petits partis, en vue d'obtenir leur soutien à la mise en plan d'un gouvernement de coalition. Cependant,  son cabinet risque de s'effondrer. Les partis de gauche et centristes n'ont pas accepté d'y participer, c'est pourquoi son cabinet est formé, uniquement, des "ultras". Le chef de file travailliste et principal rival de Netanyahu, aux élections parlementaires de mars dernier, Isaac Herzog, a tenu à critiquer la formation du nouveau cabinet de Netanyahu, jugeant que le 34e cabinet était un échec cuisant, pour Israël. Il a assuré, jeudi, qu'il ne sera pas la roue de secours de Netanyahu. Issac Herzog, dont le parti est arrivé au deuxième rang, lors des récentes élections de la Knesset, a estimé que le nouveau cabinet de Benyamin Netanyahu sera faible et un instrument, pour faire chanter les petits partis. Les réactions au nouveau cabinet du régime sioniste viennent à l'appui de cette réalité que Netanyahu doit marcher, désormais, en funambule, et attendre, à tout moment, sa chute et son déclin. Depuis 2009, Benyamin Netanyahu a dissout deux Parlements et des cabinets israéliens. Ce faisant, l'obstination de son actuel cabinet extrémiste à construire et étendre les colonies de peuplement sioniste, expulser les Palestiniens des territoires occupés de 1948, clore le dossier des négociations et la formation d'un Etat palestinien et sa confrontation avec le monde, trace, dès maintenant, la perspective de la chute imminente de son cabinet. L'Union européenne, (UE), a imposé, début 2014, de lourdes sanctions économiques et commerciales, contre le cabinet du régime sioniste, sanctions, qui seront prolongées, après la nouvelle réélection de Netanyahu et la poursuite de ses politiques agressives et expansionnistes. Ceci étant dit, les autorités palestiniennes affirment que le nouveau cabinet de coalition de Netanyahu ayant des tendances, uniquement, extrémistes, ne franchira aucun pas dans le sens de la paix et de la stabilité régionale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir