This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
lundi, 16 mars 2015 17:33

Liban : Beyrouth se barricade ...

Liban : Beyrouth se barricade ...
IRIB- Dans le cadre des efforts, pour faire face aux groupes terroristes,

dans différentes régions du Liban, le ministère de l’Intérieur  du Liban a annoncé la mise en place d’un plan sécuritaire, dans la capitale, Beyrouth. Un mois après le début du plan sécuritaire, dans plusieurs régions du Nord et du Nord-Est du Liban, effectué par les forces militaires, la police et les forces du renseignement du pays, pour repérer et arrêter les terroristes takfiris, le ministère de l’Intérieur du Liban a annoncé, lundi, la mise ne place d’un nouveau plan sécuritaire, à "Zahieh du Sud", à Beyrouth, tout en insistant sur la poursuite des efforts sécuritaires, à travers tout le pays. Depuis que les terroristes se sont infiltrés, dans les régions frontalières du Liban, par les hauteurs de "Qalamoun", en Syrie, notamment, dans les régions d’"Erssal" et de "Ras Baalbeck", dans le Nord-Est du pays, tuant, blessant ou kidnappant, ces derniers mois, des civils et des militaires libanais, l’armée et les organisations du renseignement libanais ont mis au programme des plans sécuritaires spéciaux, pour faire face aux groupes terroristes takfiris. Ces plans sécuritaires ont été, jusque-là, très efficaces, pour découvrir et neutraliser des opérations terroristes, dans différentes régions du Liban. Selon les sources libanaises, se basant sur ce plan sécuritaire appliqué dans le quartier de Zahieh, au Sud de Beyrouth, qui a commencé, lundi, les forces de l’armée et de la police, attaquant des régions déterminées à l’avance, arrêtent les individus suspectés d’avoir participé à des attaques terroristes. Ces dernières années, avec la crise syrienne, et, surtout, les activités des groupes terroristes takfiris, dans les régions frontalières communes de la Syrie avec le Liban, et, notamment, dans la région frontalière d’Erssal, dans le Nord-Est du Liban, ces régions ont été, à plusieurs reprises, la scène d’attentats terroristes et d’affrontements entre les terroristes et les forces libanaises. Lors d’une de ces attaques, qui a été la plus sanglante, les terroristes takfiris, ont attaqué, au mois d’août dernier, la région frontalière d’Erssal, enlevant 30 militaires et civils libanais, dont trois d’entre eux ont été tués, jusqu’à présent. Les terroristes demandent à ce que ces prisonniers soient échangés avec les terroristes prisonniers au Liban, mais le gouvernement libanais a fait savoir que, non seulement, il ne cédera pas au chantage des terroristes, mais qu’au contraire, il  renforcera ses plans sécuritaires, pour faire face à ces groupes, au Liban. Selon les responsables libanais, après le début de la crise syrienne, et leurs défaites répétitives, en Syrie, les Takfiris et compagnie essaient, maintenant, d’étendre leurs activités terroristes au Liban, pour oublier les échecs qu’ils ont subis, en Syrie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir