This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
samedi, 28 mars 2015 17:30

Vers la fin de l'alliance USA/Israël?!!

Vers la fin de l'alliance USA/Israël?!!
IRIB- Il y a, assurément, de l'eau dans le gaz des relations entre le Président américain, Barack Obama, et le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu.
Il est même vraisemblable que Barack Obama ait espéré la défaite électorale du dirigeant israélien, qui lui a infligé des camouflets, ingérables pour son ego de président de la plus grande puissance mondiale. Mais leur brouille et la tension qui caractérisent, présentement, les relations officielles américano-israéliennes, seront-elles d'un quelconque effet sur l'alliance stratégique historique, qui lie les deux gouvernements? Croire qu'il est dans l'intention d'Obama de procéder à une «réévaluation» de cette alliance est une naïve foutaise. Jamais Obama ne s'avisera d'ordonner des mesures, dans ce sens. L'exaspération que suscitent, à la Maison Blanche, les provocantes prises de position et déclarations humiliantes du Premier ministre israélien, a, certes, conduit Barack Obama à hausser le ton, mais, nullement, à prendre des décisions altérantes de l'alliance stratégique entre Israël et les Etats-Unis. D'aucuns, pourtant, pensent que c'est ce qui est en train de se produire, en accordant une gravité, sans pareille, à la déclaration de la Maison Blanche, affirmant qu'Israël doit «mettre fin à une occupation, qui dure depuis plus de cinquante ans». Venant, après l'annonce américaine que les Etats-Unis vont «reconsidérer» le soutien qu'ils apportent à Israël, au Conseil de sécurité, et dans les autres instances et institutions onusiennes, cette déclaration les conforte dans l'erreur d'estimer que l'alliance américano-israélienne est en péril de délitement. Tout ce que la Maison Blanche profère, qui paraît comme l'amorce d'une «réévaluation» de cette alliance, n'est qu'effets d'annonce, qui n'iront pas plus loin. On aura l'occasion de le vérifier au développement de l'offensive diplomatique, lancée par l'Autorité palestinienne, en vue d'une reconnaissance pleine et entière, au sein des Nations unies de l'Etat palestinien, et d'obtenir l'accusation d'Israël, comme coupable de crimes de guerre et contre l'humanité, à travers la répression et les agressions militaires qu'il mène contre les Palestiniens. L'animosité personnelle entre Obama et Netanyahu s'effacera, aussitôt, tant les intérêts des deux Etats leur imposent de la dépasser. Les Etats-Unis poursuivent, au Moyen-Orient, un plan de recomposition de la région, dont l'une des finalités fondamentales est l'hégémonie israélienne, sur cette partie du monde. Son exécution est, largement, engagée, à travers le chaos que suscite la politique américaine, dans la région. Ni Obama, ni un autre président, ne touchera à l'alliance stratégique historique entre Israël et l'Amérique, qui en est le pilier et la condition de son succès.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir