This Website is discontinued. We changed to Parstoday French.
mercredi, 07 janvier 2015 08:14

Les commandants israéliens inquiets de l’adhésion de la Palestine à la CPI

IRIB- En réaction à l’adhésion de la Palestine à la CPI, les commandants de l’armée israéliens veulent procéder aux enquêtes internes pour empêcher la poursuite de leurs soldats par la CPI. 

Selon l’agence Associated Press, à l’intérieur de l’armée du régime sioniste, des divergences de vue apparaissent au sujet du comportement que l’armée doit adopter envers les soldats qui ont commis des crimes à Gaza en 2014. Cela pourrait créer une véritable tempête politique et sociale au sein du régime sioniste, car les poursuites judiciaires pourraient créer de sérieux problèmes pour les militaires israéliens lors des prochaines éventuelles guerres, réduisant le taux de leur confiance envers leur gouvernement, et affectant le taux de leur loyauté.

La semaine dernière, quand les Palestiniens ont annoncé qu’ils présenteront leurs plaintes à la Cour pénale internationale (CPI), des voix se sont élevées à l’intérieur de l’armée du régime sioniste pour insister sur la nécessité des enquêtes internes pour empêcher des scandales au niveau international. Le 8 juillet 2014, prétextant le tir des roquettes du Hamas, l’armée du régime sioniste a déclenché une guerre contre la bande de Gaza qui a duré cinquante jours. Plus de 2.100 Palestiniens dont la majorité des civils ont été tués au cours de ces attaques. Le régime sioniste a été très vite accusé d’avoir imposé des pertes humaines gratuites aux Palestiniens, étant donné que les attaques militaires israéliennes étaient tout à fait disproportionnées par rapport aux menaces ressenties de la part du Hamas. En outre, le régime sioniste était critiqué aussi pour ne pas mener des enquêtes totales en ce qui concerne le comportement de ses soldats lors des opérations militaires.

En outre, les enquêtes que le régime sioniste avaient menée auparavant sur le comportement de ses soldats et les crimes commis par eux n’ont jamais aboutis aux résultats réalistes. Par exemple, en 2009, après l’attaque de l’armée israélienne contre la bande de Gaza, seuls quatre soldats israéliens avaient été condamnés à prison pour le pillage, le mauvais usage d’armes et le comportement menaçant contre les civils. Ces derniers jours, Le général Benny Gantz qui passe les derniers jours de sa mission en tant que chef d’état-major de l’armée du régime sioniste, a essayé à la fois de réduire les inquiétudes des militaires israéliens, et de justifier la nécessité des enquêtes internes. : « Les soldats et les commandants doivent savoir que l’armée les soutient complètement. En même temps, je suis convaincu de la nécessité des enquêtes internes pour améliorer la situation de l’armée », a-t-il déclaré.

Il est prévu qu’en deux mois, l’Autorité palestinienne adhérera officiellement à la CPI. Après cette adhésion, les Palestiniens pourront déposer leurs plainte auprès de cette instance internationale contre les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis par les militaires sionistes dans la bande de Gaza. Dans ce contexte, si les Israéliens pouvaient prouver qu’ils avaient déjà mené des enquêtes internes à ce sujet, ils pourraient peut-être de débarrasser des enquêtes internationales. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir